OL : Aulas regrette d’avoir écouté les supporters pour Genesio

OL : Aulas regrette d’avoir écouté les supporters pour Genesio
Jean-Michel Aulas - LyonMag.com

Il demande aux supporters qui réclamaient le départ de Bruno Genesio de se remettre en question.

Dans un entretien accordé à Eurosport, l’actuel président de l’Olympique Lyonnais est revenu sur le départ de Bruno Genesio. Il a aussi évoqué les tensions qui règnent actuellement entre les supporters et le club.

Interrogé tout d’abord sur la nomination, rejetée par une partie du stade, de Rudi Garcia, Jean Michel Aulas a dans un premier temps indiqué ses regrets de s’être séparé de Bruno Genesio, visant ainsi directement les supporters : "on leur a donné raison avec Bruno Genesio et je m’en mords les doigts de ne pas l’avoir gardé".

Il a ensuite assumé la nomination de l’homme en place sur le banc lyonnais : "je me suis demandé qui pouvait redresser la barre après avoir donné peut-être trop rapidement le manche à Juninho et Sylvinho. Quand Rudi me dit : "Je joue l’expérience et la complicité avec Juninho", eh bien on se sort d’une sale situation."

Une génération qui croit tout connaître

Questionné ensuite sur l’ambiance pesante au Groupama Stadium, JMA estime "qu’il y a moins de problèmes avec nos supporters qu’il y a 10 ans et pourtant notre stade est plus grand. On parle simplement de quelques jeunes qui posent problème dont le garçon qui est rentré sur la pelouse avec son étendard et qui sera sanctionné".

Critiqué enfin sur le manque de trophée depuis 2012 et la fuite des talents (Umtiti, Lacazette, Tolisso, etc.), le président explique vivre la dure loi du marché : "quand les jeunes viennent me voir parce qu’ils veulent partir, je n’ai pas le choix." Il critique par la même occasion la génération "réseau sociaux (…) qui recrute sur les jeux vidéos et qui a l’impression d’être plus compétente que les dirigeants ou l’entraîneur en place".

Sur Twitter, Jean-Michel Aulas a tenu a répondre aux articles parus dans le média sportif, qui selon lui "ne correspondent pas à l’entretien enregistré de 45 minutes accepté et c’est bien dommage de ne rechercher que du buzz". Reste à savoir si cette sortie médiatique, peu reluisante pour les supporters, sera l’occasion d’apaiser la situation qui ne cesse d’empirer jour après jour.

X
11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
J Lutars le 31/12/2019 à 11:43
Sturlat. a écrit le 30/12/2019 à 16h18

.... mais la faillite morale a été sanctionnée, et avec fracas pour certains ex élus :))

je vous souhaite sérénité et bonheur pour 2020, cessez de ruminer le passé et tous derrière le développement de OL Land

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 30/12/2019 à 16:18
J Lutars a écrit le 30/12/2019 à 15h31

toujours pas de faillite pour 2019, vite reste plus que demain pour mettre la clé sous la porte !

.... mais la faillite morale a été sanctionnée, et avec fracas pour certains ex élus :))

Signaler Répondre

avatar
J Lutars le 30/12/2019 à 15:31
Sturlat. a écrit le 30/12/2019 à 14h46

..... et toujours d'actualité, pour votre plus grand plaisir semble t'il :))

toujours pas de faillite pour 2019, vite reste plus que demain pour mettre la clé sous la porte !

Signaler Répondre

avatar
pov louloute ! le 30/12/2019 à 15:01
J Lutars a écrit le 30/12/2019 à 14h33

vu qu'il dit la même chose depuis 2013 ça doit être un ex CR

pôvre louloute - t'es pas en goguette sur le yacht aulas ? avec les élus corrompus de la place ? ceux qui votent des subventions et des financements publics pour avoir des retours privés à tout point de vue ?

Ils t'ont oublié ?
finalement tu n'es qu'un gilet jaune méprisé toi aussi alors

condamné à subir les nuisances de bruit depuis ton balcon des beuglements de ceux qui paient la bimbeloterie de ce qu'ils appellent "un club" - tellement convivial ce club que les membres sont juste bons à se vider les poches - et ils en sont contents .... certains même ont crû le bonimenteur qui leur prévoyait la culbute en achetant à 24 euros - tu sais à combien elle cote ce soir à la bourse de Paris ?
en direct de boursorama, tu pourras voir que de 24 euros, le petit bout de papier qui a renfloué les caisses du petit capitaliste ne vaut plus que ..... t'es assis ? ne vaut plus que 3,04 euros sans compter que les augmentations de capital successives ont multiplié par 200 le nombre d'associés qui se partageront peut être un jour les dividendes, c'est à dire que ça fait du monde autour du camembert ....

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 30/12/2019 à 14:46
J Lutars a écrit le 30/12/2019 à 14h33

vu qu'il dit la même chose depuis 2013 ça doit être un ex CR

..... et toujours d'actualité, pour votre plus grand plaisir semble t'il :))

Signaler Répondre

avatar
J Lutars le 30/12/2019 à 14:33
Sturlat. a écrit le 30/12/2019 à 14h22

.... j'aime bien votre pseudo, et votre réplique :))

vu qu'il dit la même chose depuis 2013 ça doit être un ex CR

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 30/12/2019 à 14:22
vatan a écrit le 13/12/2019 à 15h42

Il est temps qu'il parte lui aussi, passe la main jimi, sinon tu te mordras les pieds cette fois !!

.... j'aime bien votre pseudo, et votre réplique :))

Signaler Répondre

avatar
Môviette le 13/12/2019 à 17:44
vatan a écrit le 13/12/2019 à 15h42

Il est temps qu'il parte lui aussi, passe la main jimi, sinon tu te mordras les pieds cette fois !!

Mdrr....tu crois que c est un president qu on a embauchez????ce club lui appartient...t es pas au courant apparement!!!

Signaler Répondre

avatar
vatan le 13/12/2019 à 15:42

Il est temps qu'il parte lui aussi, passe la main jimi, sinon tu te mordras les pieds cette fois !!

Signaler Répondre

avatar
PerouAt LC le 13/12/2019 à 15:39

Tu parles, il était temps que ce petit moment d'affaiblissement cesse et qu'une reprise en main soit entreprise sans oublier d'expliquer aux pseudos supporters qu'un club tu l'aimes ou tu le quittes !

Signaler Répondre

avatar
vive moi ! le 13/12/2019 à 11:41

Que va t'il faire JMA ? Virer Garcia ????

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.