Avec Visio-avocat, une start-up lyonnaise lance un "Doctolib" du droit

Avec Visio-avocat, une start-up lyonnaise lance un "Doctolib" du droit
Photo d'illustration - LyonMag

Lancé à Lyon en septembre dernier, Visio-avocat est la première entreprise française à proposer un service de visioconférence avec un avocat.

"C'est le moyen d'avoir un avocat dans sa poche", se félicite Vincent Durand, avocat et fondateur de la start-up. "Les clients avaient besoin de réactivité et de disponibilité, constate-t-il, le droit est perçu comme peu accessible, il fallait donner de la transparence". Partant de ce postulat, maître Vincent Durand s'est associé à Xavier de Contencin, un expert dans la digitalisation, pour créer Visio-avocat.

Le concept est simple. N'importe qui, particulier ou professionnel, peut se connecter sur le site et consulter une liste d'avocats inscrits sur la plateforme. En cliquant sur un lien, il suffit de convenir d'un rendez-vous de 30 minutes, avec un prix minimum de 39€.

"90 % des visioconférences donne lieu à un rendez-vous réel et à une signature de contrat", assure Xavier de Contencin. C'est donc du gagnant/gagnant selon les deux dirigeants : "les clients profitent d'un service simple, transparent et sécurisé, tandis que les avocats bénéficient d'une visibilité en ligne et peuvent agrandir leur liste de clients".

Pour l'instant, le site comptabilise une centaine d'avocats partenaires, dont 54 inscrits au Barreau de Lyon.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Oups le 07/02/2020 à 23:42

39 euros pour une Demande de renseignement !!

Signaler Répondre

avatar
futur gaché le 07/02/2020 à 23:33

genre c'est la 1er fois, c'est aussi n'importe quoi que cette boite sur bfm radio qui proposait y'a 2 semaines un tchat révolutionnaire qui permet de discuter et échanger des données sur un fichier en mode projet .... >

Signaler Répondre

avatar
zoune le 07/02/2020 à 18:46

Prenez place et bien sur votre compte en banque va diminuer .

Signaler Répondre

avatar
pas de pain le 07/02/2020 à 12:35

Du chômage en perspectives pour les assistant(es) d accueill(es)

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.