Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

François Devaux - LyonMag

Procès Barbarin : Mgr Gobilliard remercie la Parole Libérée d’avoir “secoué l’Eglise”

François Devaux - LyonMag

Scène d'émotion forte ce jeudi avant la fin du procès Barbarin.

Dans la salle des pas perdus, Emmanuel Gobilliard, évêque auxiliaire du diocèse de Lyon, a échangé avec François Devaux, président de l'association de victimes La Parole Libérée.

 

"Ça nous a fait revivre d'avoir libéré cette parole, merci d'avoir permis que le procès de Preynat ait lieu, car sans vous il n'aurait pas eu lieu. Merci de m'avoir permis d'entendre Christian, Mathieu, Stéphane, ça m'a changé, je ne suis plus le même homme. Merci d'avoir secoué l'Eglise, parce qu'il y a des dysfonctionnements, des difficultés. Et il faut qu'on change. Donc merci", a indiqué Mgr Gobilliard à la victime présumée du père Preynat, avant de lui donner une accolade.

 

"Merci de cette reconnaissance du travail accompli. On ne peut que vous souhaiter que ce soit le début de quelque chose qui redonne la juste place morale de l'Eglise, qui a été fragilisée. Merci pour la sincérité de tes mots, je l'ai perçue, je l'ai reçue", lui a ensuite répondu François Devaux, très ému.



Tags : procès Barbarin | barbarin |

Commentaires 37

Déposé le 13/01/2019 à 10h19  
Par Sérieux? Citer

paroleliberee a écrit le 12/01/2019 à 22h15

Cette parole liberee n rst elle pas aux commandes de certaines personnes ? Bien sure que si.@

Un peu cours jeune homme.

Qui se cache derrière votre "Bien sure que si"?

Exposez votre "théorie du complot" qu'on se marre un petit peu.

Déposé le 12/01/2019 à 22h15   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par paroleliberee Citer

Cette parole liberee n rst elle pas aux commandes de certaines personnes ? Bien sure que si.@

Déposé le 12/01/2019 à 14h18  
Par Méfiez-vous toujours de ceux qui ne lisent qu'un seul livre Citer

assez deconneé en effet... a écrit le 12/01/2019 à 12h50

Qui connaît Pommier à part vous? :-))

Le religieux ne lira qu'un seul livre et pensera tout savoir, le sage les lira tous en restant persuader qu'il a encore beaucoup à apprendre.

Déposé le 12/01/2019 à 12h50   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par assez deconneé en effet... Citer

Qui connaît Pommier à part vous? :-))

Déposé le 12/01/2019 à 09h46  
Par Assez déconné Citer

"Devenir chrétien c'est reconnaitre nos propres boucs émissaires..." R.Girard a écrit le 11/01/2019 à 21h08

Cher Zig

Dieu vous bénisse.

Encore une fois vous essayez de faire diversion.

Je n'ai jamais parlé de complot, mais de lynchage contre Mgr BARBARIN ... ce lynchage mediatico politique associatif est patent...

Il y a lynchage quand il y a une quasi unanimité contre un ou quelques hommes qui sont jugés par les lyncheurs avant même de pouvoir se défendre, et à qui ont refuse un procès régulier pour mieux les condamner.

C'est exactement ce qui s'est passé... le lynchage a eu lieu pendant trois ans avant tout procès et bien que la justice ait classé deux fois sans suites.

Si vous n'avez pas compris ce que je vous explique, peut-être comprendrez-vous mieux en lisant et écoutant Renée Girard ou en réécoutant bien Eric Zemmour.

Bonne nuit

Bon week-end

Cordialement

https://www.youtube.com/watch?v=BNJOR6vQPUw (court mais très intéressant...)

https://www.youtube.com/watch?v=SUiWCeOtZyc

http://www.rene-girard.fr/57_p_38467/des-choses-cachees-depuis-la-fondation-du-monde.html

https://www.youtube.com/watch?v=9Wupf2QNsOA

Au lieu de nous infliger du Girard à toutes les sauces vous devriez commencer par lire:

"René Girard: un allumé qui se prend pour un phare" de René Pommier (Editions Kimé, 2010)

il met face à face les élucubrations de Girard et les textes qui lui servent de démonstration (Girard, anthropologue en chambre, ne travaille que sur des textes : principalement des romans, la Bible et des tragédies grecques).

À chaque fois, on est sidéré du degré auquel Girard extrapole, transforme, invente des éléments et passe sous silence tous ceux qui invalident son interprétation. (exactement ce que vous faites)

Déposé le 11/01/2019 à 23h33  
Par Jean Rachid Citer

Que des Prévert ses mec la ses une honte bravo#avalemonausti

Déposé le 11/01/2019 à 21h08  
Par "Devenir chrétien c'est reconnaitre nos propres boucs émissaires..." R.Girard Citer

Cher Zig

Dieu vous bénisse.

Encore une fois vous essayez de faire diversion.

Je n'ai jamais parlé de complot, mais de lynchage contre Mgr BARBARIN ... ce lynchage mediatico politique associatif est patent...

Il y a lynchage quand il y a une quasi unanimité contre un ou quelques hommes qui sont jugés par les lyncheurs avant même de pouvoir se défendre, et à qui ont refuse un procès régulier pour mieux les condamner.

C'est exactement ce qui s'est passé... le lynchage a eu lieu pendant trois ans avant tout procès et bien que la justice ait classé deux fois sans suites.

Si vous n'avez pas compris ce que je vous explique, peut-être comprendrez-vous mieux en lisant et écoutant Renée Girard ou en réécoutant bien Eric Zemmour.

Bonne nuit

Bon week-end

Cordialement

https://www.youtube.com/watch?v=BNJOR6vQPUw (court mais très intéressant...)

https://www.youtube.com/watch?v=SUiWCeOtZyc

http://www.rene-girard.fr/57_p_38467/des-choses-cachees-depuis-la-fondation-du-monde.html

https://www.youtube.com/watch?v=9Wupf2QNsOA

Déposé le 11/01/2019 à 19h41  
Par Toujours debout pourtant. Citer

Zig a écrit le 11/01/2019 à 18h46

Les nouvelles sont rassurantes, à ce niveau de responsabilités publiques et de gravité des faits présumés, seul les innocents se suicident !

Et pourtant, après des années et des années de lutte au sein même du clergé contre la pédophilie, et 3 ans d'intenses séances de soit disant lynchages infligés par des salopards de laicards incultes, même pas mort, toujours debout ?

Déposé le 11/01/2019 à 18h47  
Par Agnès Citer

Quand on a plus d'argument...on fait diversion... a écrit le 11/01/2019 à 17h57

@ "Théorie du complot"

Qui est ce jésuite? Merci de donner vos sources svp.

Je vois qu'à court d'arguments...vous essayez de faire diversion!

Le Procès de Mgr BARBARIN ne concernait qu'une non dénonciation de faits vieux de 25 ans que les premiers intéressés avaient eux-mêmes refusé de dénoncer! Ni plus, ni moins!
Qu'on n'ait voulu instrumentaliser ce procès pour faire le procès de l'Eglise en général, cela ne fait aucun doute et votre post le confirme.
Mgr BARBARIN n'est qu'un Bouc émissaire et la victime, d'une vengeance, de représailles, suites à ses prises de positions fort claires lors du débat sur le Mariage et l'adoption ouvert aux couples de même sexe...

Merci de confirmer par votre post ce que je ne cesse de répéter depuis trois ans et comme l'avait si bien décrit Eric Zemmour dans sa fameuse chronique que je vous invite à écouter attentivement si vous ne l'avez pas encore fait...je ne m'en lasse pas...

https://www.youtube.com/watch?v=9Wupf2QNsOA

"Le Procès de Mgr BARBARIN ne concernait qu'une non dénonciation de faits vieux de 25 ans"

Peut importe la date ce qui compte pour les victimes c'est la reconnaissance de la hiérarchie catholique a failli dans sa mission et surtout dans son devoir.

"faire le procès de l'Eglise en général, cela ne fait aucun doute et votre post le confirme."

Ce qu'il ne fait aucun doute Mickaël c'est bien que votre église couvre depuis des décennies des prêtres pédophiles, souhaitez vous continuer dans cette direction?

"BARBARIN n'est qu'un Bouc émissaire et la victime"

Barbarin savait et les seuls victimes sont les enfants violés pas le cardinal qui l'a laissé en poste en étant informé de ces actes.

"ses prises de positions fort claires lors du débat sur le Mariage et l'adoption ouvert aux couples de même sexe..."

Vous délirez de plus en plus en quoi cela va changer ses prises de positions?

Déposé le 11/01/2019 à 18h46  
Par Zig Citer

Les nouvelles sont rassurantes, à ce niveau de responsabilités publiques et de gravité des faits présumés, seul les innocents se suicident !

Déposé le 11/01/2019 à 18h33  
Par Pierre de Charentenay Citer

Quand on a plus d'argument...on fait diversion... a écrit le 11/01/2019 à 17h57

@ "Théorie du complot"

Qui est ce jésuite? Merci de donner vos sources svp.

Je vois qu'à court d'arguments...vous essayez de faire diversion!

Le Procès de Mgr BARBARIN ne concernait qu'une non dénonciation de faits vieux de 25 ans que les premiers intéressés avaient eux-mêmes refusé de dénoncer! Ni plus, ni moins!
Qu'on n'ait voulu instrumentaliser ce procès pour faire le procès de l'Eglise en général, cela ne fait aucun doute et votre post le confirme.
Mgr BARBARIN n'est qu'un Bouc émissaire et la victime, d'une vengeance, de représailles, suites à ses prises de positions fort claires lors du débat sur le Mariage et l'adoption ouvert aux couples de même sexe...

Merci de confirmer par votre post ce que je ne cesse de répéter depuis trois ans et comme l'avait si bien décrit Eric Zemmour dans sa fameuse chronique que je vous invite à écouter attentivement si vous ne l'avez pas encore fait...je ne m'en lasse pas...

https://www.youtube.com/watch?v=9Wupf2QNsOA

https://www.cairn.info/revue-etudes-2010-6-page-725.htm

extraits:

"Ainsi donc il faut bien affronter aujourd’hui l’indéfendable."

"Beaucoup d’évêques n’avaient pas voulu prendre au sérieux ces problèmes qu’ils connaissaient de loin, dont ils avaient entendu parler."

"Il faut bien affronter ce passé qui explose comme une bombe à retardement."

"beaucoup de responsables, quand ils en avaient connaissance, s’accordaient à régler de manière interne sans passer par les institutions publiques et judiciaires."

"Ne nous étonnons pas aujourd’hui de l’explosion médiatique qui est à la hauteur de l’incohérence abyssale des actes et des paroles"

"La théorie du complot contre l’Eglise ne tient pas une seconde. Les faits sont assez graves en eux-mêmes"

"les faits justifient largement l’indignation qui s’est levée partout dans le monde et dans toute la presse."

"l’institution Eglise ne peut plus faire le gros dos en attendant que l’orage passe"

"vient aujourd’hui le temps de la reconnaissance des fautes passées "

Déposé le 11/01/2019 à 18h25  
Par CQFD. Citer

Mgr Barbarin : Bouc émissaire commode a écrit le 11/01/2019 à 17h27

Si Mgr BARBARIN est coupable de non dénonciation alors les victimes et leurs parents le sont plus encore car elles auraient pu porter plainte il y a 25 ans et plus... du temps de Mgr DECOUTRAY!

Tenez comme cadeau une Fable instructive que l'Education Nationale autrefois faisait apprendre aux élèves français.

Jean de LA FONTAINE - 1621 - 1695

Les Animaux malades de la peste

Un mal qui répand la terreur, (..)
L'Ane vint à son tour et dit : J'ai souvenance
Qu'en un pré de Moines passant,
La faim, l'occasion, l'herbe tendre, et je pense
Quelque diable aussi me poussant,
Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.
Je n'en avais nul droit, puisqu'il faut parler net.

A ces mots on cria haro sur le baudet.
Un Loup quelque peu clerc prouva par sa harangue
Qu'il fallait dévouer ce maudit animal,
Ce pelé, ce galeux, d'où venait tout leur mal.

Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
Manger l'herbe d'autrui ! quel crime abominable !
Rien que la mort n'était capable
D'expier son forfait : on le lui fit bien voir.

Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir."

https://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/Poemes/jean_de_la_fontaine/les_animaux_malades_de_la_peste

Les fautes des uns n’excusent pas les fautes des autres

Déposé le 11/01/2019 à 18h16  
Par Complot ? Citer

Quand on a plus d'argument...on fait diversion... a écrit le 11/01/2019 à 17h57

@ "Théorie du complot"

Qui est ce jésuite? Merci de donner vos sources svp.

Je vois qu'à court d'arguments...vous essayez de faire diversion!

Le Procès de Mgr BARBARIN ne concernait qu'une non dénonciation de faits vieux de 25 ans que les premiers intéressés avaient eux-mêmes refusé de dénoncer! Ni plus, ni moins!
Qu'on n'ait voulu instrumentaliser ce procès pour faire le procès de l'Eglise en général, cela ne fait aucun doute et votre post le confirme.
Mgr BARBARIN n'est qu'un Bouc émissaire et la victime, d'une vengeance, de représailles, suites à ses prises de positions fort claires lors du débat sur le Mariage et l'adoption ouvert aux couples de même sexe...

Merci de confirmer par votre post ce que je ne cesse de répéter depuis trois ans et comme l'avait si bien décrit Eric Zemmour dans sa fameuse chronique que je vous invite à écouter attentivement si vous ne l'avez pas encore fait...je ne m'en lasse pas...

https://www.youtube.com/watch?v=9Wupf2QNsOA

https://www.cairn.info/revue-etudes-2010-6-page-725.htm

Déposé le 11/01/2019 à 18h15  
Par philou Citer

Etre Homo c'est terrible ...pas pédophile !
Bravo l'église

Déposé le 11/01/2019 à 17h57  
Par Quand on a plus d'argument...on fait diversion... Citer

@ "Théorie du complot"

Qui est ce jésuite? Merci de donner vos sources svp.

Je vois qu'à court d'arguments...vous essayez de faire diversion!

Le Procès de Mgr BARBARIN ne concernait qu'une non dénonciation de faits vieux de 25 ans que les premiers intéressés avaient eux-mêmes refusé de dénoncer! Ni plus, ni moins!
Qu'on n'ait voulu instrumentaliser ce procès pour faire le procès de l'Eglise en général, cela ne fait aucun doute et votre post le confirme.
Mgr BARBARIN n'est qu'un Bouc émissaire et la victime, d'une vengeance, de représailles, suites à ses prises de positions fort claires lors du débat sur le Mariage et l'adoption ouvert aux couples de même sexe...

Merci de confirmer par votre post ce que je ne cesse de répéter depuis trois ans et comme l'avait si bien décrit Eric Zemmour dans sa fameuse chronique que je vous invite à écouter attentivement si vous ne l'avez pas encore fait...je ne m'en lasse pas...

https://www.youtube.com/watch?v=9Wupf2QNsOA

Déposé le 11/01/2019 à 17h27  
Par Mgr Barbarin : Bouc émissaire commode Citer

NEXT a écrit le 11/01/2019 à 15h48

Ton cardinal est coupable, il a reçu preynat pour lui réclamer des explications, preynat à reconnu les faits et barbarin n'en a pas fait part à la justice

Si Mgr BARBARIN est coupable de non dénonciation alors les victimes et leurs parents le sont plus encore car elles auraient pu porter plainte il y a 25 ans et plus... du temps de Mgr DECOUTRAY!

Tenez comme cadeau une Fable instructive que l'Education Nationale autrefois faisait apprendre aux élèves français.

Jean de LA FONTAINE - 1621 - 1695

Les Animaux malades de la peste

Un mal qui répand la terreur, (..)
L'Ane vint à son tour et dit : J'ai souvenance
Qu'en un pré de Moines passant,
La faim, l'occasion, l'herbe tendre, et je pense
Quelque diable aussi me poussant,
Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.
Je n'en avais nul droit, puisqu'il faut parler net.

A ces mots on cria haro sur le baudet.
Un Loup quelque peu clerc prouva par sa harangue
Qu'il fallait dévouer ce maudit animal,
Ce pelé, ce galeux, d'où venait tout leur mal.

Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
Manger l'herbe d'autrui ! quel crime abominable !
Rien que la mort n'était capable
D'expier son forfait : on le lui fit bien voir.

Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir."

https://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/Poemes/jean_de_la_fontaine/les_animaux_malades_de_la_peste

Déposé le 11/01/2019 à 17h21  
Par Théorie du complot Citer

Voici un texte qui date de plus de 8 ans, et qui est écrit par un jésuite (un lyncheur avant l'heure?).

De ce texte, je cite:

"Ne nous étonnons pas aujourd’hui de l’explosion médiatique qui est à la hauteur de l’incohérence abyssale des actes et des paroles dans le contexte actuel d’exigence d’authenticité. D’autant que l’Eglise se veut la gardienne la plus stricte des comportements sexuels.

La théorie du complot contre l’Eglise ne tient pas une seconde. Les faits sont assez graves en eux-mêmes."

Vous vous acharnez à vous faire passer pour une victime que tout le monde haï ici.
cela vous permet je présume d'alimenter votre théorie personnelle du complot.

Déposé le 11/01/2019 à 15h48  
Par NEXT Citer

Ne reproche pas aux autres de faire ce que tu as refusé de faire toi-même! a écrit le 11/01/2019 à 14h42

"Malhonnête" vous vous êtes bien nommé!

Mgr BARBARIN n'a été complice d'aucun prêtre pédophile... ou alors cela voudrait dire que les victimes elle-mêmes et leurs parents ont été complices de ce prêtre (peut-être après tout...) en ne disant rien!

Mgr BARBARIN a surtout été complices des parents et des victimes qui n'ont jamais voulu porter plainte en ne faisant pas lui-même ce qu'ils avaient refuser de faire eux-mêmes!

Sa seule "faute" est de n'avoir pas signaler les actes commis plus de 25 ans auparavant, la plupart prescrit alors que ni les victimes ni leurs parents n'avaient voulu le faire...
permettant ainsi au Père PREYNAT d'échapper à la Justice.

Toutes les excuses des victimes et des parents ne tiennent pas la route, ils avaient toute les possibilités de dénoncer les faits quand il était temps, ce sont eux qui devraient être blâmer car le Père PREYNAT aurait pu récidiver...ce qui "grâce à Dieu!" il n'a pas fait entre 1991 et 2019!

Alors la moindre des choses, quand on n'a pas été capable de faire quelque chose c'est de ne pas venir se plaindre qu'un autre ne l'ai pas fait à votre place!

Ton cardinal est coupable, il a reçu preynat pour lui réclamer des explications, preynat à reconnu les faits et barbarin n'en a pas fait part à la justice

Déposé le 11/01/2019 à 14h42  
Par Ne reproche pas aux autres de faire ce que tu as refusé de faire toi-même! Citer

Malhonnête a écrit le 11/01/2019 à 13h01

C'est tout ce que vous avez trouvé pour protéger votre cardinal complice d'un prêtre pédophile?

"Malhonnête" vous vous êtes bien nommé!

Mgr BARBARIN n'a été complice d'aucun prêtre pédophile... ou alors cela voudrait dire que les victimes elle-mêmes et leurs parents ont été complices de ce prêtre (peut-être après tout...) en ne disant rien!

Mgr BARBARIN a surtout été complices des parents et des victimes qui n'ont jamais voulu porter plainte en ne faisant pas lui-même ce qu'ils avaient refuser de faire eux-mêmes!

Sa seule "faute" est de n'avoir pas signaler les actes commis plus de 25 ans auparavant, la plupart prescrit alors que ni les victimes ni leurs parents n'avaient voulu le faire...
permettant ainsi au Père PREYNAT d'échapper à la Justice.

Toutes les excuses des victimes et des parents ne tiennent pas la route, ils avaient toute les possibilités de dénoncer les faits quand il était temps, ce sont eux qui devraient être blâmer car le Père PREYNAT aurait pu récidiver...ce qui "grâce à Dieu!" il n'a pas fait entre 1991 et 2019!

Alors la moindre des choses, quand on n'a pas été capable de faire quelque chose c'est de ne pas venir se plaindre qu'un autre ne l'ai pas fait à votre place!

Déposé le 11/01/2019 à 13h01  
Par Malhonnête Citer

"sacrifice sur fond d’une haine qui rassemble et le sacrifice de soi, par amour" a écrit le 11/01/2019 à 12h08

Pour ceux que ça intéresse, ceux qui souhaitent en savoir plus sur le processus du lynchage et du bouc émissaire duquel nous ne sommes pas immuniser, dès que nous ne sommes plus emplis par l'Esprit-Saint, voici un extrait de la thèse de René GIRARD :

"Si le même mot de « sacrifice » peut désigner le sacrifice rituel sur fond d’une haine qui rassemble et le sacrifice de soi, consenti par amour,

si le sacrifice peut être le moyen de perpétuer un ordre humain fondé sur le mensonge et la violence ou le moyen au contraire d’en sortir en le révélant dans sa vérité, on comprend que les similitudes mêmes entre le cycle mimétique qui accouche des dieux violents et celui qui se termine par la résurrection du Christ sont révélatrices de leur formidable différence : dans le cas des faux dieux, il y a un double transfert, celui qui démonise la victime et celui qui la divinise après que son expulsion violente ait réconcilié la communauté en crise. En amont de la divinisation du Christ, il n’y a pas de « démonisation » préalable : Jésus est l’agneau de Dieu, son innocence est reconnue, non seulement par Ponce Pilate et par Caïphe, le grand prêtre, constatant : « Mieux vaut qu’un seul périsse plutôt que la communauté tout entière » mais, après sa mort, par une rupture de l’unanimité. L’extrême puissance de la contagion mimétique a eu raison un temps de la fidélité des disciples mais ils se reprennent et sont les premiers témoins d e la Résurrection.

Les récits de la Passion projettent une lumière nouvelle sur l’emballement mimétique à l’origine de tous les phénomènes de « bouc émissaire ». Ils révèlent la vérité sur la genèse des mythes et sur tout ce qu’ils dissimulent : les mythes sont eux-mêmes les produits de cette dissimulation. En effet, la méconnaissance du mécanisme victimaire qui fabrique des dieux à partir de victimes prises au hasard, conditionne son efficacité. On ne s’étonnera pas que Satan, personnage du Nouveau Testament (Girard, lisant les Evangiles, en fait le nom du processus mimétique dans son ensemble), soit désigné comme « Prince des ténèbres » ou encore, chez Jean « menteur et père du mensonge ». Le mécanisme victimaire ne peut fonctionner qu’en vertu de l’ignorance ou de l’inconscience de ceux qui le font fonctionner.

Cette inconscience, les Evangiles la révèlent non seulement dans l’idée johannique d’une humanité prisonnière des mensonges du diable, mais dans plusieurs définitions explicites de l’inconscience persécutrice, dont la plus saisissante est, chez Luc, cette parole de Jésus sur la croix « Père, pardonne leur, parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font ». "

http://www.rene-girard.fr/57_p_38467/des-choses-cachees-depuis-la-fondation-du-monde.html

C'est tout ce que vous avez trouvé pour protéger votre cardinal complice d'un prêtre pédophile?

Déposé le 11/01/2019 à 12h08  
Par "sacrifice sur fond d’une haine qui rassemble et le sacrifice de soi, par amour" Citer

Père pardonne leur ils ne savent pas ce qu'ils font... a écrit le 11/01/2019 à 11h14

Cher Zig

Que Dieu vous bénisse.

Girard explique que les lyncheurs sont aveugles et persuadés de faire le bien, de rendre la Justice, "d'éliminer, exclure, pousser au suicide, assassiner, etc... parce que c'est nécessaire pour purifier la société d'un mal, pour ramener la paix.

C'est pourquoi aussi Jésus-Christ sur la Croix prie son Père de ne pas leur compter ce péché..."parce qu'ils ne savent pas ce qu'il font"...

"Evangile de Jésus-Christ selon Saint Luc - Chapitre 23

…33Lorsqu'ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche. 34Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font."

https://www.youtube.com/watch?v=NmC44KfQgOE

Si Jésus-Christ n'a pas condamné ni haï ses lyncheurs ... moi qui suis son disciple, je ne dois, ni ne peux le faire, si je veux être fidèle à ma foi.

Je confesse aussi être un pécheur, donc toujours infidèle à Jésus-Christ, à ce qu'Il me demande de faire pour le Bien de tous, c'est à dire à ne pas rendre le mal pour le mal, à aimer mes ennemis, à leur vouloir du bien et à me réjouir lorsque je suis persécuté à cause de Lui.

Je le confesse et demande à Dieu de me pardonner, de me donner les moyens et le courage de demander pardon à ceux à qui j'ai fait du mal et faire tous les efforts nécessaires pour ne pas retomber dans les mêmes travers.

Je n'ai aucune haine envers les lyncheurs ni contre ceux qui m'insultent régulièrement sur ce fil...

Appeler un chat un chat n'est pas synonyme de haine... Oui il y a eu lynchage, oui les signataires de la pétition du pauvre prêtre VIGNON sont des lyncheurs... mais je ne souhaite pas les imiter... aucune insulte proférée (et si je l'ai fait qu'on me le montre et alors je reconnaîtrais volontiers qu'il s'agit d'une faute), aucune représailles demandées, par de pétition contre ces lyncheurs.... bref pas d'imitation...seulement la répétition inlassable de la réalité de leurs actes.

On peut tuer par une pétition, on peut pousser au suicide par du cyberharcèlement ou des campagnes mediatiques...certes en se lavant les mains des conséquences de ses actes et en protestant "ce n'est pas de ma faute"..."chacun est responsable de ses actes"..."s'il l'a fait c'est qu'il se sentait ou savait coupable"..."pour échapper à la Justice"...

"La non dénonciation de viols d'enfants" comme vous dites n'a donné lieu à aucune pétition contre les victimes et leurs parents pour ne l'avoir pas fait... mais c'est peut-être cela que le meurtre du bouc-émissaire Mgr BARBARIN est destiné à occulter... la mort d'un seul pour absoudre tous les autres.

Je condamne la pédophilie...mais pas la non dénonciation de faits déroulés 25 ans plus tôt, que ni les victimes, ni leurs parents n'ont voulu dénoncer et qui n'ont donné lieu à aucune récidive... si quelqu'un n'a pas réïtéré un acte pendant plus de 25 ans on peut considérer qu'il n'est plus dangereux, même si les faits ne sont pas prescrits... la prescription ne concerne que la condamnation des actes et l'oubli des faits... je vais probablement vous faire hurler, mais le Père PREYNAT a commis des actes pédophiles, il y a 25 ans, mais puisqu'il n'a jamais récidivé depyuis, peut-on encore dire que le Père PREYNAT est encore un pédophile?

Il n'y a aucun tabou à reconnaître que la pédophilie, est installée dans l'Eglise (comme dans l'Education Nationale et ailleurs)... les faits sont là.

De là, à jeter l'opprobre sur tous les prêtres, évêques et même simples fidèles, il n'est pas question d'accepter un tel amalgame.

J'ai quand même été moi-même traité de pédophile sur ce fil parce que je suis catholique et que je prenais la défense de Mgr BARBARIN! On en est là!


Je ne partage pas du tout l'avis d' Agnés

Les Saintes Ecriture m'éloignent en rien de la vie, des réalités, des gens et d'un futur apaisé et constructif, au contraire!

Le sacrifice du bouc émissaire, la violence et le meurtre n'apaise que temporairement... seul l'Esprit-Saint apaise réellement et assure un futur de Paix de Joie et d'Amour.

Dieu bénisse tous ceux qui m'insultent et me crachent dessus à cause de ma foi et de la victime émissaire.

Bonne journée et bon week-end.

Pour ceux que ça intéresse, ceux qui souhaitent en savoir plus sur le processus du lynchage et du bouc émissaire duquel nous ne sommes pas immuniser, dès que nous ne sommes plus emplis par l'Esprit-Saint, voici un extrait de la thèse de René GIRARD :

"Si le même mot de « sacrifice » peut désigner le sacrifice rituel sur fond d’une haine qui rassemble et le sacrifice de soi, consenti par amour,

si le sacrifice peut être le moyen de perpétuer un ordre humain fondé sur le mensonge et la violence ou le moyen au contraire d’en sortir en le révélant dans sa vérité, on comprend que les similitudes mêmes entre le cycle mimétique qui accouche des dieux violents et celui qui se termine par la résurrection du Christ sont révélatrices de leur formidable différence : dans le cas des faux dieux, il y a un double transfert, celui qui démonise la victime et celui qui la divinise après que son expulsion violente ait réconcilié la communauté en crise. En amont de la divinisation du Christ, il n’y a pas de « démonisation » préalable : Jésus est l’agneau de Dieu, son innocence est reconnue, non seulement par Ponce Pilate et par Caïphe, le grand prêtre, constatant : « Mieux vaut qu’un seul périsse plutôt que la communauté tout entière » mais, après sa mort, par une rupture de l’unanimité. L’extrême puissance de la contagion mimétique a eu raison un temps de la fidélité des disciples mais ils se reprennent et sont les premiers témoins d e la Résurrection.

Les récits de la Passion projettent une lumière nouvelle sur l’emballement mimétique à l’origine de tous les phénomènes de « bouc émissaire ». Ils révèlent la vérité sur la genèse des mythes et sur tout ce qu’ils dissimulent : les mythes sont eux-mêmes les produits de cette dissimulation. En effet, la méconnaissance du mécanisme victimaire qui fabrique des dieux à partir de victimes prises au hasard, conditionne son efficacité. On ne s’étonnera pas que Satan, personnage du Nouveau Testament (Girard, lisant les Evangiles, en fait le nom du processus mimétique dans son ensemble), soit désigné comme « Prince des ténèbres » ou encore, chez Jean « menteur et père du mensonge ». Le mécanisme victimaire ne peut fonctionner qu’en vertu de l’ignorance ou de l’inconscience de ceux qui le font fonctionner.

Cette inconscience, les Evangiles la révèlent non seulement dans l’idée johannique d’une humanité prisonnière des mensonges du diable, mais dans plusieurs définitions explicites de l’inconscience persécutrice, dont la plus saisissante est, chez Luc, cette parole de Jésus sur la croix « Père, pardonne leur, parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font ». "

http://www.rene-girard.fr/57_p_38467/des-choses-cachees-depuis-la-fondation-du-monde.html

Déposé le 11/01/2019 à 11h14  
Par Père pardonne leur ils ne savent pas ce qu'ils font... Citer

Cher Zig

Que Dieu vous bénisse.

Girard explique que les lyncheurs sont aveugles et persuadés de faire le bien, de rendre la Justice, "d'éliminer, exclure, pousser au suicide, assassiner, etc... parce que c'est nécessaire pour purifier la société d'un mal, pour ramener la paix.

C'est pourquoi aussi Jésus-Christ sur la Croix prie son Père de ne pas leur compter ce péché..."parce qu'ils ne savent pas ce qu'il font"...

"Evangile de Jésus-Christ selon Saint Luc - Chapitre 23

…33Lorsqu'ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche. 34Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font."

https://www.youtube.com/watch?v=NmC44KfQgOE

Si Jésus-Christ n'a pas condamné ni haï ses lyncheurs ... moi qui suis son disciple, je ne dois, ni ne peux le faire, si je veux être fidèle à ma foi.

Je confesse aussi être un pécheur, donc toujours infidèle à Jésus-Christ, à ce qu'Il me demande de faire pour le Bien de tous, c'est à dire à ne pas rendre le mal pour le mal, à aimer mes ennemis, à leur vouloir du bien et à me réjouir lorsque je suis persécuté à cause de Lui.

Je le confesse et demande à Dieu de me pardonner, de me donner les moyens et le courage de demander pardon à ceux à qui j'ai fait du mal et faire tous les efforts nécessaires pour ne pas retomber dans les mêmes travers.

Je n'ai aucune haine envers les lyncheurs ni contre ceux qui m'insultent régulièrement sur ce fil...

Appeler un chat un chat n'est pas synonyme de haine... Oui il y a eu lynchage, oui les signataires de la pétition du pauvre prêtre VIGNON sont des lyncheurs... mais je ne souhaite pas les imiter... aucune insulte proférée (et si je l'ai fait qu'on me le montre et alors je reconnaîtrais volontiers qu'il s'agit d'une faute), aucune représailles demandées, par de pétition contre ces lyncheurs.... bref pas d'imitation...seulement la répétition inlassable de la réalité de leurs actes.

On peut tuer par une pétition, on peut pousser au suicide par du cyberharcèlement ou des campagnes mediatiques...certes en se lavant les mains des conséquences de ses actes et en protestant "ce n'est pas de ma faute"..."chacun est responsable de ses actes"..."s'il l'a fait c'est qu'il se sentait ou savait coupable"..."pour échapper à la Justice"...

"La non dénonciation de viols d'enfants" comme vous dites n'a donné lieu à aucune pétition contre les victimes et leurs parents pour ne l'avoir pas fait... mais c'est peut-être cela que le meurtre du bouc-émissaire Mgr BARBARIN est destiné à occulter... la mort d'un seul pour absoudre tous les autres.

Je condamne la pédophilie...mais pas la non dénonciation de faits déroulés 25 ans plus tôt, que ni les victimes, ni leurs parents n'ont voulu dénoncer et qui n'ont donné lieu à aucune récidive... si quelqu'un n'a pas réïtéré un acte pendant plus de 25 ans on peut considérer qu'il n'est plus dangereux, même si les faits ne sont pas prescrits... la prescription ne concerne que la condamnation des actes et l'oubli des faits... je vais probablement vous faire hurler, mais le Père PREYNAT a commis des actes pédophiles, il y a 25 ans, mais puisqu'il n'a jamais récidivé depyuis, peut-on encore dire que le Père PREYNAT est encore un pédophile?

Il n'y a aucun tabou à reconnaître que la pédophilie, est installée dans l'Eglise (comme dans l'Education Nationale et ailleurs)... les faits sont là.

De là, à jeter l'opprobre sur tous les prêtres, évêques et même simples fidèles, il n'est pas question d'accepter un tel amalgame.

J'ai quand même été moi-même traité de pédophile sur ce fil parce que je suis catholique et que je prenais la défense de Mgr BARBARIN! On en est là!


Je ne partage pas du tout l'avis d' Agnés

Les Saintes Ecriture m'éloignent en rien de la vie, des réalités, des gens et d'un futur apaisé et constructif, au contraire!

Le sacrifice du bouc émissaire, la violence et le meurtre n'apaise que temporairement... seul l'Esprit-Saint apaise réellement et assure un futur de Paix de Joie et d'Amour.

Dieu bénisse tous ceux qui m'insultent et me crachent dessus à cause de ma foi et de la victime émissaire.

Bonne journée et bon week-end.

Déposé le 10/01/2019 à 21h44  
Par Zig Citer

A tout pécheur miséricorde... a écrit le 10/01/2019 à 16h28

Le lynchage est antichrétien... c'est tout ce que j'ai à dire.

Mais "à tout pécheur, miséricorde"...ce pauvre prêtre s'est trompé en croyant bien faire... cela peut arriver à tout le monde...je ne lui jette pas la pierre et ne lancerait aucun pétition pour qu'il se repente publiquement.

Même Pierre son Saint Patron a renié le Christ pour ne pas être pris pour un de ses disciples...et Jésus a fondé son Eglise sur lui...alors ce pauvre prêtre reste mon frère et il a droit à tout mon amour et à ma bienveillance...je ne condamne pas l'homme, mais l'acte.

Qui a dit
"je ne condamne pas l'homme, mais l'acte."?

Qui a l'hypocrisie dés le début de condamner des hommes, les pétitionnaires, qu'il nomme lyncheur?
Et non leurs actes qui est d'avoir signé une pétition, et qu'il appelle lynchage?

La signature d'une pétition n'est pas condamnable, à l'inverse de la pédophilie et la non dénonciation de viol d'enfants.

Pourquoi ce ne peux pas être plutôt ces actes que vous condamneriez avec la même virulence que celle que vous mettez à l'encontre des pétitionnaires?
Ou si peu qu'on ne le voit pas dans vos "saintes" écriture.

Quel est donc le grand tabou qui vous empêche de reconnaitre que le mal s'est aussi installé dans votre église (la pédophilie) de façon tentaculaire.

Qui noie la gravité de tels faits sous un fatras théo-philosophico-catho en accablant les victimes et les gens qui les soutiennent de maux qu'ils n'ont JAMAIS faits ?

Tout cela n'est-ce pas vous Mickael?

Je partage complétement l'avis de Agnés que vous mettez un point d'honneur à ne pas entendre:

"Vos "saintes écritures" ...... vous éloignent inexorablement de la vie, des réalités, des gens et d'un futur apaisé et constructif."

Déposé le 10/01/2019 à 19h22  
Par Zig Citer

Sans haine et sans crainte... Dieu vous bénisse! a écrit le 10/01/2019 à 18h37

Quelle haine?

Vous confondez surement avec la vôtre... personnellement je ne hais personne... je me contente de dénoncer des conduites et en éclairer le sens...

Comme c'est l'usage actuellement tous contradicteur est accusé d'être un haineux...

Je n'ai aucune haine envers vous ni contre les lyncheurs, pas plus envers ce pauvre prêtre VIGNON ou PEDOTTI...

Désapprouver un comportement n'est pas synonyme de haine... il m'arrive d'être en colère mais que Dieu me préserve de la haine car haïr c'est vouloir la mort de quelqu'un...

Ne confondez pas vos propres sentiments avec les miens... je ne veux la mort, ni le sacrifice (suicide) de quiconque... il n'en est pas de même des signataires de cette triste pétition...

Regarder la définition de la haine elle correspond tout à fait à l'objet de la pétition...mais je comprends que ce soit difficile à admettre pour vous, si convaincu d'avoir rien à vous reprocher...

HAINE, subst. fém.
A. ? Sentiment de profonde antipathie à l'égard de quelqu'un, conduisant parfois à souhaiter l'abaissement ou la mort de celui-ci. Synon. (..) .Le silence était insupportable. La haine y montait. Une haine qui avait ses profondes racines dans le passé de l'enfance (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 372) http://www.cnrtl.fr/definition/haine

Même ici vous faites encore une fois la preuve de votre "sentiment de profonde antipathie" à l'égard des pétitionnaires que vous nommez avec mépris les lyncheurs.

Vous nous démontrez encore une fois comment vous piochez et détournez le savoir universel pour en faire VOTRE vérité.

Dans la définition de haine que vous avez pioché dans le dictionnaire, il y a
"conduisant PARFOIS à souhaiter... la mort de celui-ci."

Vous avez transformer PARFOIS en TOUJOURS.

Dans la petition, il y a (de mémoire) SUICIDE SOCIAL, vous avez transformé SUICIDE SOCIAL en MEURTRE.

Ensuite, vous tirez un trait reliant les points
SUICIDE SOCIAL, MEURTRE, HAINE, Pétitionnaires entre eux pour inventer les lyncheurs.

Les "lyncheurs" comme vous le dites avec tant d'insistance, ne sont que des gens bien qui comme vous souhaitent "denoncer des conduites. .." dysfonctionnelles.

Mais "Comme c'est l'usage actuellement tous contradicteur est accusé d'être un haineux... "

Vous voyez, j'ai repris vos termes, nous ne sommes donc pas pire que vous ayez confiance.

Mais ceci nous eloigne du sujet, c'est votre habitude de le faire.

Déposé le 10/01/2019 à 19h11  
Par Bébert Citer

Une thèse qui explique le comportement des lyncheurs... a écrit le 10/01/2019 à 18h19

La "thèse des lyncheurs" comme vous dites est la thèse de René GIRARD qui apporte au contraire une clé essentielle pour comprendre le comportement humain et la Culture humaine...

Lisez-le, écoutez-le...

http://iphilo.fr/2018/04/19/desir-mimetique-bouc-emissaire-eloge-du-christianisme-les-trois-temps-de-rene-girard/

https://www.youtube.com/watch?v=SUiWCeOtZyc

les lyncheurs qui tous se considèrent "innocents" (pourtant ni les parents, ni les victimes n'ont eu le courage ou la possibilité de porter plainte quand il était encore temps, combien parmi les signataires ont su et n'ont rien dit... peut-être même ce pauvre prêtre VIGNON qui avait si peur d'être considéré comme complice de Mgr BARBARIN, mais plus précisément du Père PREYNAT) croient que "la mort" ou le "sacrifice" (ces mots sont dans le texte de la pétition) d'un seul : Mgr BARBARIN est nécessaire pour ramener la Paix...dans le diocèse!

Mgr BARBARIN coupable d'aucun acte pédophile et pas le Père PREYNAT pourquoi?

Parce que Mgr BARBARIN est le "Chef", la "Tête" de l'Eglise du Christ dans son Diocèse! Or le "Chef" est toujours menacé de lynchage.

Les lyncheurs croient que la Paix est le fruit de la violence, de l'assassinat collectif, du "sacrifice"... c'est précisément ce que le Christ est venu démentir!

La foule à crier "Crucifie le!" et elle se croyait innocente et Jésus coupable, de blasphème, de complicité avec la femme adultère, les publicains, d'être un fauteur de troubles, qui oe remettre en question de l'Ordre établi, qui à oser s'attaquer aux marchands du Temple... sa mort est donc nécessaire pour que tout rentre dans l'ordre et la paix... alors ils ont "sacrifié" Jésus!

Mais Dieu L'a ressucité, et sa Résurrection est une accusation de la foule et des prêtres... la Résurrection est la destruction du moyen sacrificielle pour ramener la paix...

Mis a part citer la bible ou reprendre du zemmour t'es bien incapable de penser par toi même, ce n'est pas pour rien que tu tournes en rond

Déposé le 10/01/2019 à 18h37  
Par Sans haine et sans crainte... Dieu vous bénisse! Citer

Zig a écrit le 10/01/2019 à 17h56

À part Barbarin, et Preynat sans doute, sur qui d'autre ne deversez vous pas votre haine ?

Je ne vois plus grand monde !

Quelle haine?

Vous confondez surement avec la vôtre... personnellement je ne hais personne... je me contente de dénoncer des conduites et en éclairer le sens...

Comme c'est l'usage actuellement tous contradicteur est accusé d'être un haineux...

Je n'ai aucune haine envers vous ni contre les lyncheurs, pas plus envers ce pauvre prêtre VIGNON ou PEDOTTI...

Désapprouver un comportement n'est pas synonyme de haine... il m'arrive d'être en colère mais que Dieu me préserve de la haine car haïr c'est vouloir la mort de quelqu'un...

Ne confondez pas vos propres sentiments avec les miens... je ne veux la mort, ni le sacrifice (suicide) de quiconque... il n'en est pas de même des signataires de cette triste pétition...

Regarder la définition de la haine elle correspond tout à fait à l'objet de la pétition...mais je comprends que ce soit difficile à admettre pour vous, si convaincu d'avoir rien à vous reprocher...

HAINE, subst. fém.
A. ? Sentiment de profonde antipathie à l'égard de quelqu'un, conduisant parfois à souhaiter l'abaissement ou la mort de celui-ci. Synon. (..) .Le silence était insupportable. La haine y montait. Une haine qui avait ses profondes racines dans le passé de l'enfance (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 372) http://www.cnrtl.fr/definition/haine

Déposé le 10/01/2019 à 18h19  
Par Une thèse qui explique le comportement des lyncheurs... Citer

Insignifiante thèse a écrit le 10/01/2019 à 17h16

Il s'adresse aux victimes en premier lieu, et c'est la moindre des choses.
La thèse fallacieuse d'existence de lyncheurs n'est que votre insignifiante thèse qui n'apporte rien à l'humanité.

La "thèse des lyncheurs" comme vous dites est la thèse de René GIRARD qui apporte au contraire une clé essentielle pour comprendre le comportement humain et la Culture humaine...

Lisez-le, écoutez-le...

http://iphilo.fr/2018/04/19/desir-mimetique-bouc-emissaire-eloge-du-christianisme-les-trois-temps-de-rene-girard/

https://www.youtube.com/watch?v=SUiWCeOtZyc

les lyncheurs qui tous se considèrent "innocents" (pourtant ni les parents, ni les victimes n'ont eu le courage ou la possibilité de porter plainte quand il était encore temps, combien parmi les signataires ont su et n'ont rien dit... peut-être même ce pauvre prêtre VIGNON qui avait si peur d'être considéré comme complice de Mgr BARBARIN, mais plus précisément du Père PREYNAT) croient que "la mort" ou le "sacrifice" (ces mots sont dans le texte de la pétition) d'un seul : Mgr BARBARIN est nécessaire pour ramener la Paix...dans le diocèse!

Mgr BARBARIN coupable d'aucun acte pédophile et pas le Père PREYNAT pourquoi?

Parce que Mgr BARBARIN est le "Chef", la "Tête" de l'Eglise du Christ dans son Diocèse! Or le "Chef" est toujours menacé de lynchage.

Les lyncheurs croient que la Paix est le fruit de la violence, de l'assassinat collectif, du "sacrifice"... c'est précisément ce que le Christ est venu démentir!

La foule à crier "Crucifie le!" et elle se croyait innocente et Jésus coupable, de blasphème, de complicité avec la femme adultère, les publicains, d'être un fauteur de troubles, qui oe remettre en question de l'Ordre établi, qui à oser s'attaquer aux marchands du Temple... sa mort est donc nécessaire pour que tout rentre dans l'ordre et la paix... alors ils ont "sacrifié" Jésus!

Mais Dieu L'a ressucité, et sa Résurrection est une accusation de la foule et des prêtres... la Résurrection est la destruction du moyen sacrificielle pour ramener la paix...

Déposé le 10/01/2019 à 17h56  
Par Zig Citer

A part les lyncheurs personne ne dit "merci au prêtre VIGNON"! a écrit le 10/01/2019 à 14h44

Pas du tout ce "pauvre prêtre" VIGNON appelait Mgr BARBARIN a se suicider (socialement) à un sacrifice-assomption!!!

Mgr GOBILLARD n'a pas dit "merci au prêtre VIGNON"!

Ce pauvre prêtre qui par peur d'être pris pour un complice a lancé une pétition contre Mgr BARBARIN est plus à plaindre qu'à blâmer...

À part Barbarin, et Preynat sans doute, sur qui d'autre ne deversez vous pas votre haine ?

Je ne vois plus grand monde !

Déposé le 10/01/2019 à 17h16  
Par Insignifiante thèse Citer

A part les lyncheurs personne ne dit "merci au prêtre VIGNON"! a écrit le 10/01/2019 à 14h44

Pas du tout ce "pauvre prêtre" VIGNON appelait Mgr BARBARIN a se suicider (socialement) à un sacrifice-assomption!!!

Mgr GOBILLARD n'a pas dit "merci au prêtre VIGNON"!

Ce pauvre prêtre qui par peur d'être pris pour un complice a lancé une pétition contre Mgr BARBARIN est plus à plaindre qu'à blâmer...

Il s'adresse aux victimes en premier lieu, et c'est la moindre des choses.
La thèse fallacieuse d'existence de lyncheurs n'est que votre insignifiante thèse qui n'apporte rien à l'humanité.

Déposé le 10/01/2019 à 17h12  
Par Zig Citer

Que de temps perdu! a écrit le 10/01/2019 à 14h30

Mgr Gobillard n'a pas été jusqu'à dire "merci pour votre lynchage à 108000 contre un"...

Dommage que cette parole se soit libérée si tardivement...
Que de temps perdu depuis 1991... Bon il est vrai qu'à l'époque l'Archevêque s'appelait Mgr DECOURTRAY... un opposant déclaré au FN...donc intouchable!

C'est parce qu'il y a peu d'homme courageux dans le clergé qu'il a fallut si longtemps.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.