Cédric Herrou rejugé à Lyon : "comment la solidarité peut être un délit aujourd’hui en France ?"

Cédric Herrou rejugé à Lyon : "comment la solidarité peut être un délit aujourd’hui en France ?"
Cédric Herrou - LyonMag

Cédric Herrou a été rejugé ce mercredi en appel à Lyon.

Originaire de la vallée de Roya, l’agriculteur devenu le symbole de l’aide aux migrants, avait été condamné à quatre mois de prison avec sursis en 2017 pour aide à l'entrée, à la circulation et au séjour irrégulier d'étrangers en France, pour avoir porté assistance à des migrants à la frontière italienne. Sa condamnation avait été annulée par la Cour de cassation, la justice ayant retenu la modification de la loi Asile et immigration, qui consacre le principe de fraternité.

Attendu en début d’après-midi aux 24 colonnes, Cédric Herrou a tenu une conférence de presse avant l’audition. Il a revendiqué "le droit d’ouvrir ses portes à qui on veut". L’agriculteur a ensuite pointé du doigt les autorités : "Qu’ils viennent panser les blessures que j’ai pansé ou aider la gamine de 15 ans, enceinte qui s’est faite violer". Son avocate, Sabrina Goldman, se demande de son côté "comment la solidarité peut être un délit aujourd’hui en France".

Durant l'audience, Cédric Herrou a poursuivi son combat face aux juges : "Que je sois condamné ce n'est pas grave. Ce qui est grave c’est le message qu’on fait passer aux gens : avant d’aider quelqu’un, tu dois connaître la situation administrative des gens. Mais ce n’est pas le rôle du citoyen, les papiers ça regarde les préfets, la police".

Plus tard, devant le palais de justice du 5e arrondissement, un rassemblement était organisé par des entités comme Emmaus, Alternatiba ou Solidaires. Environ 200 personnes étaient rassemblées sous le soleil de plomb, dont Nathalie Perrin Gilbert, maire du 1er arrondissement et candidate GRAM-FI aux municipales lyonnaises. Au micro, elle déclarera que "le camp de l’illégalité est celui du gouvernement français qui porte depuis plusieurs années la responsabilité de ne pas respecter les conventions internationales et de créer lui-même les conditions du trouble à l’ordre public".

Une peine de 8 à 10 mois d'emprisonnement avec sursis simple a été requise. L’arrêt de la cour d’appel a été mis en délibéré au 15 avril à 13h30.

X
15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Papimouzo le 12/03/2020 à 13:11

Foutez moi le hors de notre frontière cette illuminé ( voyez sa tête).....
Et qu il reparte d ou il vient ce Robinson crusoe des forêts et pâturage !!!!!
Cordialement

Signaler Répondre

avatar
France69 le 12/03/2020 à 09:52

Non la collaboration

Signaler Répondre

avatar
brax le 12/03/2020 à 09:33

NPG sur les marches du palais de justice. Qui l'eu cru !

Signaler Répondre

avatar
nofafs le 12/03/2020 à 09:08
A tous les rateliers a écrit le 12/03/2020 à 08h21

NPG en pleine propagande
elle raffole des voix multiculturelles

Une femme qui assure ce qu'elle dit !! Bravo enfin

Signaler Répondre

avatar
IFF le 12/03/2020 à 08:42

On voit bien à travers les coments les humains et les aigris ...Un jour si vous avez faim et vous êtes dans le besoin quelle que soit votre situation administrative , tapez à la bonne porte...

Signaler Répondre

avatar
la loi le 12/03/2020 à 08:21
courageux a écrit le 11/03/2020 à 21h54

relaxe pour Monsieur Herrou !

prison ferme pour la racaille

Signaler Répondre

avatar
A tous les rateliers le 12/03/2020 à 08:21

NPG en pleine propagande
elle raffole des voix multiculturelles

Signaler Répondre

avatar
guillotin le 12/03/2020 à 08:19

de quelle solidarité parlons nous ?
il a commis des délits
la clandestinité est légalement répréhensible, et ce, dans tous les pays du monde

Signaler Répondre

avatar
no collabo le 12/03/2020 à 08:18

solidarité avec l'occupant

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 12/03/2020 à 07:53

Faire rentrer des personnes illégalement sur le territoire est un délit. Si la solidarité c'est cela, alors aller voler chez plus riche que soi c'est aussi de la solidarité !

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 12/03/2020 à 07:32

Création par ce sieur d une communauté 100% agricole et paysanne avec l aide d emmaus. Les personnes qui y bossent seront logés nourris et seront payés 500 euros par mois.

En clair il a trouvé le bon filon pour exploiter ses terres à moindre coût..

Signaler Répondre

avatar
courageux le 11/03/2020 à 21:54

relaxe pour Monsieur Herrou !

Signaler Répondre

avatar
oh la touche le 11/03/2020 à 21:04

la démocratie s'est respecter les lois du peuple !

Signaler Répondre

avatar
Raconter la vérité le 11/03/2020 à 21:04

Un mauvais citoyen. Je me demande ce qu'il pense de ce monstre afghan qui a égorgé le jeune Timothée en août 2019 à la station Laurent Bonnevay. Martyre de la république.

Signaler Répondre

avatar
Showbiz le 11/03/2020 à 20:55

NPG, toujours dans les bons coups...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.