"Ripoux de Vénissieux" : jusqu'à un an de prison ferme requis contre sept policiers

"Ripoux de Vénissieux" : jusqu'à un an de prison ferme requis contre sept policiers
photo d'illustration - Lyonmag.com

Des peines allant jusqu'à trois ans de prison, dont deux avec sursis, ont été requises ce vendredi au procès dit des "ripoux de Vénissieux". Des interdictions définitives d'exercer ont également été requises.

Depuis lundi, onze personnes dont plusieurs policiers sont jugées au tribunal correctionnel de Lyon pour des soupçons de corruption. L’affaire avait éclaté au grand jour en 2012, une année après la retentissante chute du commissaire Michel Neyret.

En cause, des arrangements supposés entre notamment une fratrie de la commune du sud de l’agglomération et plusieurs képis. Lors d’une conférence de presse, il y a sept ans, le procureur avait annoncé que l’affaire qui faisait alors la Une des médias portait sur "des faits plus graves que de faire sauter des PV". Des renseignements obtenus par les policiers contre, selon plusieurs témoignages, des prix dans le magasin d’électroménagers de l’un des frères.

Le procès doit durer jusqu'au 14 juin devant le tribunal correctionnel de Lyon.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Post monétaire le 10/06/2019 à 11:52
Les trois petits singes .... a écrit le 08/06/2019 à 17h39

C’est normal que la corruption touche TOUTES les institutions. Quand un fruit est pourrit,si ,ont ne le jette pas ,il finit par pourrir TOUS les autres . Tout notre système est pourrit .en commençant par l’oligarchie consanguine ,la grande bourgeoisie nauséabonde parisienne,politiques ,journalistes , ect..... tout n’est que façade ,pour ceux qui savent ce qui s’y cachent derrière........ les initiés le savent bien contrairement au commun des lambdas.

Sans parler des électeurs corrompus qui votent pour ceux qui leur promettent + de fric à la fin du mois :o)

Signaler Répondre

avatar
Com le 09/06/2019 à 23:11

Soit disant pour entrer dans la police on tient compte des rumeurs diffamatoires sur sa personne à travers l'enquête de moralité pour vous refuser mais les vrais ripoux ce sont ceux qui font les enquêtes de moralité. Mdr

Signaler Répondre

avatar
C est que le debut... Esperons le 09/06/2019 à 09:03

Personnellement, pour trahkr un sermnt etes institutions, je trouve que la peine est tres faible
Mais elle a le merite d exister

J espere que nos institutions seront en capacité de faire de meme pour les magistrats qui se rendent complices des delinquants avec des peines quasi inexistantes, ainsi que pour les maires qui achetent la paix sociale en placant les proches des caids a des postes municipaux

Signaler Répondre

avatar
Les trois petits singes .... le 08/06/2019 à 17:39

C’est normal que la corruption touche TOUTES les institutions. Quand un fruit est pourrit,si ,ont ne le jette pas ,il finit par pourrir TOUS les autres . Tout notre système est pourrit .en commençant par l’oligarchie consanguine ,la grande bourgeoisie nauséabonde parisienne,politiques ,journalistes , ect..... tout n’est que façade ,pour ceux qui savent ce qui s’y cachent derrière........ les initiés le savent bien contrairement au commun des lambdas.

Signaler Répondre

avatar
pas de croquis de s gars sur progres au contrire du Dauphiné LIBére ! le 08/06/2019 à 16:52

ON VEUT voir leur trombines : flics vereux et corrupteurs s comercants : la date naissance , nom pérnom ! et tout le TOUTIM

Signaler Répondre

avatar
Bonjour le 08/06/2019 à 12:34
lastreetcharogne@gmail.com a écrit le 08/06/2019 à 09h55

meme pas de nom pour la flikay bravo lyonmag ses des fromage comle dab jai rien fait

??? Traduction svp

Signaler Répondre

avatar
lastreetcharogne@gmail.com le 08/06/2019 à 09:55

meme pas de nom pour la flikay bravo lyonmag ses des fromage comle dab jai rien fait

Signaler Répondre

avatar
A, QUI LE TOUR ensuite ? le 07/06/2019 à 22:44

Bizarre : Aucun noms ! Aucun Bruit

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 07/06/2019 à 21:24

A quand les mêmes enquêtes vis à vis de certains avocats et juges.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.