Redressement fiscal en vue pour le groupe April ?

Redressement fiscal en vue pour le groupe April ?
DR

Le groupe April est l’une des entreprises lyonnaises les plus emblématiques de la ville.

Pourtant, l’assureur a vécu un Noël particulier. Lundi, April révélait lui-même dans un communiqué être en délicatesse avec l’administration fiscale française.

Cette dernière lui réclame 69,8 millions d’euros sous forme de rappel pour la période 2007-2015 et concernant sa filiale Axeria Re. Et lui propose même un projet de redressement fiscal.

Pour April, le montant réclamé "n’est pas exigible à ce stade" et entend lutter pour éviter de le payer car il l’estime soumis à la seule "interprétation" de l’enquête de l’administration fiscale.

"Cette situation n’est pas de nature à remettre en cause les perspectives du groupe. A ce titre, le groupe APRIL confirme son objectif d’une progression du résultat opérationnel courant qui devrait  atteindre le haut d’une fourchette comprise entre 6 et 10% pour l’exercice clos le 31 décembre 2018", précise le communiqué.

Le groupe de Bruno Rousset est dans la tourmente depuis la révélation des Malta Files dans lesquels April apparaît. Des soupçons d’optimisation fiscale sont nés car une filiale d’April, Axeria Re, réalise des profits à Malte où les sociétés détenues par des étrangers peuvent réaliser de jolis coups financiers.

Tags :

april

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
1083 le 21/06/2019 à 09:29
Logood a écrit le 21/06/2019 à 09h07

April fait travailler 5000 personnes on lui pardonnera.C'est bien de taper sur les patrons mais sans ces entrepreneurs ce serait 5000 personnes de plus au frais de l'état

sans les travailleurs il n'y aurait pas de profits pour les entrepreneurs.
Par contre si on écoutait les "entrepreneurs" (cad les possédants) il n'y aurait plus d'Etat et ce serait le chacun pour soi.
Ne vous trompez pas de logique.

Signaler Répondre

avatar
Logood le 21/06/2019 à 09:07

April fait travailler 5000 personnes on lui pardonnera.C'est bien de taper sur les patrons mais sans ces entrepreneurs ce serait 5000 personnes de plus au frais de l'état

Signaler Répondre

avatar
orque le 27/12/2018 à 14:15

je trouve l'article peut disserte sur l'optimisation fiscale pratiquée par April. Peut être lié à un manque de culture économique assez partagé par les français. Ce n'est pas parce que le lectorat peut avoir des failles dans ces domaines qu'il ne faut pas l'informer avec force d'informations.
Pour les assurés chez april vou savez ce qu'il vous reste à faire : changer d'assurance.
C'est à espérer qu'il y en ai une qui soit honnête ?!

Signaler Répondre

avatar
horace le 27/12/2018 à 13:21

et dire qu'un pauvre gars de 25 ans qui a été pris avec 3 babioles dans son sac a pris 1 mois de prison ferme!

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 26/12/2018 à 10:53

Un redressement fiscal pour des optimisations fiscales qui seront considérées légales dans quelques mois ne sera jamais appliqué.
Les patrons préfèrent payer des avocats fiscalistes retors que de payer des impôts.

Signaler Répondre

avatar
Le gaulois est de retour le 26/12/2018 à 09:27

avatar
Papimouzo le 26/12/2018 à 09:12

Scandaleux immoral etc !!!! Ets!!! et dire que d autres qui ont le minimum pour vivre se serrent la ceinture et sont taxé sur le très peu qu ils ont pour vivrent voilà ce qu est devenu la puissance du fric et après on va dire ( pourquoi il y a des gilets jaunes ) voilà la réponse messieurs les politiciens de tout bord et moi je pense que l on est. pas loin de ce que j appellerai la révolution européenne et dont l Europe ne s en sortira pas indemne !!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Gillette le 25/12/2018 à 16:16

Au japon le responsable serait deja en taule ! En France ils vont lui donner une medaille !
Vive les gj

Signaler Répondre

avatar
Halte au vol du peuple le 25/12/2018 à 13:42

Et le patron n'est pas jeté en prison pour un mois ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.