Lyon : les policiers accusés d'avoir blessé un lycéen au visage avec un tir de LBD

Lyon : les policiers accusés d'avoir blessé un lycéen au visage avec un tir de LBD
Photo d'illustration - LyonMag

Vendredi, la tension était palpable dans Lyon.

Avant la manifestation qui allait réunir des milliers de personnes place Jean Macé, plusieurs établissements scolaires de l'agglomération ont fait face à des tentatives de blocage.

Ce fut le cas au lycée Ampère-Saxe dans le 3e arrondissement de Lyon où les forces de l'ordre sont intervenues très tôt, vers 7h du matin, pour empêcher les adolescents de s'interposer et faire annuler les cours.

Selon le syndicat CGT Pep Lyon 7-8, l'intervention des CRS a dérapé. Car un tir de LBD a blessé un lycéen au visage. Agée de 15 ans, la victime n'aurait pas participé aux lancers de projectiles de ses camarades, qui avaient motivé le tir effectué par les forces de l'ordre. La police confirme que le tir visait le groupe belliqueux.

Une enquête a été ouverte par l'IGPN, notamment pour déterminer pourquoi le LBD visait les têtes des adolescents. Le lycéen touché à la joue par la balle a lui été hospitalisé pour passer des radios. Ce dernier ne souffre pas de fractures, a précisé le Parquet de Lyon ce vendredi soir.

X

Tags :

LBD

50-100 sur 53 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ca se passe comme ça le 06/12/2019 à 14:21

Pourquoi ça vise les têtes alors que c'est interdit? pour faire peur aux braves gens et les dissuader de manifester. Le risque de perdre un oeil ou d'être défiguré, ça calme...

Avez vous vu par contre des tirs de LBD contre des émeutiers de cités? ben non, là on laisse faire...

Signaler Répondre

avatar
G.a le 06/12/2019 à 14:19

Encore bravo la police ! Ils tire jamais qant la racaille brule ou casse !!!

Signaler Répondre

avatar
sheepfriday le 06/12/2019 à 14:19

la police en roue libre.
Il n'y a personne dans le cockpit.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.