Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le Rhônexpress - LyonMag

Renégociation de contrat du Rhônexpress : comprendre le dossier en vidéo

Le Rhônexpress - LyonMag

Vendredi dernier, la nouvelle est tombée, de manière inattendue.

Le Sytral et la Métropole de Lyon annonçaient vouloir renégocier le contrat qui les lie à Rhônexpress concernant la gestion de la desserte entre la gare de la Part-Dieu et l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry. Avec l’objectif principal d’obtenir des prix moins exorbitants.

 

Alors qu’une première réunion de travail a été fixée au 30 avril, la rédaction de LyonMag TV vous propose de comprendre le dossier en moins de 4 minutes à travers une vidéo explicative. Qui se cache derrière Rhônexpress ? Quels leviers sont à la disposition de la Métropole et du Sytral ? Qui est en position de force ?

 

Nous attendons vos retours sur cette vidéo : vos critiques, vos encouragements, vos informations complémentaires et pourquoi pas des dossiers que vous aimeriez nous voir traiter avec la même méthode !

 



Tags : rhonexpress |

Commentaires 18

Post monétaire Déposé le 22/04/2019 à 19h02  
Par Post monétaire Citer

Joss a écrit le 21/04/2019 à 22h57

Là où Mercier passe, les contribuables trépassent.
Peu importe le montage, rien que le prix du billet est un aveu de malversation. Cela devrait être porté au yeux des gilets jaunes...

Les gilets jaunes dans la rue ne prennent pas l'avion apparemment...

Déposé le 21/04/2019 à 22h57  
Par Joss Citer

Là où Mercier passe, les contribuables trépassent.
Peu importe le montage, rien que le prix du billet est un aveu de malversation. Cela devrait être porté au yeux des gilets jaunes...

Post monétaire Déposé le 21/04/2019 à 11h07  
Par Post monétaire Citer

Gab a écrit le 19/04/2019 à 15h24

Vos infos sont inexactes
Le cout de Rhônexpress c'est 120 millions d'euros.
-----------------------
Le contrat n'a pas été le négocié par le SYTRAL mais le Département "Mr MERCIER" propriétaire de la ligne de l'EST.
------------------------
Le département a fourni une subvention de 40 millions d'euros sur les 120 du cout total.

Les actionnaires que vous citer on fourni 17 millions d'euros.

Le reste a été emprunté 63 millions.
Cet emprunt est remboursé tous les ans pour un montant de 3.25 millions d'euros durant 30ans "2008à 2038" par le Département et le SYTRAL depuis 2015
A ce jour le montant du remboursement avoisine les 5 millions d'euros ce qui fait prés de 100millions d’euros que le SYTRAL va verser à Rhônexpress jusque à la fin du contrat.

Rhônexpress n’assure que les couts de fonctionnement l’infrastructure « la voie » est déjà la propriété du SYTRAL.

Merci pour ces infos utiles.

Post monétaire Déposé le 21/04/2019 à 11h07  
Par Post monétaire Citer

henon a écrit le 19/04/2019 à 22h59

Nous voyons mis au grand jour le énième scandale de Michel Mercier alors qu'il était président du Conseil général du Rhône. Avec: le musée des Confluences (320 M d'euros pour un budget voté de 62 M), champion de France des emprunts toxiques (420 M), la vente des actions Compagnie du Rhône, les scandaleux marchés publics avec VORTEX etc.Pour en revenir à Rhônexpress, la justice avait ouvert un dossier qui a curieusement été classé sans suite quelques heures avant la nomination de Michel Mercier comme Ministre de la Justice en 2010. Comme le contrat présente une clause d'exclusivité, les salariés de Saint Exupéry n'ont pas de transport en commun abordable (prix aller-retour 28,30 euros), les deux lignes de bus TCL ayant été fermées en raison de cette clause. Autre problème: le tramway T3, empruntant partiellement la même ligne, ne peut se développer pour répondre à la demande, Rhônexpress étant prioritaire. Le contrat courant sur trente ans, le Sytral et la Métropole de Lyon devront débourser une pénalité plusieurs dizaines de millions (chiffre encore inconnu) s'ils veulent obtenir un avenant au contrat. Bien sur, c'est le contribuable qui payera. Par contre, pas de problème pour Michel Mercier, à la tête de la COR, qu'il est déjà en train de sur endetter. Pire encore, il a failli siéger au Conseil constitutionnel. Une lueur d'espoir: suite aux contrats peut-être fictifs de ses deux filles, aux cours de cuisine donnés par son épouse aux frais de la collectivité à l'hôtel du département, le Parquet National financier a perquisitionné au domicile de l'ancien sénateur, à l'hôtel du département, ses bureaux de Thizy, au Sénat. Les enquêteurs seraient ressortis avec des cartons pleins de documents. Attendons

Vous croyez encore que les cols blancs peuvent être condamnées s'ils sont coupables ?

:o)

Au pire, un petit bracelet à domicile comme Cahuzac, et ce sera ok :o)



Et dire que tout ce merdier est lié au fric...
Et pendant ce temps, on oublie que le pétrole est consommé en masse, que Fukushima n'est toujours pas un problème "résolu",
etc...

Déposé le 20/04/2019 à 15h18  
Par Gab Citer

lafond a écrit le 20/04/2019 à 11h25

Synthèse intéressante dans laquelle on regretta seulement la reprise du mensonge institutionnel consistant à dire que l'exploitant a payé une partie de l'investissement. Vu le message de Gab en ce sens. Les journalistes de Lyon Mag n'ont-ils pas eu accès à ces informations ?

Il suffit de consulter les archives départementales du Département du Rhone ou voir sur Internet et depuis 2015 les rapports financiers du SYTRAL consultable sur le cite.fr

Déposé le 20/04/2019 à 14h37  
Par Grand gognand Citer

Bravo pour la synthèse... mais derrière ce deal se cache -t-il quelque chose ?
Financement occulte ? Renoncement à des poursuites judiciaires ? Autres marchés ?
On ne prête qu'aux riches..!

Déposé le 20/04/2019 à 13h18  
Par 1083 Citer

un bon début mais derrière les personnes morales il y a des personnes physiques.
Il serait intéressant de connaitre les instigateurs de ce montage ?

ps: sur la forme ça ne vaut pas data gueule !

Déposé le 20/04/2019 à 11h25  
Par lafond Citer

Synthèse intéressante dans laquelle on regretta seulement la reprise du mensonge institutionnel consistant à dire que l'exploitant a payé une partie de l'investissement. Vu le message de Gab en ce sens. Les journalistes de Lyon Mag n'ont-ils pas eu accès à ces informations ?

Déposé le 19/04/2019 à 22h59  
Par henon Citer

Nous voyons mis au grand jour le énième scandale de Michel Mercier alors qu'il était président du Conseil général du Rhône. Avec: le musée des Confluences (320 M d'euros pour un budget voté de 62 M), champion de France des emprunts toxiques (420 M), la vente des actions Compagnie du Rhône, les scandaleux marchés publics avec VORTEX etc.Pour en revenir à Rhônexpress, la justice avait ouvert un dossier qui a curieusement été classé sans suite quelques heures avant la nomination de Michel Mercier comme Ministre de la Justice en 2010. Comme le contrat présente une clause d'exclusivité, les salariés de Saint Exupéry n'ont pas de transport en commun abordable (prix aller-retour 28,30 euros), les deux lignes de bus TCL ayant été fermées en raison de cette clause. Autre problème: le tramway T3, empruntant partiellement la même ligne, ne peut se développer pour répondre à la demande, Rhônexpress étant prioritaire. Le contrat courant sur trente ans, le Sytral et la Métropole de Lyon devront débourser une pénalité plusieurs dizaines de millions (chiffre encore inconnu) s'ils veulent obtenir un avenant au contrat. Bien sur, c'est le contribuable qui payera. Par contre, pas de problème pour Michel Mercier, à la tête de la COR, qu'il est déjà en train de sur endetter. Pire encore, il a failli siéger au Conseil constitutionnel. Une lueur d'espoir: suite aux contrats peut-être fictifs de ses deux filles, aux cours de cuisine donnés par son épouse aux frais de la collectivité à l'hôtel du département, le Parquet National financier a perquisitionné au domicile de l'ancien sénateur, à l'hôtel du département, ses bureaux de Thizy, au Sénat. Les enquêteurs seraient ressortis avec des cartons pleins de documents. Attendons

Déposé le 19/04/2019 à 15h24  
Par Gab Citer

Vos infos sont inexactes
Le cout de Rhônexpress c'est 120 millions d'euros.
-----------------------
Le contrat n'a pas été le négocié par le SYTRAL mais le Département "Mr MERCIER" propriétaire de la ligne de l'EST.
------------------------
Le département a fourni une subvention de 40 millions d'euros sur les 120 du cout total.

Les actionnaires que vous citer on fourni 17 millions d'euros.

Le reste a été emprunté 63 millions.
Cet emprunt est remboursé tous les ans pour un montant de 3.25 millions d'euros durant 30ans "2008à 2038" par le Département et le SYTRAL depuis 2015
A ce jour le montant du remboursement avoisine les 5 millions d'euros ce qui fait prés de 100millions d’euros que le SYTRAL va verser à Rhônexpress jusque à la fin du contrat.

Rhônexpress n’assure que les couts de fonctionnement l’infrastructure « la voie » est déjà la propriété du SYTRAL.

Déposé le 19/04/2019 à 13h29  
Par citron Citer

un tram vide
car trop cher
tout comme le parking de saint exupery
tous des voleurs !

Déposé le 19/04/2019 à 13h06  
Par Agora41 Citer

Petite imprécision il me semble : En 2007 c'était le département qui avait signé, le SYTRAL s'est retrouvé impliqué ''de facto'' quand ce dernier a la compétence transport du département.

Mais sinon c'est nickel !

Déposé le 19/04/2019 à 12h28  
Par Nostromo Citer

Franchement merci pour cette petite vidéo très claire et qui repositionne bien l'histoire RhôneExpress
Espérons que les concessionnaires accepteront la négo, ne serait ce que pour leur image (la Caisse des Dépôts, c'est quand même l’État)

Déposé le 19/04/2019 à 09h54  
Par ils nous prennet pour des c. Citer

Tous des PROFITEURS, qui n'ont aucun scrupule à se faire du gras sur le dos de leurs concitoyens ...

et pour mémoire :
https://www.lyoncapitale.fr/politique/rhonexpress-le-volet-mercier-classe-sans-suite/

Déposé le 19/04/2019 à 09h26  
Par écrit comme ça Citer

Ping Scully a écrit le 18/04/2019 à 23h01

Encore un complot des chinois du FBI. Et un complot plutôt bien fait, on veut plus de vidéos comme sa !

"comme ça", écrit comme ça, ça fait moins mal aux yeux

Déposé le 19/04/2019 à 09h23  
Par enora Citer

La vidéo est claire et explique bien les enjeux. 2 remarques :
1) sur le fond : la règle de non concurrence a également eu pour conséquence la suppression de lignes de bus... du SYTRAL.
2) sur la forme : ne pas abuser des petites icônes pas toujours utiles pour illustrer le propos.
Bravo pour cette première réalisation !

Déposé le 18/04/2019 à 23h01  
Par Ping Scully Citer

Post monétaire a écrit le 18/04/2019 à 22h36

Je comprends mieux pourquoi des Trolls anonymes étaient chargés de se foutre de ma gueule lorsque je faisais des vidéos "pas journalistiques", c'est parce que LyonMag allait de nouveau tenter le "marché de la vidéo" :o)

Sinon, y'a une petite erreur. Automne 2019 à la place 2018...

Encore un complot des chinois du FBI. Et un complot plutôt bien fait, on veut plus de vidéos comme sa !

Post monétaire Déposé le 18/04/2019 à 22h36  
Par Post monétaire Citer

Je comprends mieux pourquoi des Trolls anonymes étaient chargés de se foutre de ma gueule lorsque je faisais des vidéos "pas journalistiques", c'est parce que LyonMag allait de nouveau tenter le "marché de la vidéo" :o)

Sinon, y'a une petite erreur. Automne 2019 à la place 2018...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.