Le maire de Jonage fait appel pour empêcher l'implantation de Chimimeca

Le maire de Jonage fait appel pour empêcher l'implantation de Chimimeca
Lucien Barge - LyonMag

Lucien Barge veut à tout prix que Chimimeca ne s’installe pas sur sa commune.

Fin octobre, le maire de Jonage avait pris un arrêté pour faire retirer le permis de construire accordé initialement à l’usine classée Seveso pour s’implanter dans la ZAC des Gaulnes, à proximité d’habitations. Mais le tribunal administratif de Lyon vient de suspendre cette décision de la mairie.

Lucien Barge a donc annoncé faire appel et aller en cassation.


"L’enquête publique n’a pas été de nature à nous rassurer sur les risques potentiels de cette entreprise. (…) J’ai décidé d’engager la procédure de retrait du permis de construire. J’ai donc écrit à Mr le Préfet de la région Auvergne/Rhône-Alpes sur les dangers potentiels de cette usine ainsi que sur les irrégularités qui semblent entacher l’enquête publique", écrivait le premier magistrat sur le site de la mairie cet automne.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Moi le 24/12/2019 à 01:43
yesman69 a écrit le 23/12/2019 à 11h09

Le pb d'implanter des usines à plus de 20km des habitations, c'est qu'on empêche la population non ou peu véhiculé d'aller y travailler, le gros de la population vit en ville, dans les quartiers le taux de chomage est de plus de 20%, que fait-on ? Il n'y a pas de politique des transports, ni de plan d'urbanisme réellement réfléchie, donc tout est anarchique, et ceux qui s'en sorte sont ceux qui ont de la chance ou des parents avec de l'argent qui jouent les mère poules.

J'habite pas loin et je n'ai pas de véhicule: mal desservis par les tcl qui ne vont pas dans toutes les zones et réduisent leur service d'année en année (vérifiez par vous-même la pauvre ligne 95 dont on est dotés)cet argument n'est même pas recevable puisque dans ce cas précis, je serais suffisamment proche pour bénéficier des nuisances mais pas y travailler.

Par ailleurs cette usine prévoit simplement de déplacer son personnel existant sur le site actuel.

Enfin, ne pas être très argentés ne signifie pas forcement vouloir travailler dans une usine chimique. La dessus je vous rejoins: il serait temps d'arrêter hyper centraliser tout dans les grandes villes pour ne laisser dans les territoires périphériques que les seuls emplois industriels et ou précaires!

Signaler Répondre

avatar
berdid le 23/12/2019 à 20:31

La rocade,le stade,le TGV,l'aéroport + les nouvelles pistes qui vont bientôt arriver et maintenant la chimie merci messieurs les politiques pour la pollution de l'Est lyonnais...
De toute façon cela ne vous touche pas, vous n'y habitez pas...

Signaler Répondre

avatar
Quand on veut on peut le 23/12/2019 à 13:08
yesman69 a écrit le 23/12/2019 à 11h09

Le pb d'implanter des usines à plus de 20km des habitations, c'est qu'on empêche la population non ou peu véhiculé d'aller y travailler, le gros de la population vit en ville, dans les quartiers le taux de chomage est de plus de 20%, que fait-on ? Il n'y a pas de politique des transports, ni de plan d'urbanisme réellement réfléchie, donc tout est anarchique, et ceux qui s'en sorte sont ceux qui ont de la chance ou des parents avec de l'argent qui jouent les mère poules.

Il t'a une époque pas silointaine ou l'entreprise assurait le transport de ses salariés

Signaler Répondre

avatar
yesman69 le 23/12/2019 à 11:09

Le pb d'implanter des usines à plus de 20km des habitations, c'est qu'on empêche la population non ou peu véhiculé d'aller y travailler, le gros de la population vit en ville, dans les quartiers le taux de chomage est de plus de 20%, que fait-on ? Il n'y a pas de politique des transports, ni de plan d'urbanisme réellement réfléchie, donc tout est anarchique, et ceux qui s'en sorte sont ceux qui ont de la chance ou des parents avec de l'argent qui jouent les mère poules.

Signaler Répondre

avatar
l etat le 23/12/2019 à 08:50

il a raison pourquoi pas l implanter dans les monts d Or ou dans le Baujolais il y en a marre que ce soit toujours les mêmes qui derouillent.

Signaler Répondre

avatar
@Barge le 22/12/2019 à 22:00

"les irrégularités qui semblent entacher l’enquête publique" :

Bon, facile à comprendre, comme il n'est pas du tout certain de gagner au tribunal sur le fond, il va chercher à faire tomber l'enquête publique sur la base de vice de formes.

Bref, de la politique de (très) bas niveau.

Signaler Répondre

avatar
Clotic le 22/12/2019 à 21:42
Parti de Loi et d'Ordre a écrit le 22/12/2019 à 17h48

Un nom de famille prédestinée.

Ce personnage est évidemment un adversaire du travail et de la croissance. Il n'aura pas sa place au pouvoir lorsque le Parti de Loi et d'Ordre arrivera ce printemps...

Ce monsieur a pour nom de famille Barge, mais ici le "barge", c'est bien vous !
A un moment, il faut mettre des limites à la croissance polluante et dangereuse.
Tout mon soutien à ce maire qui prend une excellente décision.
Heureusement que c'est lui le maire et pas vous !

Signaler Répondre

avatar
Banane le 22/12/2019 à 21:00

Le Maire de Jonage à demander le retrait d'un permis de construire qu'il avait signé en avril 2019 et fait approuver par son conseil municipal. C'est après une pétition de son opposition qui a rencontrée une grande audiance auprés de la population de Jonage qu'il a décidé de demander le retrait
Il a pris peur pour son éléction!
Mais sa demande ne servira à rien car le tribunal constatera à chaque fois qu'il avait approuvé ce permis sans reserves.

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 22/12/2019 à 20:30
filou69 a écrit le 22/12/2019 à 19h23

il n' a pas tort , demandez à nos amis nantais ou toulousains, quand ça pète y a plus rien .
..mais le problème me semble que cela soit trop proche des habitations.

Exactement, le Rhône reste le couloir de la chimie, et à quand si on accepte d'autres complexes industriels pour se dire que nous vivons dans le couloir de la dynamite ?

Signaler Répondre

avatar
filou69 le 22/12/2019 à 19:23

il n' a pas tort , demandez à nos amis nantais ou toulousains, quand ça pète y a plus rien .
..mais le problème me semble que cela soit trop proche des habitations.

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 22/12/2019 à 19:06

C'est peut-être aussi un bien fait que M'sieux le Maire fait pour éviter de voir surgir un immense complexe chimique, puant et polluant et , probablement classé à l'italienne " Seveso " dans la région.
Y a des zones désertiques en France dénuées de toutes habitations et , au désespoir de l'environnement, pourquoi ils ne se posent pas là , où bien, au pied des belles villas de ces décideurs ?

Signaler Répondre

avatar
Parti de Loi et d'Ordre le 22/12/2019 à 17:48

Un nom de famille prédestinée.

Ce personnage est évidemment un adversaire du travail et de la croissance. Il n'aura pas sa place au pouvoir lorsque le Parti de Loi et d'Ordre arrivera ce printemps...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.