Contre le coronavirus, un futur vaccin Made in Lyon ?

Contre le coronavirus, un futur vaccin Made in Lyon ?
Photo d'illustration - LyonMag

Cette semaine, un essai clinique très attendu va être lancé à Lyon. 

Dans le service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital de Croix-Rousse, un essai clinique va débuter pour tenter de vaincre le coronavirus. 

Cette étude à travers plusieurs centres médicaux va concerner 3 200 patients européens hospitalisés pour le Covid-19, dont 800 en France. Vingt traitements contre la maladie seront testés, y compris dans la capitale des Gaules donc. Pour bien analyser les effets des médicaments, plusieurs groupes seront pris en charge, notamment avec un quart des patients de l’étude qui recevront du Remdesivir, un antiviral qui fait déjà l’objet de plusieurs essais cliniques contre le SARS. 

Parmi les autres projets sélectionnés par le consortium REACTingil y a également celui du laboratoire lyonnais VirPath qui pourrait avoir trouvé un médicament capable d’agir sur les cellules respiratoires. Couplé avec un antiviral, il pourrait vaincre le coronavirus selon certains chercheurs. 

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Roger Super le 18/03/2020 à 07:24
Je a écrit le 17/03/2020 à 17h32

Ça n intéresse personne...ils préfèrent commenter sur un article ou 4 gamins crament une bagnole

Quand on vit dans ce type de quartier, c'est pesant. Surtout en ce moment.

Signaler Répondre

avatar
Ovamezzo le 17/03/2020 à 23:28

Et toujours pas une annonce de Donald Trump pour racheter cette boîte
Et bien c'est du pipeau à mon avis.

Signaler Répondre

avatar
Sans être pédant, je dirais plutôt ... le 17/03/2020 à 22:16
lyyyooonnn a écrit le 17/03/2020 à 17h40

Surtout qu’un vaccin n’est pas un antidote, mais un vaccin, donc en vrai ça ne soigne pas mais empêche des patients sains de ne pas être infecté.. il ne s’agit pas d’un traitement

qu'un vaccin infecte à minima celui qui le reçoit, suffisament pour mettre en branle son système immunitaire.
Quand viendra le moment où le virus pénètre en masse dans votre organisme, le système de défense immunitaire est sur les starting-blocks.
Le vaccin est un traitement préventif.

Signaler Répondre

avatar
Surtout... le 17/03/2020 à 19:21

...ne pas "tomber" dans le scandale du Lévothyrox ou les trusts des labos-fabricants cherchent surtout leurs collossaux profits au détriment des malades

Signaler Répondre

avatar
SapiensEn Régression le 17/03/2020 à 17:51
bisounoursLand a écrit le 17/03/2020 à 16h02

pourrai, éventellement, probablement, .. blablabla...
En supposant que tout ce passe bien il faudra au moins 12 mois avant l'autorisation...
Merci d'arrêter de faire naître de faux espoir chez certains.

Les journalistes ne conjuguent qu'au conditionnel, ça leur permet d'affirmer une chose puis le contraire le lendemain, en tout impunité.
Mais si nous les lisons, c'est que notre inconscient s'en délecte.
Alors MM les journalistes, continuez d'abreuver notre cerveau reptilien.

Signaler Répondre

avatar
lyyyooonnn le 17/03/2020 à 17:40

Surtout qu’un vaccin n’est pas un antidote, mais un vaccin, donc en vrai ça ne soigne pas mais empêche des patients sains de ne pas être infecté.. il ne s’agit pas d’un traitement

Signaler Répondre

avatar
Je le 17/03/2020 à 17:32

Ça n intéresse personne...ils préfèrent commenter sur un article ou 4 gamins crament une bagnole

Signaler Répondre

avatar
sorg le 17/03/2020 à 17:27
bisounoursLand a écrit le 17/03/2020 à 16h02

pourrai, éventellement, probablement, .. blablabla...
En supposant que tout ce passe bien il faudra au moins 12 mois avant l'autorisation...
Merci d'arrêter de faire naître de faux espoir chez certains.

On peut aussi se recentrer sur l'info que des essais cliniques attendus commencent. L'espoir, on l'a tous, un traitement va être mis au point avec des médicaments déjà sur le marché et comme ils ont déjà obtenu l' AMM, il ne faudra pas attendre 1 an (ça c'est pour le vaccin)
Une recommandation temporaire d'utilisation suffirait, je crois
Gardons confiance dans nos chercheurs qui ,pour une fois, doivent avoir les budgets
cordialement

Signaler Répondre

avatar
Libertés et information le 17/03/2020 à 17:09
Du sérieux Lyon Mag a écrit le 17/03/2020 à 16h47

En cette période troublée, d'incertitude et d'angoisse, sur un sujet mal connu, Lyon Mag ne devrait pas se transformer en une pseudo revue médicale, avec des informations sensationnelles, peu étayées , pour faire du buzz
Ce n'est pas le rôle d'un média, d'information local, les lecteurs ne sont pas des idiots, que l'on nourri , d'infos sans références

En l'espèce, l'info est claire. J'en déduis que vous êtes pour une police de la presse ; je vois que les bruits de bottes ramènent certains à leurs instincts primaires.

Signaler Répondre

avatar
Du sérieux Lyon Mag le 17/03/2020 à 16:47
bisounoursLand a écrit le 17/03/2020 à 16h02

pourrai, éventellement, probablement, .. blablabla...
En supposant que tout ce passe bien il faudra au moins 12 mois avant l'autorisation...
Merci d'arrêter de faire naître de faux espoir chez certains.

En cette période troublée, d'incertitude et d'angoisse, sur un sujet mal connu, Lyon Mag ne devrait pas se transformer en une pseudo revue médicale, avec des informations sensationnelles, peu étayées , pour faire du buzz
Ce n'est pas le rôle d'un média, d'information local, les lecteurs ne sont pas des idiots, que l'on nourri , d'infos sans références

Signaler Répondre

avatar
bisounoursLand le 17/03/2020 à 16:02

pourrai, éventellement, probablement, .. blablabla...
En supposant que tout ce passe bien il faudra au moins 12 mois avant l'autorisation...
Merci d'arrêter de faire naître de faux espoir chez certains.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.