Réforme des retraites : entre 1 500 et 4 200 manifestants ce vendredi à Lyon

Réforme des retraites : entre 1 500 et 4 200 manifestants ce vendredi à Lyon
photo d'archive - Lyonmag.com

Les syndicats maintiennent la pression sur le gouvernement contre la réforme des retraites.

 

Entre 1 500 et 4 200 personnes ont manifesté ce vendredi entre la place Jean Macé et la Préfecture du Rhône. Une mobilisation bien inférieure cependant à la journée de jeudi, qui avait rassemblé entre 25 000 et 31 000 personnes.

Les syndicats appellent maintenant à une nouvelle journée de grève ce mardi, alors que le haut-commissaire aux retraites recevra les syndicats lundi. Edouard Philippe doit lui s'exprimer à 15h30 ce vendredi pour définir le calendrier de la réforme.

X
34 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
du concret... le 09/12/2019 à 18:00
29 millions (suite) a écrit le 06/12/2019 à 17h20

Je réponds à mon détracteur STUPIDE: le déficit de la retraite de la fonction publique (je ne blâme pas les fonctionnaires mais les politiques) est de 30-40 milliards chaque année (selon les sources). Il sera de 70 milliards en 2050. Aujourd’hui une famille de 4 personnes paie 2500eur par an pour combler ce trou. C’est autant d’argent qui ne va pas à l’hôpital, l’éducation, la recherche,...OUI, je regarderai mes descendants dans les yeux et j’aurai honte que ma génération laisse une dette colossale et un système social basé sur l’individualisme : mutuelle et complémentaire retraite, « chacun pour soi »

on peut retourner le problème sous de multiples formes et trouver des réponses :

un exemple simple de mathématique:

on peut augmenter les prélèvements de 70 milliards pour financer ce budget de retraites et supprimer 70 milliards de nos impots , charges et taxes qui sont dépensés pour une multitude de choses qui ne reviennent pas dans la solidarité des travailleurs français mais au copains et financiers (exemple , autoroute, taxe essence, europe, immigration, culture, travaux btp, ect....)
(j'ai pas dit fonctionnaire mais bon....)

Signaler Répondre

avatar
comparons objectivement le 09/12/2019 à 17:58
pode a écrit le 09/12/2019 à 17h17

pour info
Bénéficiaires de régimes spéciaux
Militaires : âge moyen d'obtention de la pension, 45,7 ans, 75 % de la première ligne de son salaire (solde brut, elle est égale à environ 70 % de la solde totale) des 6 derniers mois si le militaire atteint ses 42,25 annuités (169 trimestres en 2012). Leurs droits à pension sont ouverts dès 17 ans de service pour les militaires du rang, sous-officiers, officiers mariniers et 27 ans pour les officiers. Un système de décote proportionnel débutant à 12,5% existe durant 2 ans dès l'ouverture du droit à pension (soit jusqu'à 19 ans et 29 ans de service). Il existe un minimum garanti (exemple pour un Adjudant échelon 4 après 17 ans de service environ 500 euros nets par mois, chiffre 2017)
Branche professionnelle des industries électriques et gazières (EDF et GDF Suez notamment) ; âge moyen de départ à la retraite 56,9 ans (chiffre 2012) ;
RATP ; âge moyen de départ à la retraite 54,8 ans ;
SNCF ; âge moyen de départ à la retraite, 54,5 ans ;
La Banque de France a aligné ses règles sur celles des fonctionnaires mais a conservé une caisse autonome ;
les marins : âge moyen de départ à la retraite, 57,6 ans ;
Comédie-Française ;
Opéra de Paris (1 693 cotisants pour 1 272 retraités) ;
les retraités des mines (14 489 actifs pour 150 464 retraités et plus de 200 000 ayants droit) ;
les élus de l'Assemblée nationale et du Sénat ;
les clercs de notaire (45 052 actifs pour 24 915 retraités) ;
Les agents du Port autonome de Strasbourg, qui est le plus petit régime spécial de France avec 156 cotisants et 203 retraités.

on peut comparer avec le régime chargé de financer ceux que vous évoquez:le régime général et ses 18 millions de cotisants salariés :
age moyen de départ :62.5 ans :retraite inférieure à 1100 euros par mois
calcul sur les 25 meilleures années pour 172 trimestres prévus avec l'age légal à 62 ans et 63 ans pour le régime complémentaire ARRCO AGIRC (sinon décote de 10% si pris à 62 ans...)

Malgré cela ce système ne sera pas viable vu le rapport démographique qui passera de 1.2 cotisant pour 1 retraité au lieu de 1.7 pour 1 aujourd hui

si l Etat avait continué à recruter autant de fonctionnaires que vous revendiquez ,on serait en cessation de paiement avec le régime trop généreux actuel face au rapport actif inactif défavorable (principe de la répartition) et avec une dette insupportable (100% du PIB actuellement) et champion du monde des impôts (rapport cette semaine:46% du PIB)
la démagogie est une chose que l'on voit tous les jours pour défendre "l'indéfendable "des grévistes avantagés et en plein déni ,mais la réalité factuelle une autre que l'on peut trouver dans n importe quelle statistique officielle (rapport du COR ou INSEE)

Signaler Répondre

avatar
du concret... le 09/12/2019 à 17:51
pode a écrit le 09/12/2019 à 17h17

pour info
Bénéficiaires de régimes spéciaux
Militaires : âge moyen d'obtention de la pension, 45,7 ans, 75 % de la première ligne de son salaire (solde brut, elle est égale à environ 70 % de la solde totale) des 6 derniers mois si le militaire atteint ses 42,25 annuités (169 trimestres en 2012). Leurs droits à pension sont ouverts dès 17 ans de service pour les militaires du rang, sous-officiers, officiers mariniers et 27 ans pour les officiers. Un système de décote proportionnel débutant à 12,5% existe durant 2 ans dès l'ouverture du droit à pension (soit jusqu'à 19 ans et 29 ans de service). Il existe un minimum garanti (exemple pour un Adjudant échelon 4 après 17 ans de service environ 500 euros nets par mois, chiffre 2017)
Branche professionnelle des industries électriques et gazières (EDF et GDF Suez notamment) ; âge moyen de départ à la retraite 56,9 ans (chiffre 2012) ;
RATP ; âge moyen de départ à la retraite 54,8 ans ;
SNCF ; âge moyen de départ à la retraite, 54,5 ans ;
La Banque de France a aligné ses règles sur celles des fonctionnaires mais a conservé une caisse autonome ;
les marins : âge moyen de départ à la retraite, 57,6 ans ;
Comédie-Française ;
Opéra de Paris (1 693 cotisants pour 1 272 retraités) ;
les retraités des mines (14 489 actifs pour 150 464 retraités et plus de 200 000 ayants droit) ;
les élus de l'Assemblée nationale et du Sénat ;
les clercs de notaire (45 052 actifs pour 24 915 retraités) ;
Les agents du Port autonome de Strasbourg, qui est le plus petit régime spécial de France avec 156 cotisants et 203 retraités.

merci pour ces infos !

on sait que l'état veut nous .... mais bon on a plus la balance des 7 actifs pour 1 retraités donc faut trouver le financement...

mais quand on regarde certains, c'est vrai qu'on est pas tous égaux face aux problématiques ...

Signaler Répondre

avatar
pode le 09/12/2019 à 17:20

on nous dit partout que le ratio actif/retraités pour la sncf est inférieur à celui du privé...

c'est vrai mais tout simplement parce que la sncf ne recrute plus de fonctionnaires mais des contractuels en droit privé.

c'est l'état qui choisit de ne plus recruter de fonctionnaires et qui se plaint ensuite que le nombre de fonctionnaires actifs baisse par rapport au nombre de fonctionnaires retraités !
ils sont un peu c.. non ?

Signaler Répondre

avatar
pode le 09/12/2019 à 17:17

pour info
Bénéficiaires de régimes spéciaux
Militaires : âge moyen d'obtention de la pension, 45,7 ans, 75 % de la première ligne de son salaire (solde brut, elle est égale à environ 70 % de la solde totale) des 6 derniers mois si le militaire atteint ses 42,25 annuités (169 trimestres en 2012). Leurs droits à pension sont ouverts dès 17 ans de service pour les militaires du rang, sous-officiers, officiers mariniers et 27 ans pour les officiers. Un système de décote proportionnel débutant à 12,5% existe durant 2 ans dès l'ouverture du droit à pension (soit jusqu'à 19 ans et 29 ans de service). Il existe un minimum garanti (exemple pour un Adjudant échelon 4 après 17 ans de service environ 500 euros nets par mois, chiffre 2017)
Branche professionnelle des industries électriques et gazières (EDF et GDF Suez notamment) ; âge moyen de départ à la retraite 56,9 ans (chiffre 2012) ;
RATP ; âge moyen de départ à la retraite 54,8 ans ;
SNCF ; âge moyen de départ à la retraite, 54,5 ans ;
La Banque de France a aligné ses règles sur celles des fonctionnaires mais a conservé une caisse autonome ;
les marins : âge moyen de départ à la retraite, 57,6 ans ;
Comédie-Française ;
Opéra de Paris (1 693 cotisants pour 1 272 retraités) ;
les retraités des mines (14 489 actifs pour 150 464 retraités et plus de 200 000 ayants droit) ;
les élus de l'Assemblée nationale et du Sénat ;
les clercs de notaire (45 052 actifs pour 24 915 retraités) ;
Les agents du Port autonome de Strasbourg, qui est le plus petit régime spécial de France avec 156 cotisants et 203 retraités.

Signaler Répondre

avatar
facilàtrouver le 09/12/2019 à 17:13
vous avez une mauvaise lecture de la situation a écrit le 09/12/2019 à 16h38

qui passent plus longtemps à la retraite qu'à cotiser ? On attend des noms de professions.

ON va attendre longtemps...

cheminot,militaires :partir à 52 ans pour les 1ers (espérance de vie à plus de 80 ans (voir les stat sur le forum...) ou en bénéficier au bout de 15 ans de cotisations pour les militaires...tu en veux encore d'autres des régimes ultra déficitaires et protégés payés par tous les autres !!! ?

Signaler Répondre

avatar
votre pseudo le 09/12/2019 à 16:39
et alors? a écrit le 09/12/2019 à 16h28

Pensez que les corporations qui profitent d'un système de plus en plus coûteux à cause de la démographie qui amènent certains à toucher plus longtemps en retraite que de temps passé à cotiser ,sont les vrais défenseurs de la répartition? ou plutôt les fossoyeurs qui fait que sans modification les rapports d'expert prévoient une dette de plus de 50 milliards par an qui seraient enlevé en baissant de 50% le montant des pensions!!!

Il faudrait que les nouvelles générations à qui on leur transmet sans scrupule la dette de ces régimes irréformables, refusent de cotiser pour eux de manière anarchique pour se rappeler le 4 août 1789 :comme ça ils en viendront tous à se financer la retraite par eux même:par capitalisation ou tout autre système mais surement pas continuer de supporter les injustices des régimes actuels obsolètes qui coûtent 8 milliards d'euros par an

A part les députés, qui touchent la retraite au bout d'un seul mandat (5 ans) tous les autres doivent cotiser 40 ans.

Signaler Répondre

avatar
vous avez une mauvaise lecture de la situation le 09/12/2019 à 16:38
et alors? a écrit le 09/12/2019 à 16h28

Pensez que les corporations qui profitent d'un système de plus en plus coûteux à cause de la démographie qui amènent certains à toucher plus longtemps en retraite que de temps passé à cotiser ,sont les vrais défenseurs de la répartition? ou plutôt les fossoyeurs qui fait que sans modification les rapports d'expert prévoient une dette de plus de 50 milliards par an qui seraient enlevé en baissant de 50% le montant des pensions!!!

Il faudrait que les nouvelles générations à qui on leur transmet sans scrupule la dette de ces régimes irréformables, refusent de cotiser pour eux de manière anarchique pour se rappeler le 4 août 1789 :comme ça ils en viendront tous à se financer la retraite par eux même:par capitalisation ou tout autre système mais surement pas continuer de supporter les injustices des régimes actuels obsolètes qui coûtent 8 milliards d'euros par an

qui passent plus longtemps à la retraite qu'à cotiser ? On attend des noms de professions.

ON va attendre longtemps...

Signaler Répondre

avatar
et alors? le 09/12/2019 à 16:28
Delevoye a écrit le 09/12/2019 à 15h31

Un ardent défenseur de la retraite par répartition ?
Où pompier pyromane ?
Bizarre…
Surtout quand on est administrateur dans l'école des assureurs !

C'est vrai qu'avec une future petite retraite de répartition par points les futurs retraités seront surement sollicités vers un complément de retraite par capitalisation…

Et ce sera tout bénéfice pour les assureurs !

Pensez que les corporations qui profitent d'un système de plus en plus coûteux à cause de la démographie qui amènent certains à toucher plus longtemps en retraite que de temps passé à cotiser ,sont les vrais défenseurs de la répartition? ou plutôt les fossoyeurs qui fait que sans modification les rapports d'expert prévoient une dette de plus de 50 milliards par an qui seraient enlevé en baissant de 50% le montant des pensions!!!

Il faudrait que les nouvelles générations à qui on leur transmet sans scrupule la dette de ces régimes irréformables, refusent de cotiser pour eux de manière anarchique pour se rappeler le 4 août 1789 :comme ça ils en viendront tous à se financer la retraite par eux même:par capitalisation ou tout autre système mais surement pas continuer de supporter les injustices des régimes actuels obsolètes qui coûtent 8 milliards d'euros par an

Signaler Répondre

avatar
Mais les médias ne peuvent pas en parler, puisqu'ils sont subventionnés, c'est à dire soumis le 09/12/2019 à 16:24
500 de moins a écrit le 07/12/2019 à 09h56

577 députés c'est 500 de trop et je suis gentil : en Belgique ils n'ont pas eu de gouvernement pendant un an et ce n'a pas gêné !
Un député ca ne sert qu'a créer des taxes...

un député, et ils l'ont porouvé, ne sert qu'à voter des taxes pour couvrir leurs propres frais dont il décide en catimini sans consulter ceux qui paient, c'est à dire, les contribuables, c'est à dire ses propres concitoyens qu'il prétend représenter, alors que son souci premier, c'est son intérêt personnel (en souhaitant que ça ne se voit pas trop)

des preuves ? on en a plein les unes en ce moment - au niveau local, vous voulez des exemples ? la page ne serait pas assez grande

Signaler Répondre

avatar
Delevoye le 09/12/2019 à 15:31

Un ardent défenseur de la retraite par répartition ?
Où pompier pyromane ?
Bizarre…
Surtout quand on est administrateur dans l'école des assureurs !

C'est vrai qu'avec une future petite retraite de répartition par points les futurs retraités seront surement sollicités vers un complément de retraite par capitalisation…

Et ce sera tout bénéfice pour les assureurs !

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 07/12/2019 à 10:26
500 de moins a écrit le 07/12/2019 à 09h56

577 députés c'est 500 de trop et je suis gentil : en Belgique ils n'ont pas eu de gouvernement pendant un an et ce n'a pas gêné !
Un député ca ne sert qu'a créer des taxes...

Tout comme toi tu ne sert qu'à dire des co....eries

Signaler Répondre

avatar
500 de moins le 07/12/2019 à 09:56
prof de droits a écrit le 07/12/2019 à 08h10

Sauf que Macron martèle maintenant que c'est par souci d'équité et de justice sociale que les régimes spéciaux et autonomes doivent disparaitre, alors pourquoi celui des parlementaires serait intouchable ?

Entre les maths et le droit, Macron aura intérêt à aligner TOUS les régimes et abolir celui des députés et sénateurs et respecter le droit universel sinon c'est en fini de lui, .... mais de toute façon, il est fini !!

577 députés c'est 500 de trop et je suis gentil : en Belgique ils n'ont pas eu de gouvernement pendant un an et ce n'a pas gêné !
Un député ca ne sert qu'a créer des taxes...

Signaler Répondre

avatar
Régime spécial des élus le 07/12/2019 à 09:37
prof de droits a écrit le 07/12/2019 à 08h10

Sauf que Macron martèle maintenant que c'est par souci d'équité et de justice sociale que les régimes spéciaux et autonomes doivent disparaitre, alors pourquoi celui des parlementaires serait intouchable ?

Entre les maths et le droit, Macron aura intérêt à aligner TOUS les régimes et abolir celui des députés et sénateurs et respecter le droit universel sinon c'est en fini de lui, .... mais de toute façon, il est fini !!

L'exemple vient d'en haut et ce n'est pas le cas .
Le contribuable n'a pas à financer à 88% le régime de retraite très avantageux des parlementaires .
La justice sociale commence par là !

Signaler Répondre

avatar
Gouverner c'est prévoir le 07/12/2019 à 08:55
prof de droits a écrit le 07/12/2019 à 08h10

Sauf que Macron martèle maintenant que c'est par souci d'équité et de justice sociale que les régimes spéciaux et autonomes doivent disparaitre, alors pourquoi celui des parlementaires serait intouchable ?

Entre les maths et le droit, Macron aura intérêt à aligner TOUS les régimes et abolir celui des députés et sénateurs et respecter le droit universel sinon c'est en fini de lui, .... mais de toute façon, il est fini !!

Le budget de l'Elysée : ce n'est pas 2100 milliards de dette.
C'est le déficit cumulé depuis 40 ans par le budget de l'Etat .
Tout ça à cause de la lâcheté des parlementaires pour qui l'avenir se résume à une échéance à 5 ans ( durée de leur mandat )
Gouverner : c'est prévoir un avenir beaucoup plus lointain ; mais dans ce cas ils savent qu'ils ne seraient pas réélus - car ils seraient obligés de prendre des mesures impopulaires - alors on s'endette à court terme et on refilera la patate chaude au suivant ! -
Seulement cela ne peut pas durer l'éternité de faire l'autruche .

Signaler Répondre

avatar
prof de droits le 07/12/2019 à 08:10
Prof de math a écrit le 07/12/2019 à 07h18

C est un régime encore plus favorable que ceux des régimes speciaux mais pensez vous que remettre ce systeme dans le régime universel pour 577 députés résoudra le problème de financement?
C est comme évoquer le gaspi du budget de l Elysee que certains pensent que cela eteindra les 2100 milliards de dettes di on y mettait fin!!!

Sauf que Macron martèle maintenant que c'est par souci d'équité et de justice sociale que les régimes spéciaux et autonomes doivent disparaitre, alors pourquoi celui des parlementaires serait intouchable ?

Entre les maths et le droit, Macron aura intérêt à aligner TOUS les régimes et abolir celui des députés et sénateurs et respecter le droit universel sinon c'est en fini de lui, .... mais de toute façon, il est fini !!

Signaler Répondre

avatar
Prof de math le 07/12/2019 à 07:18
Régime spécial des parlementaires a écrit le 06/12/2019 à 19h51

Un régime spécial qui ne sera pas réformé : celui des parlementaires vu que c'est eux qui font la loi !
Je résume : la retraite des parlementaires provient à 12% de leurs cotisations , les 88% restants sont payés par les contribuables …
Montant minimum de retraite : 1100 euros par mois pour un mandat de député de 5 ans doublé si on est réélu !
et 1900 euros par mois pour un mandat de 6 ans de sénateur en général un sénateur touche 4500 € par mois.
Ce régime est appliqué pour les nouveaux parlementaires depuis 2010 mais pour les anciens : double cotisation et carrière complète en 25 ans !
Pour les députés européens c'est encore plus intéressant mais je m'arrête là ...

C est un régime encore plus favorable que ceux des régimes speciaux mais pensez vous que remettre ce systeme dans le régime universel pour 577 députés résoudra le problème de financement?
C est comme évoquer le gaspi du budget de l Elysee que certains pensent que cela eteindra les 2100 milliards de dettes di on y mettait fin!!!

Signaler Répondre

avatar
29 millions (suite) le 07/12/2019 à 05:48

Pour Emmanuel Tatcher. Vous avez raison: les sondages indiquent toujours que les Français soutiennent les grèves. Je ne dis pas que je soutiens cette réforme et mon avis a peu d’importance. 100% des gens savent que le système actuel n’est pas pérenne (ou alors, c’est de la mauvaise foi). Je trouve que les Français sont lucides sur la nécessité de réformer. Attendons de savoir ce que sera la réforme: si le système est Juste socialement et (pas trop) en déficit, alors il sera sauvé. Bon WE.

Signaler Répondre

avatar
cleret le 06/12/2019 à 22:24
Vieillir... a écrit le 06/12/2019 à 17h04

...mais dans quel état sont les gens? vous êtes sûr de pouvoir travailler à 70/80 ans? prennez déjà un marteau-piqueur sur les chantiers en étant jeune et vous verrez..alors beaucoup plus tard? les gens vivent plus âgés grâce aux traitements-soins-médicaments..sinon..voyez AVC,cancer,cardiaque,parkinson,alzeihmer..et j'en passe..pourquoi pas la retraite à 80 ans..la connerie est insondable...

Entièrement d'accord.

Signaler Répondre

avatar
emmanuel thatcher le 06/12/2019 à 20:13
29 millions a écrit le 06/12/2019 à 15h09

29 millions, c’est le nombre d’actifs qui ne sont pas allés manifester hier. 84% des fonctionnaires ne font pas grève. 45% des employés de la SNCF ne font pas grève. C’est une minorité dans la minorité qui abuse d’un pouvoir de nuisance pour maintenir des privilèges qu’ils n’arrivent pas à justifier. C’est anti-démocratique.

comparaison n'est pas raison votre argumentaire que l'on a retrouvé pour les gilets jaunes ne fonctionne plus.

Il y a eu entre 800 000 et 1,5 millions de manifestants en France selon les sources, soit l'une des plus importante mobilisation depuis 95.

Hier beaucoup de salariés du privé étaient dans le cortège.

Vous semblez déduire que tous ceux qui n'ont pas manifesté soutiennent cette réforme. Pourtant les sondages de BFM du 4/12 indiquent le contraire de vos propos

https://www.bfmtv.com/societe/sondage-bfmtv-58percent-des-francais-approuvent-la-mobilisation-contre-la-reforme-des-retraites-en-hausse-1817986.html

Signaler Répondre

avatar
Régime spécial des parlementaires le 06/12/2019 à 19:51

Un régime spécial qui ne sera pas réformé : celui des parlementaires vu que c'est eux qui font la loi !
Je résume : la retraite des parlementaires provient à 12% de leurs cotisations , les 88% restants sont payés par les contribuables …
Montant minimum de retraite : 1100 euros par mois pour un mandat de député de 5 ans doublé si on est réélu !
et 1900 euros par mois pour un mandat de 6 ans de sénateur en général un sénateur touche 4500 € par mois.
Ce régime est appliqué pour les nouveaux parlementaires depuis 2010 mais pour les anciens : double cotisation et carrière complète en 25 ans !
Pour les députés européens c'est encore plus intéressant mais je m'arrête là ...

Signaler Répondre

avatar
@John le 06/12/2019 à 19:13
Johnn a écrit le 06/12/2019 à 17h09

Espérance de vie en bonne santé 63 ans

Vous prenez vos vessies pour des lanternes, en 1946 la retraite est placée à l'espérance de vie !!!
C'est ça l'esprit de la retraite, on bosse jusqu'au bout.
Placer la retraite à l'espérance de vie en bonne santé n'est pas l'esprit. Et vous qui voulez que l'on ne touche pas à l'esprit et aux acquis de nos anciens, ben là c'est bosser jusqu'à 80 ans.

Signaler Répondre

avatar
pode le 06/12/2019 à 17:50
29 millions (suite) a écrit le 06/12/2019 à 17h20

Je réponds à mon détracteur STUPIDE: le déficit de la retraite de la fonction publique (je ne blâme pas les fonctionnaires mais les politiques) est de 30-40 milliards chaque année (selon les sources). Il sera de 70 milliards en 2050. Aujourd’hui une famille de 4 personnes paie 2500eur par an pour combler ce trou. C’est autant d’argent qui ne va pas à l’hôpital, l’éducation, la recherche,...OUI, je regarderai mes descendants dans les yeux et j’aurai honte que ma génération laisse une dette colossale et un système social basé sur l’individualisme : mutuelle et complémentaire retraite, « chacun pour soi »

pourtant vous défendez la réforme du gouvernement qui propose justement : mutuelle et complémentaire retraite, « chacun pour soi »

Signaler Répondre

avatar
pode le 06/12/2019 à 17:49
@Stupide a écrit le 06/12/2019 à 16h36

Faut arrêter, bien sûr qu'il faut travailler bien plus longtemps. L’espérance de vie ne cesse de progresser, 80 ans pour les hommes 85 ans pour les femmes (source INSEE https://www.insee.fr/fr/statistiques/1906668?sommaire=1906743#titre-bloc-3). Il est donc normal que l'âge de la retraire recule du même ordre de grandeur.
Je ne pense pas que le travail soit plus pénible en 2019 qu'en 1946...

renseignez-vous sur cette notion mystérieuse que l'on appelle l"'espérance de vie en bonne santé" et vous constaterez que l'âge de la retraite la rattrape et qu'elle ne progresse pas !

Signaler Répondre

avatar
Travailler ? Pour quoi faire ? le 06/12/2019 à 17:27
29 millions (suite) a écrit le 06/12/2019 à 17h20

Je réponds à mon détracteur STUPIDE: le déficit de la retraite de la fonction publique (je ne blâme pas les fonctionnaires mais les politiques) est de 30-40 milliards chaque année (selon les sources). Il sera de 70 milliards en 2050. Aujourd’hui une famille de 4 personnes paie 2500eur par an pour combler ce trou. C’est autant d’argent qui ne va pas à l’hôpital, l’éducation, la recherche,...OUI, je regarderai mes descendants dans les yeux et j’aurai honte que ma génération laisse une dette colossale et un système social basé sur l’individualisme : mutuelle et complémentaire retraite, « chacun pour soi »

Les politiciens ont VENDUS la France et vider les CAISSES. Aujourd’hui, il vaut mieux ne rien faire que de travailler, c’est certain . Les travailleurs pauvres ? Quetous arrêtes de bosser pour rien et le MEDEF sera obligé d’augmenter leurs esclaves ou de réduire leur prélèvements. Le minimum viellesse est de 700 € ,il sera de 1000€ avec la retraite à point ,alors pourquoi bosser pour être TIRÉS vers le bas . Ceux qui auraient dû toucher 1700€ toucheront 1200€ . Alors , tirons le frein à MAiN. Le travail c’est Tabou ont en viendra TOUS à BOut,mdr.

Signaler Répondre

avatar
Les esclaves du bâtiment. le 06/12/2019 à 17:21
Johnn a écrit le 06/12/2019 à 17h09

Espérance de vie en bonne santé 63 ans

Les grands oubliés de cette réforme, dont TOUS se fouttent sont bien les ouvriers du Bâtiment. Je dirais PLUTÔT les ESCLAVES du bâtiment,car le prix de l’immobilier a bondi ,mais pour les improductifs NON , pour cette main d’oeuvre Qui devrait s’unir et arrêter de bosser poir des cacahuètes.

Signaler Répondre

avatar
29 millions (suite) le 06/12/2019 à 17:20

Je réponds à mon détracteur STUPIDE: le déficit de la retraite de la fonction publique (je ne blâme pas les fonctionnaires mais les politiques) est de 30-40 milliards chaque année (selon les sources). Il sera de 70 milliards en 2050. Aujourd’hui une famille de 4 personnes paie 2500eur par an pour combler ce trou. C’est autant d’argent qui ne va pas à l’hôpital, l’éducation, la recherche,...OUI, je regarderai mes descendants dans les yeux et j’aurai honte que ma génération laisse une dette colossale et un système social basé sur l’individualisme : mutuelle et complémentaire retraite, « chacun pour soi »

Signaler Répondre

avatar
Johnn le 06/12/2019 à 17:09

Espérance de vie en bonne santé 63 ans

Signaler Répondre

avatar
Vieillir... le 06/12/2019 à 17:04

...mais dans quel état sont les gens? vous êtes sûr de pouvoir travailler à 70/80 ans? prennez déjà un marteau-piqueur sur les chantiers en étant jeune et vous verrez..alors beaucoup plus tard? les gens vivent plus âgés grâce aux traitements-soins-médicaments..sinon..voyez AVC,cancer,cardiaque,parkinson,alzeihmer..et j'en passe..pourquoi pas la retraite à 80 ans..la connerie est insondable...

Signaler Répondre

avatar
@Stupide le 06/12/2019 à 16:36
Stupide a écrit le 06/12/2019 à 15h31

réaction irréflèchie car la majorité des travailleurs ou des français n'ont jamais été tous dans les manifs..ce n'est pas mai 68..mais renseignez-vous sur les "fabuleuses" retraites que nous toucherons et l'âge pour les toucher vraiment à taux pleins..vos descendants seront "heureux" de lire vos propos!!

Faut arrêter, bien sûr qu'il faut travailler bien plus longtemps. L’espérance de vie ne cesse de progresser, 80 ans pour les hommes 85 ans pour les femmes (source INSEE https://www.insee.fr/fr/statistiques/1906668?sommaire=1906743#titre-bloc-3). Il est donc normal que l'âge de la retraire recule du même ordre de grandeur.
Je ne pense pas que le travail soit plus pénible en 2019 qu'en 1946...

Signaler Répondre

avatar
Stupide le 06/12/2019 à 15:31

réaction irréflèchie car la majorité des travailleurs ou des français n'ont jamais été tous dans les manifs..ce n'est pas mai 68..mais renseignez-vous sur les "fabuleuses" retraites que nous toucherons et l'âge pour les toucher vraiment à taux pleins..vos descendants seront "heureux" de lire vos propos!!

Signaler Répondre

avatar
wers le 06/12/2019 à 15:21
29 millions a écrit le 06/12/2019 à 15h09

29 millions, c’est le nombre d’actifs qui ne sont pas allés manifester hier. 84% des fonctionnaires ne font pas grève. 45% des employés de la SNCF ne font pas grève. C’est une minorité dans la minorité qui abuse d’un pouvoir de nuisance pour maintenir des privilèges qu’ils n’arrivent pas à justifier. C’est anti-démocratique.

Même une minorité a le droit de faire grève, de protester, de revendiquer, de faire part de son malaise et de ses inquiétudes.
Moi je n'en fait pas partie mais je respecte ce droit, c'est tout.

Signaler Répondre

avatar
29 millions le 06/12/2019 à 15:09

29 millions, c’est le nombre d’actifs qui ne sont pas allés manifester hier. 84% des fonctionnaires ne font pas grève. 45% des employés de la SNCF ne font pas grève. C’est une minorité dans la minorité qui abuse d’un pouvoir de nuisance pour maintenir des privilèges qu’ils n’arrivent pas à justifier. C’est anti-démocratique.

Signaler Répondre

avatar
manue69 le 06/12/2019 à 14:57

Ne lâchez rien ! Les élus ne pensent pas réformer leur régime spécial ...pourtant au nom de l’égalité, ils veulent nous faire accepter une retraite abaissée de 20 à 30% pour tous et toutes. Et les salariés du privé, qui ont déjà fait de gros efforts, sont encore mis à contribution.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.