En état d'ivresse, il s’en prend physiquement et verbalement au personnel de l’hôpital Edouard-Herriot

En état d'ivresse, il s’en prend physiquement et verbalement au personnel de l’hôpital Edouard-Herriot
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits se sont déroulés tôt ce dimanche matin.

Les pompiers amènent un individu blessé et inconscient à la suite d’un accident de voiture à Miribel-Jonage. L’homme, alcoolisé, finit par se réveiller dans la matinée et commence alors à s’en prendre au personnel soignant en les frappant et en les insultant. Six d’entre eux ont porté plainte à la suite des faits. Malgré son hospitalisation, l’individu a été placé en garde à vue. Une enquête a également été ouverte.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
zigounette le 17/09/2019 à 13:16

La sécurité au hôpitaux n on aucun pouvoir comme ailleurs Il se prenne pour des cowboys point bar Là lois est stricte il doive parler ne toucher personne et surtout respecter pour l être Contrairement à un magasin grande surface de saint Priest bonjour svp stop alors blabla Une piqure et dodo ????

Signaler Répondre

avatar
Soyons honnêtes le 17/09/2019 à 00:17
Non à LaRem a écrit le 16/09/2019 à 12h34

C'est sans arrêt cette violence aux urgences. Soigner et se faire cogner est devenu habituel.
LOL : Bientôt tout reviendra dans l'ordre grace à madame Buzin et sa clique.

Je ne soutiens pas spécialement le gouvernement actuel , mais le problème des incivilités aux urgences et ailleurs ne datent pas d'hier.
Les précédents acteurs n'ont rien fait pour sévir sur ces fauteurs de troubles, et protéger notre système de sécurité et de santé,
Messieurs les Juges ont une grosse part de responsabilité , avec leur tolérance passive,
On peut insulter un pompier ou une infirmière, mais ne pas toucher au système judiciaire

Signaler Répondre

avatar
@minouche le 16/09/2019 à 21:32

Merci de ne pas encombrer les urgences avec un problème chronique et d aller voir un pneumologue. D ailleurs votre problème n était pas urgent car vous êtes là en train de commenter.

Signaler Répondre

avatar
P adamalgame le 16/09/2019 à 13:37
État civil a écrit le 16/09/2019 à 08h11

J'aurais connaître l'identité de cet individu !

Change de disque,c est peut etre un de tes compatriotes....

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 16/09/2019 à 12:34

C'est sans arrêt cette violence aux urgences. Soigner et se faire cogner est devenu habituel.
LOL : Bientôt tout reviendra dans l'ordre grace à madame Buzin et sa clique.

Signaler Répondre

avatar
Bonjour le 16/09/2019 à 09:40

Maximum... traduction svp

Signaler Répondre

avatar
zied3 le 16/09/2019 à 09:19

Les urgentistes et pompiers en ramassent plein la g......, ces derniers temps : mais , tout va bien en france !
Avec un gouvernement de godillots qui ne pensent qu'à leur beaux émoluments mensuels et se fichent du reste , tant qu'il y a du homard au menu , tous les jours !

Signaler Répondre

avatar
Denny Crane le 16/09/2019 à 08:44
maximus décimus a écrit le 16/09/2019 à 08h31

La sécurités incompétentes et ils dorment la nuit...travaille sans pas de cartes pro, que des clowns, juste bon à faire concierges....et les responsables de la sécurité sont pires.....????????????

J'ai compris rien tout ta phrase sans mots ça pas la tête ?

Signaler Répondre

avatar
prince de bel air le 16/09/2019 à 08:42
minouche a écrit le 16/09/2019 à 08h23

j'étais arrivée aux urgences pour un problème pulmonaire qui me faisait beaucoup souffrir.Les trois quart des arrivants relevaient de la psy,certains entourés par deux policiers.Il y avait une femme qui hurlait:"je veux voir un psuchiatre!"C'est très dur de travailler aux urgences ,la violence est constante.Et on veut encore diminuer le personnel?

Macron sait mieux que toi, il a fait l'ENA.

Signaler Répondre

avatar
maximus décimus le 16/09/2019 à 08:31

La sécurités incompétentes et ils dorment la nuit...travaille sans pas de cartes pro, que des clowns, juste bon à faire concierges....et les responsables de la sécurité sont pires.....????????????

Signaler Répondre

avatar
minouche le 16/09/2019 à 08:23

j'étais arrivée aux urgences pour un problème pulmonaire qui me faisait beaucoup souffrir.Les trois quart des arrivants relevaient de la psy,certains entourés par deux policiers.Il y avait une femme qui hurlait:"je veux voir un psuchiatre!"C'est très dur de travailler aux urgences ,la violence est constante.Et on veut encore diminuer le personnel?

Signaler Répondre

avatar
État civil le 16/09/2019 à 08:11

J'aurais connaître l'identité de cet individu !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.