Maintien de ligue dissoute : peine alourdie en appel pour Yvan Benedetti

Maintien de ligue dissoute : peine alourdie en appel pour Yvan Benedetti
Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac - LyonMag

Yvan Benedetti, figure de l'ultra-droite, était jugé en appel à Lyon, pour reconstitution de ligue dissoute.

Pour rappel, Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac, fondateur de l’œuvre Française et leader des Jeunesses Nationalistes, avaient enchainé les actions coup-de-poing dans les années 2000 avant que leurs formations ne soient dissoutes administrativement par décrets du président de la République François Hollande en 2013 après la mort du militant d'extrême-gauche Clément Méric.

En première instance, le fondateur de l'Oeuvre Française avait écopé de 80 jours amende à 50 euros. Cette fois, la figure de l’ultradroite violente française a écopé de 8 mois de prison avec sursis. Selon l’AFP, celui qui s’était vanté sur les réseaux sociaux d’avoir participé à une bagarre contre des antifascistes lors d’un rassemblement de Gilets Jaunes à Paris conserve néanmoins ses droits civiques alors que le ministère public avait demandé qu’il en soit privé.

Dans une vidéo diffusée sur Youtube, Yvan Benedetti a réagi à ces réquisitions. Pour lui : "les nationalistes ne pourront pas être dissous, l’Œuvre Française existera toujours car la France existera toujours".

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
lédanzeureux le 14/06/2019 à 17:08
oui! a écrit le 12/06/2019 à 13h44

bravo à la justice ce sont de dangereux individus pour la démocratie et le vivre ensemble

Des preuves de ce fascisme banalisé ? On fait le malin derrière son petit écran mais

ce serait vraiment dangereux pour le vivre ensemble de s'exprimer ainsi sans raisons valables..

Signaler Répondre

avatar
lenumérikpourtouss le 14/06/2019 à 17:04
Non à LaRem a écrit le 13/06/2019 à 14h21

Je ne vais pas pleurer sur son sort !
Il s'en sort bien malgré tout le cogneur.

J'aime cette stigmatisation venant de la "tolérance" sans prise en compte des propos de l'individu.

Nier les faits c'est plutôt de l'autre côté des gens biens.

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 13/06/2019 à 14:21

Je ne vais pas pleurer sur son sort !
Il s'en sort bien malgré tout le cogneur.

Signaler Répondre

avatar
Oups le 12/06/2019 à 20:59

Et pendant ce temps, la LDJ reconnu comme une association terroriste en Israel et au USA est toujours active en France.
En revanche, l'association "Oeuvre Française" qui fournit de la nourriture, certes de manière un peu condamnable dans les moyens, est dissoute.
C'est le monde à l'envers qui nous gouverne

Signaler Répondre

avatar
complikette le 12/06/2019 à 16:12
oui! a écrit le 12/06/2019 à 13h44

bravo à la justice ce sont de dangereux individus pour la démocratie et le vivre ensemble

La justice a fait son travail , c'est bien !! mais pour le vivre ensemble c'est mort !

Signaler Répondre

avatar
oui! le 12/06/2019 à 13:44

bravo à la justice ce sont de dangereux individus pour la démocratie et le vivre ensemble

Signaler Répondre

avatar
Encore plus stupide le 12/06/2019 à 13:04
Stupide a écrit le 12/06/2019 à 12h35

affaire stupide de tous coté, on laisse la voyoucratie oeuvrer mais on s'active pour des"conneries" idiotes..à condamner et ne pas encourager quand même mais que de pertes de temps..

Parce qu'à vos yeux benedetti n'est pas un voyou?
Regardez don cv

Signaler Répondre

avatar
Stupide le 12/06/2019 à 12:35

affaire stupide de tous coté, on laisse la voyoucratie oeuvrer mais on s'active pour des"conneries" idiotes..à condamner et ne pas encourager quand même mais que de pertes de temps..

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.