Macron, Girier, Chassignol : ceux qui veulent la peau de Collomb

Macron, Girier, Chassignol : ceux qui veulent la peau de Collomb
Gérard Collomb - LyonMag

Qui a bien pu murmurer à l’oreille de la Chambre Régionale des Comptes ?

À Lyon, il n’est jamais mauvais d’avoir un peu de mémoire. L’affaire Meriem Nouri n’est pas sans en rappeler une autre : celle qui a vu la Chambre régionale des comptes tomber voici une dizaine d’années à bras raccourcis sur le dos de Guy Mathiolon, à l’époque président de la CCI, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon.

Lors d’un contrôle de la Chambre consulaire, une petite main anonyme (?) avait glissé aux magistrats une facture plutôt modeste mais présentée comme un cadeau indu fait à un proche du président. Face à ce "scandale", les magistrats avaient transmis l’affaire à la justice. Michel Mercier, qui n’a jamais apprécié Guy Mathiolon, était alors Garde des Sceaux. Bien sûr, cela n’a aucun rapport. Reste que la justice s’était empressée d’instruire l’affaire et d’organiser un procès pénal.

Devant la Cour d’appel, l’affaire avait finalement fait pschitt. Guy Mathiolon avait été entièrement blanchi, les juges reconnaissant qu’on ne pouvait strictement rien lui reprocher. Mais qu’importe ! L’enjeu était ailleurs. Le but poursuivi avait été atteint ; Mathiolon s’était retrouvé dans l’incapacité de candidater pour un second mandat.

Bis repetita. Quand on sait qu’il y a quelque 8000 agents qui travaillent à la Ville de Lyon, on imagine bien que les magistrats ne sont pas tombés tous seuls sur les heures supplémentaires de Meriem Nouri. Il est évident qu’ils ont été aidés par une main qui n’avait en la matière strictement rien de divine.

Depuis bientôt vingt ans qu’il s’est installé dans le fauteuil de maire de Lyon, Gérard Collomb ne s’est pas fait que des amis. En interne, il y a ceux qui considèrent qu’ils ne sont pas reconnus à leur juste valeur. À l’extérieur, ils sont probablement plus nombreux encore, à commencer par les entrepreneurs qui ont été écartés d’un marché et qui s’estiment victimes d’une injustice.

Quoi qu’il en soit, il est toujours possible de trouver quelqu’un susceptible de glisser un document gênant pour le maire de Lyon. Mais pour que la sauce prenne, il faut quelqu’un qui sache l’utiliser et actionner les bons leviers. C’est dans les contre-allées du pouvoir que l’on a le plus de chances de croiser ce genre de personne.

Il est clair qu’Emmanuel Macron n’a probablement toujours pas digéré la démission imposée par son ministre de l’Intérieur. Lequel était considéré comme l’un des artisans de sa victoire.

On imagine que l’Élysée suit avec beaucoup d’attention la situation politique lyonnaise. Le Président de la République s’inquiète de la guerre ouverte entre Gérard Collomb et David Kimelfeld qui pourrait déboucher sur une défaite aux élections municipales et métropolitaines de l’année prochaine. Dans la mesure où sur le plan national Lyon a l’image de capitale de la Macronie, un échec y serait considéré comme une défaite personnelle pour le président de la République.

Dès lors, la perspective que Gérard Collomb ne soit pas candidat l’année prochaine n’est certainement pas de nature à désespérer le locataire de l’Élysée.

Aujourd’hui proche du président de la République, Jean-Marie Girier qui fut à Lyon et au ministère de l’Intérieur le plus proche collaborateur de Collomb est probablement dans le même état d’esprit. Il vient d’ailleurs d’être promu comme membre de la commission nationale d’investiture de LREM (La République En Marche) pour les Municipales. Jean-Marie Girier connaît parfaitement les réalités politiques lyonnaises. Il sait qu’un duel fratricide entre Collomb et Kimelfeld constitue un danger mortel pour sa famille politique.

Reste que l’on voit mal Macron ou Girier se salir les mains en pilotant une opération de déstabilisation.

Il existe des spécialistes en la matière, des exécuteurs des basses oeuvres qui n’ont aucun état d’âme à descendre dans les caniveaux. À Lyon, tel est le cas de Stéphane Chassignol, l’ancien collaborateur de Thierry Braillard. Gérard Collomb n’ignore rien des pratiques de Stéphane Chassignol. C’est lui qui a joué les porte-flingues en 2012 quand le maire de Lyon a fait élire son adjoint Thierry Braillard député contre le candidat officiel du PS, Philippe Meirieu.

Depuis que Caroline Collomb a fait chuter Braillard, Chassignol ne se cache pas de faire la guerre à son mari. Une guerre totale dont on peut mesurer l’écume à travers les commentaires assassins qu’il publie régulièrement sur les réseaux sociaux. Stéphane Chassignol qui a travaillé en son temps à la mairie de Lyon a conservé des relations avec d’anciens collègues.

Comme d’autres, il connaît l’existence de Meriem Nouri et ses liens avec le maire. Comme d’autres, il sait combien la dame est compliquée et pose depuis toujours des problèmes à ses collègues et à ses supérieurs.

26 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Sturlat. le 18/06/2019 à 21:47

.... et quid de tous ces pourris du PS qui ont prêtés allégeance au colon ?
... on ne les entends plus ceux-là ? ..... disparus dans la brume, le dos courbé de honte !!

Signaler Répondre

avatar
Danilo le 18/06/2019 à 09:30

Une bande de gamellards qui veulent détrôner un autre gamellard professionnel !
Cours après moi que je t'attrape !
Collomb, à l'Ehpad et vite !

Signaler Répondre

avatar
le ridicule tue le 18/06/2019 à 06:56
fifi69 a écrit le 17/06/2019 à 20h01

Macron veut la peau de Collomb alors je voterai pour Collomb

c'est ridicule comme argumentaire : voter pour un autocrate par rejet d'un autre, un peu léger comme motivation. Nous n'allons pas reconduire le baronnet seulement pour faire la nique à GG!!

Signaler Répondre

avatar
lol le 17/06/2019 à 20:39

Genre Lyon mag est au courant de ce qui se trame à l Élysée plus que Gege lui même... lol Macron n aurait pas digéré blabla moi je pense qu il s en tamponne grave. Et c est pas pour autant que je fais un article de propagande sans aucun faits avérés.

Signaler Répondre

avatar
fifi69 le 17/06/2019 à 20:01

Macron veut la peau de Collomb alors je voterai pour Collomb

Signaler Répondre

avatar
Estelle de la Duchere le 17/06/2019 à 18:25

Perso je préfère le baronnet à ceux qui l ont trahis après en avoir bien profité. David Kimelfeld devrait mieux s’entourer r car ils finiront par le trahir aussi surtout quand on connaît les Chassignol et les BonnelL!

Signaler Répondre

avatar
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin, elle se casse le 17/06/2019 à 16:56

Mais comme ce baronnet qui a usé et abusé de tous les pouvoirs peut il se plaindre de ce qu'il a infligé à tous ceux qui avaient des véléités d'exister en démocratie ? et pis, il a usé des moyens publics sans compter, sur le dos de ses administrés, pour sa prom personnelle afin d'être réélu et ré-ré-ré-lu profitant de la bassesse de sa cour, toujours prompte à récupérer des miettes ...

Signaler Répondre

avatar
cinephile le 17/06/2019 à 16:09

Y’a pas un film qui s’appelle les 7 salopards ?

Signaler Répondre

avatar
Isa Jésus le 17/06/2019 à 16:09

Il paraît qu'en politique il faut savoir s'entourer. une question me taraude...celui qui choisit ses soutiens parmi des individus qui ont trahi leurs amis , leurs convictions , leur parole, à quoi pense t-il ?
Il faut être bien fou ( ou bien fat) pour imaginer que de telles personnes resteront loyales !!!
Je ne fais pas de politique politicienne , mais en votant pour un candidat je participe à la vie politique, et je me refuse à donner ma voix à un candidat qui se fera conseiller par des renégats !!! réagissez , pour l'amour de Dieu !!!

Signaler Répondre

avatar
caracalla le 17/06/2019 à 15:55

Je ne suis pas du tout un admirateur de Collomb mais je déplore qu’il soit attaque bassement et, d’après l Article, par des individus qui lui doivent tout... les Brutus lyonnais.. Relire Suetone et écouter Pink Floyd « Animals », « dogs » notamment...

Signaler Répondre

avatar
contribuable le 17/06/2019 à 15:46

ils ne pensent tous qu'à leur petite personne et à leurs petits intérêts:quand ça les arrange ils s'unissent après ils se bouffent le nez. un jour le tour de Macron viendra mais lui ça ne l'inquiète pas car il aura une super retraite et comme il est assez jeune pour longtemps.

Signaler Répondre

avatar
Gnafron2019 le 17/06/2019 à 15:31
Isa Jésus a écrit le 17/06/2019 à 13h12

J'attends avec impatience le moment où Chassignol et Bonnell , dévorés par leurs ambitions , s'affronteront en combat singulier pour le titre du plus grand Judas de la politique lyonnaise...cela promet d'être délicieux.

Chassignol le méchant on le connaît mais c est qui cette Aude Bonnell, la femme du Bruno????.
Ils sont graves ces gens !

Signaler Répondre

avatar
Gregoire le 17/06/2019 à 15:29

Les preuves et les noms des vilains on les a mon gars. T’inquiéte on sait faire feuilletonner

Signaler Répondre

avatar
bob le 17/06/2019 à 15:10

Bel article qui ne contient absolument aucun fait, aucune information vérifiable... c'est d'un roman...
Je peux écrire le même article pour dire l'inverse ou alors qu'il s'agit d'un complot des aliens...

Signaler Répondre

avatar
Macron ne finira pas son mandat... le 17/06/2019 à 14:19

Collomb à sûrement dans ses manches de quoi riposter aux traîtres et aux renégats... de quoi les entraîner dans sa chute...y compris Macron !

Signaler Répondre

avatar
Isa Jésus le 17/06/2019 à 13:12

J'attends avec impatience le moment où Chassignol et Bonnell , dévorés par leurs ambitions , s'affronteront en combat singulier pour le titre du plus grand Judas de la politique lyonnaise...cela promet d'être délicieux.

Signaler Répondre

avatar
Isabelle du beaujolais le 17/06/2019 à 13:03
Gorge profonde lyonnaise a écrit le 17/06/2019 à 10h45

De toute évidence il y a une officine un cabinet noir sur Lyon travaillant pour Kimelfeld, en lien avec des parisiens intégrés à l’appareil de l’Etat et des médias d’investigation.
Dans ce cabinet on retrouve notamment Stephane Chassignol, Yves Botton, Aude Bonnell, Jacques Boucaut et d’autres...qui disposent d’espions au sein du Cabinet Collomb.mal sécurisé...

Entre Stephane Chassignol le traître et Aude Bonnell là jetsetteuse, tous deux au MRSL, et ben ça promet.Quel monde de tordus.

Signaler Répondre

avatar
le biggeur le 17/06/2019 à 11:15

pauvre GEGE, il va finir en touche comme ses collégues!!!!!!!!!!!!!!!!MACRON va lui donner pour les vers!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Tigrou le 17/06/2019 à 10:52

Lire un post intéressant sur le « Cercle du Tigre »
concernant le cabinet noir https://www.facebook.com/272326526739694/posts/387663608539318?s=1086416078&sfns=mo

Signaler Répondre

avatar
Gorge profonde lyonnaise le 17/06/2019 à 10:45

De toute évidence il y a une officine un cabinet noir sur Lyon travaillant pour Kimelfeld, en lien avec des parisiens intégrés à l’appareil de l’Etat et des médias d’investigation.
Dans ce cabinet on retrouve notamment Stephane Chassignol, Yves Botton, Aude Bonnell, Jacques Boucaut et d’autres...qui disposent d’espions au sein du Cabinet Collomb.mal sécurisé...

Signaler Répondre

avatar
Curieux! le 17/06/2019 à 10:24

on dirait en effet que macron n'est pas nette envers Collomb et au vu de ses difficultés les rats quittent le navire..pourtant ils devraient se dirent : Qui t'a fait roi ? alors fuir et trahir c'est une belle bande de dégueulasse mais hélas pas nouveau..pourtant je ne suis pas admirateur de Collomb mais il y à des limites d'honnèteté

Signaler Répondre

avatar
alberto le 17/06/2019 à 09:38

Vive la politique ......ils se bouffe la rate entre eux c’est merveilleux cette mentalité on le voit tous les jours ils n’ont pas honte......

Signaler Répondre

avatar
Master of puppets le 17/06/2019 à 09:36

Macron veut la tête de Collomb c'est évident, il a osé le contredire, c'est opposé à lui et a démissionné, c'est un traître a ses yeux.

On s'oppose pas a Jupiter, on obéit.

Fillon, Hulot, Collomb, RN, LFI tous ceux qui s'opposent à Macron de près ou de loin se retrouvent dans des emmerdes politico/médiatico/juridique.

Coïncidences?

Les français ont élu un mégalo.

Signaler Répondre

avatar
pauvre France le 17/06/2019 à 09:24

Tous ces politicards me répugnent.
De Gaulle était le dernier qui a fait de la politique uniquement pour son pays et comme un sacerdoce.
Depuis, c'est la course à la soupe....par tous les moyens.

Signaler Répondre

avatar
cacraint le 17/06/2019 à 09:01

Odeur d'œuf pourri !

Signaler Répondre

avatar
Mirou69 le 17/06/2019 à 08:58

Ils doivent tout à Gérard Collomb, mais aucun n'a la reconnaissance du ventre

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.