Le recruteur de Daesh originaire de Tarare jugé à Paris

Le recruteur de Daesh originaire de Tarare jugé à Paris
Photo d'illustration - LyonMag

Trois ans et demi après son incarcération provisoire, Julien Bataille, 42 ans, se retrouve à la barre.

Le recruteur n°1 de Daesh, originaire de Tarare, est jugé à partir de ce mardi devant la 16e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste.

Basé à Roanne, le prédicateur a converti plusieurs jeunes de la région, dont Rachid Kassim, djihadiste parti dans la zone irako-syrienne et mort au front. Ce dernier serait par ailleurs resté en contact avec le prévenu alors qu'il était au Moyen-Orient. Julien Bataille aurait également aidé Saïd Arif, djihadiste algérien et condamné à dix ans de prison pour un projet d'attentat à Strasbourg. Exclu de plusieurs lieux de cultes roannais, Julien Bataille avait décidé de rejoindre Dole où il avait été finalement interpellé en 2016.

Il sera jugé en même temps que Jérémie Choplin, un autre Roannais radicalisé. Âgé de 33 ans, il aurait été incité par Rachid Kassim à perpétrer une attaque terroriste. Il a été stoppé avant de passer à l'action alors qu'il sortait d'une mosquée à Roanne.

Le procès devrait permettre de déterminer les charges qui pèsent contre les deux prévenus. L'audience se tiendra jusqu'à mercredi.

X
4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
bibiloulou le 23/01/2020 à 02:38

la politique pour tenir les francais ca continue et si on parle un peut des retraites

Signaler Répondre

avatar
Raconter la vérité le 21/01/2020 à 18:19
Daramitz a écrit le 21/01/2020 à 17h23

Si vous alliez chercher votre manière de prêt à penser ailleurs que chez Caroline Fourest ou Fronce inter, alors vous sauriez que l'église conciliaire est une fausse église en soit donc il est logique qu'elle soit habitée par des types peu recommandables voir usurpateurs.
Rien à voir avec la religion, mais ça l'athéegriste s'en fout. Il dit oui à tout, surtout à la vanité.

Caen. Un bus des pèlerins en Normandie a été 'attaqué' récemment par des assaillants avec des paintballs. Pourquoi incitent-ils tellement d'antipathie, vos camarades catholibans?

Signaler Répondre

avatar
Daramitz le 21/01/2020 à 17:23
Raconter la vérité a écrit le 21/01/2020 à 10h09

Entre Bataille et Preynat, on voit clairement que la religion porte beaucoup de malheur à Lyon aux environs....

Si vous alliez chercher votre manière de prêt à penser ailleurs que chez Caroline Fourest ou Fronce inter, alors vous sauriez que l'église conciliaire est une fausse église en soit donc il est logique qu'elle soit habitée par des types peu recommandables voir usurpateurs.
Rien à voir avec la religion, mais ça l'athéegriste s'en fout. Il dit oui à tout, surtout à la vanité.

Signaler Répondre

avatar
Raconter la vérité le 21/01/2020 à 10:09

Entre Bataille et Preynat, on voit clairement que la religion porte beaucoup de malheur à Lyon aux environs....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.