Démarrage divin pour le film Grâce à Dieu

Démarrage divin pour le film Grâce à Dieu
DR

Le long-métrage inspiré de l’affaire Preynat a signé ce mercredi le meilleur démarrage.

François Ozon enregistre le troisième meilleur démarrage de sa carrière avec 2 586 entrées. Le réalisateur avait connu plus de succès avec 8 Femmes en 2002 (4 893 entrées) et Potiche en 2010 (2 664 entrées).

Grâce à Dieu fait cette semaine mieux que Le Chant du Loup d’Antonin Baudry, La Chute de l'Empire américain de Denys Arcand ainsi que La grande aventure Lego 2.

Pour rappel, le film de François Ozon, primé par ailleurs à Berlin, avait failli ne pas sortir en salles. Les avocats du père Preynat avait déposé un recours devant le TGI de Paris et Régine Maire, ancienne membre du diocèse de Lyon, avait assigné en référé le réalisateur souhaitant ne pas voir son nom cité. Les procédures n’avaient au final pas abouti permettant au film d’être diffusé dans les salles obscures.

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
CQFD. le 22/02/2019 à 08:40
Burps a écrit le 21/02/2019 à 16h58

La lutte contre la pédophilie est une bonne chose.
La lutte contre les membres du clergé qui ne respectent pas leur vœu de chasteté et portent atteinte, par leur comportement, à des âmes innocentes, est également une bonne chose.

Mais attention à ne pas se servir de ces affaires pour régler vos comptes avec l'Eglise catholique.

Régler des comptes avec l'église????

Et si c'était justifié ? Il est temps d'ouvrir les yeux sur le système mis en place par la hiérarchie ecclésiastique pour protéger les auteurs de tels crimes et de les dénoncer haut et fort.

Signaler Répondre

avatar
thierry6942 le 21/02/2019 à 21:04

Ce n'est pas le prêtre qui a dit "grâce à Dieu..." mais le Cardinal Barbarin en personne !

Signaler Répondre

avatar
Zig- le 21/02/2019 à 20:32
Burps a écrit le 21/02/2019 à 15h11

Quel est ce jeu de mots de très mauvais goût ?

Finalement, quelles sont les intentions du réalisateur et de tous ceux qui se félicitent de la sortie de ce film et de son relatif succès en salles ?
En lisant un titre aussi provocateur, on peut avoir des doutes...

Pourquoi moi je me réjouis que ce film sorte en salle ?

Parce que j'admire le courage qu'il a fallut aux victimes de la pédophilie du père Preynat.
Il a fallut du courage pour survivre au mieux à ce crime.
Et il a fallut du courage pour libérer leurs paroles, et mettre au grand jour, sur la place publique, ce crime.

Donc quand j'ai appris que Ozon a fait le film "grâce à Dieu" (titre inspiré d'une parole de Barbarin que lui même a reconnu maladroite beaucoup plus tard "grâce à Dieu les faits sont prescrits").

Et quand le père Preynat, et une de ses proches avaient lancés une procédure judiciaire pour empêcher la sortie de ce film, je me suis réjouis OUI que la justice donne raison à Ozon et indirectement ne s'oppose pas à ce que la parole libérée des victimes soit mise sur grand écran.

Je me réjouis aussi OUI de la claque que ce film donne aux catho complices par déni des debordements répétés du clergé dans les affaires de pédophilie, homophobie, et autres.

Voilà pourquoi moi je me réjouis.

Après, je ne dis pas que ce film serra forcément un chef d'œuvre.

Signaler Répondre

avatar
merci qui le 21/02/2019 à 19:58
Lastef a écrit le 21/02/2019 à 18h40

Justement ce n'est pas un jeu de mot !
Ce sont les propres mots du prêtre qui a dit:
"Grâce à dieux, les faits sont prescrits !"
Scandaleux...

D'autant que ce n'était pas la première fois !

Signaler Répondre

avatar
Lastef le 21/02/2019 à 18:40

Justement ce n'est pas un jeu de mot !
Ce sont les propres mots du prêtre qui a dit:
"Grâce à dieux, les faits sont prescrits !"
Scandaleux...

Signaler Répondre

avatar
Bébert le 21/02/2019 à 18:26
FM .: a écrit le 21/02/2019 à 17h33

Vu toute la pub dont bénéficie ce film, on se demande comment il aurait pu en être autrement...

Ce n'est qu'une affaire de pub, dites vous?

Ne pensez vous pas que l'ampleur de cette sordide histoire, le fait que des hauts dignitaires de l'institution aient fermés les yeux, et le talent de François Ozon y soit pour beaucoup?

Signaler Répondre

avatar
DUNIS le 21/02/2019 à 17:43
Burps a écrit le 21/02/2019 à 16h58

La lutte contre la pédophilie est une bonne chose.
La lutte contre les membres du clergé qui ne respectent pas leur vœu de chasteté et portent atteinte, par leur comportement, à des âmes innocentes, est également une bonne chose.

Mais attention à ne pas se servir de ces affaires pour régler vos comptes avec l'Eglise catholique.

Le film est bien orienté contre les brebis galeuses et non pas contre l'Eglise.

Signaler Répondre

avatar
FM .: le 21/02/2019 à 17:33

Vu toute la pub dont bénéficie ce film, on se demande comment il aurait pu en être autrement...

Signaler Répondre

avatar
Question? le 21/02/2019 à 17:29
Burps a écrit le 21/02/2019 à 16h58

La lutte contre la pédophilie est une bonne chose.
La lutte contre les membres du clergé qui ne respectent pas leur vœu de chasteté et portent atteinte, par leur comportement, à des âmes innocentes, est également une bonne chose.

Mais attention à ne pas se servir de ces affaires pour régler vos comptes avec l'Eglise catholique.

Pourquoi dites vous cela? on pourrait avoir des comptes à régler avec l'église?

Signaler Répondre

avatar
Burps le 21/02/2019 à 16:58
DUNIS a écrit le 21/02/2019 à 15h28

Un grand coup de pied dans cette sombre fourmilière, ça vous dérange ?

La lutte contre la pédophilie est une bonne chose.
La lutte contre les membres du clergé qui ne respectent pas leur vœu de chasteté et portent atteinte, par leur comportement, à des âmes innocentes, est également une bonne chose.

Mais attention à ne pas se servir de ces affaires pour régler vos comptes avec l'Eglise catholique.

Signaler Répondre

avatar
LoL le 21/02/2019 à 15:46
DUNIS a écrit le 21/02/2019 à 15h28

Un grand coup de pied dans cette sombre fourmilière, ça vous dérange ?

La pêche aux laïcards anti-catho est bonne...
Ça mord bien sur LyonMag cet aprem !
Va falloir sortir les filets...

Signaler Répondre

avatar
DUNIS le 21/02/2019 à 15:28
Burps a écrit le 21/02/2019 à 15h11

Quel est ce jeu de mots de très mauvais goût ?

Finalement, quelles sont les intentions du réalisateur et de tous ceux qui se félicitent de la sortie de ce film et de son relatif succès en salles ?
En lisant un titre aussi provocateur, on peut avoir des doutes...

Un grand coup de pied dans cette sombre fourmilière, ça vous dérange ?

Signaler Répondre

avatar
Normalement le 21/02/2019 à 15:28
Burps a écrit le 21/02/2019 à 15h11

Quel est ce jeu de mots de très mauvais goût ?

Finalement, quelles sont les intentions du réalisateur et de tous ceux qui se félicitent de la sortie de ce film et de son relatif succès en salles ?
En lisant un titre aussi provocateur, on peut avoir des doutes...

Vous devriez avoir encore plus de doutes en lisant les chefs d'inculpations....

Signaler Répondre

avatar
Burps le 21/02/2019 à 15:11

Quel est ce jeu de mots de très mauvais goût ?

Finalement, quelles sont les intentions du réalisateur et de tous ceux qui se félicitent de la sortie de ce film et de son relatif succès en salles ?
En lisant un titre aussi provocateur, on peut avoir des doutes...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.