Lyon : des contrôles de police intensifiés pour faire respecter le confinement

Lyon : des contrôles de police intensifiés pour faire respecter le confinement
Un policier contrôle un automobiliste - LyonMag

Ce samedi matin, la police lyonnaise a mené une nouvelle opération de contrôle dans Lyon, en pleine épidémie de Covid-19. 

Au niveau du quai Perrache, c’est un point stratégique du trafic de l’agglomération qui a été investi par une dizaine de fonctionnaires : l’autopont situé juste devant le musée des Confluences. 

A l’aide de plots, les policiers avaient réduit trois voies de circulation pour un filtrage total des automobilistes. Impossible d’échapper aux fonctionnaires, deux motards avaient été placés en renfort, au cas où. L’ensemble des véhicules, sauf les bus TCL et les éboueurs, ont été contrôlés durant plus deux heures, malgré un trafic fortement diminué. Ce samedi matin, quelques contrevenants ont ainsi été verbalisés par les forces de l’ordre. 

Deux personnes dans une seule voiture qui "prétextaient un rendez-vous chez le dentiste" écoperont, chacun, d’une amende de 135 euros. Au moins quatre autres, sans attestation de déplacement dérogatoire, seront eux aussi verbalisés de la même somme. L’un d’eux, en récidive, s’est vu infligé une prune de 200 euros. Sa première amende ne datait que de la veille, d’après un policier mobilisé sous l’autopont. Si cet homme est de nouveau contrôlé hors de son domicile sans motif valable, il sera convoqué au tribunal.

Masque de protection et gant à la main, les policiers ont contrôlé au moins 150 véhicules, la large majorité des automobilistes étaient donc en règle. Les déplacements, malgré le confinement, pour "des motifs notamment professionnels" indique le sous-préfet, Jean-Daniel Montet-Jourdran, présent sur place ce samedi. Il rappelle que "beaucoup de soignants font des efforts, la seule façon de les aider, c’est que nous fassions respecter le confinement pour lutter contre cet ennemi invisible. On ne relâchera pas la pression"

D’après la Préfecture, des contrôles similaires se déroulent encore sur Lyon et particulièrement ce week-end qui marque le début des vacances scolaires pour la zone C.

38 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Rasle bol 69 le 05/04/2020 à 19:34

Et il n'y a pourtant que très peu de contrôles.

Signaler Répondre

avatar
patrickh le 05/04/2020 à 18:07
Ironie a écrit le 05/04/2020 à 17h31

C'est pourtant facile de s'auto-autoriser à sortir

Après la guerre, tous ceux qui ont collaboré à cette dictature devront rendre des comptes

Signaler Répondre

avatar
Ironie le 05/04/2020 à 17:31

C'est pourtant facile de s'auto-autoriser à sortir

Signaler Répondre

avatar
Babosse le 05/04/2020 à 16:22

avatar
Mont Monnet le 05/04/2020 à 14:09

Combien de Parisiens qui rejoignaient leurs résidences secondaires attrapés dans le lot ?

Signaler Répondre

avatar
Sacré Zig le 05/04/2020 à 12:59
Zig a écrit le 05/04/2020 à 09h39

L'un n'empêche pas l'autre.
En quoi s'entasser tout les soirs sur les balcons en se postillonnant les uns sur les autres est moins dangereux que de circuler en ville plus d'une heure en respectant les règles "barrières"?

Punaise t'envoie des sacrés postillons toi, pour atteindre tes voisins depuis ton balcon... à ce niveau là c'est plutôt des glaviots.

Signaler Répondre

avatar
puce le 05/04/2020 à 10:31

Oui Zig enfin il s'agit d'une personne !

Signaler Répondre

avatar
Zig le 05/04/2020 à 09:45
Controlez ? a écrit le 04/04/2020 à 22h21

...à Villeurbanne ? mais non, puis vu les résultats du 1er tour des gignolesques élections vous verree la suite..en tête les listes: Ne rien faire contre dealers et délinquants..alors..regardez-vous !!

Et pourtant !
https://www.lyonmag.com/article/106769/villeurbanne-controle-et-verbalise-huit-fois-sans-son-attestation-de-deplacement

Signaler Répondre

avatar
Vive mr Raoult , il a tout compris. le 05/04/2020 à 09:43
Souriredavril a écrit le 05/04/2020 à 07h51

L'atteinte à la liberté ? Vous êtes pathétique pour ne pas dire irresponsable. La liberté de mourir pour les autres pour permettre votre liberté de vous promener.

Mdr. Mourir ? Certes de peurs et d’angoisses c’est certain. Mais sûrement pas du coronavirus qui ne touche que les plus fragiles des personnes âgées. Quelques victimes collatérales que les médias montrent du doigt justement pour entretenir LA PEUR qui est pour les ÉLITES une alliée pour diriger et asservir les gueux que vous êtes .

Signaler Répondre

avatar
Zig le 05/04/2020 à 09:39
Retour de l'espace a écrit le 04/04/2020 à 20h05

Ah mais t'es pas au courant qu'il y a une pandémie?

L'un n'empêche pas l'autre.
En quoi s'entasser tout les soirs sur les balcons en se postillonnant les uns sur les autres est moins dangereux que de circuler en ville plus d'une heure en respectant les règles "barrières"?

Signaler Répondre

avatar
vous ne dormirez pas. le 05/04/2020 à 09:30
Souriredavril a écrit le 05/04/2020 à 07h51

L'atteinte à la liberté ? Vous êtes pathétique pour ne pas dire irresponsable. La liberté de mourir pour les autres pour permettre votre liberté de vous promener.

Oui atteinte à la liberté.
On en reparle dans 1 mois. Ah mon avis vous serez peu nombreux à soutenir le confinement et les contrôles à ce moment là.

Signaler Répondre

avatar
Souriredavril le 05/04/2020 à 07:51
Fransais a écrit le 04/04/2020 à 19h16

Voilà donc la démocratie à la française. La police n'a rien d'autre à faire que d'empêcher les gens de circuler. Cela s'appelle "atteinte à la liberté individuelle" Rien de plus à ajouter.

L'atteinte à la liberté ? Vous êtes pathétique pour ne pas dire irresponsable. La liberté de mourir pour les autres pour permettre votre liberté de vous promener.

Signaler Répondre

avatar
Petrus le 05/04/2020 à 00:17

Bianca, c'est toi qui ne comprends rien à ce que je dis , tu t'égares : au lieu de te limiter rigoureusement à ce que je dis et seulement à cela tu réagis à ce sur tu t'imagines que j'ai dis. par conséquent tu es hors sujet. d'autres part je ne suis pas niai je sais parfaitement que les contrôles changent de place tous les jours je parlais seulement pour hier. je vais arrêter là car manifestement tu ne comprends rien de ce que je dis.tu ne comprends que ce que tu as envie de comprendre. bonne nuit!

Signaler Répondre

avatar
Controlez ? le 04/04/2020 à 22:21

...à Villeurbanne ? mais non, puis vu les résultats du 1er tour des gignolesques élections vous verree la suite..en tête les listes: Ne rien faire contre dealers et délinquants..alors..regardez-vous !!

Signaler Répondre

avatar
Rdv dans 15 jours le 04/04/2020 à 22:10
Fredovilleurbanne a écrit le 04/04/2020 à 21h47

La police passe et essaie de faire au mieux, mais ce n'est pas suffisant.
Sur les incivilités incessantes je vous rejoins... ce n'est pas nouveau, et on attend depuis bien longtemps une réaction des pouvoirs publics à la hauteur de toutes ces infractions

Il y a une morale à tout ça...

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/covid-19-la-seine-saint-denis-face-a-une-mortalite-exceptionnelle_2122918.html

"En Seine-Saint-Denis, c'est une véritable explosion: entre le 21 et le 27 mars, les décès ont bondi de +63% par rapport à la semaine précédente"

Signaler Répondre

avatar
Fredovilleurbanne le 04/04/2020 à 21:47
Tonkinou a écrit le 04/04/2020 à 18h28

Pas croisé un seul policier à Villeurbanne tonkin en 19 jours de confinement !!! Et évidemment les trafics, rodéos, grillage de feux rouges, conduites sans casque à 2 sur un scooter c'est devenu monnaie courante. Mais bon c'était déjà comme ça avant le confinement donc....

La police passe et essaie de faire au mieux, mais ce n'est pas suffisant.
Sur les incivilités incessantes je vous rejoins... ce n'est pas nouveau, et on attend depuis bien longtemps une réaction des pouvoirs publics à la hauteur de toutes ces infractions

Signaler Répondre

avatar
Fredovilleurbanne le 04/04/2020 à 21:20

Renforcez les contrôles, place chorel, avenue piaton, rue Mozart... Tonkin. Si les marchés sont interdits, on ne peut pas en dire autant du commerce de drogues et cela sans gêne au nez de tous les passants.
Merci d'agir !

Signaler Répondre

avatar
Bianca le 04/04/2020 à 21:16
Petrus a écrit le 04/04/2020 à 18h49

Bianca, retournes à l'école primaire et apprends à lire. je n'ai jamais écrit qu'ils ne seraient pas contrôlés plus tard mais j'ai simplement fait remarqué qu'ils éviteraient la mulatiere

Ne sois pas plus stupide que tu ne l'es. Ils éviteront la Mulatiere mais seront contrôlés plus loin ! Point barre. Toi avoir compris ?

Signaler Répondre

avatar
Confinement? Quel confinement? le 04/04/2020 à 21:13
Ils viendront pas chialer ensuite a écrit le 04/04/2020 à 19h51

Rira bien qui rira le dernier...
http://www.leparisien.fr/societe/une-hausse-impressionnante-des-deces-jusqu-a-63-en-seine-saint-denis-selon-l-insee-03-04-2020-8293524.php

Comme c'est surprenant!...

Signaler Répondre

avatar
Tonkinkin le 04/04/2020 à 21:06
sur! a écrit le 04/04/2020 à 15h51

Mais ou ça?? pas à Villeurbanne en tout cas !!

Haha j'allais le dire
Rien n'a changé ici

Signaler Répondre

avatar
marc/70 le 04/04/2020 à 20:33
Tonkinou a écrit le 04/04/2020 à 18h28

Pas croisé un seul policier à Villeurbanne tonkin en 19 jours de confinement !!! Et évidemment les trafics, rodéos, grillage de feux rouges, conduites sans casque à 2 sur un scooter c'est devenu monnaie courante. Mais bon c'était déjà comme ça avant le confinement donc....

Faux ils y étaient il umy deux jours police nationale et le municipaux tous en véhicule le matin vers place Wilson.

Signaler Répondre

avatar
Retour de l'espace le 04/04/2020 à 20:05
Fransais a écrit le 04/04/2020 à 19h16

Voilà donc la démocratie à la française. La police n'a rien d'autre à faire que d'empêcher les gens de circuler. Cela s'appelle "atteinte à la liberté individuelle" Rien de plus à ajouter.

Ah mais t'es pas au courant qu'il y a une pandémie?

Signaler Répondre

avatar
Ils viendront pas chialer ensuite le 04/04/2020 à 19:51
Tonkinou a écrit le 04/04/2020 à 18h28

Pas croisé un seul policier à Villeurbanne tonkin en 19 jours de confinement !!! Et évidemment les trafics, rodéos, grillage de feux rouges, conduites sans casque à 2 sur un scooter c'est devenu monnaie courante. Mais bon c'était déjà comme ça avant le confinement donc....

Rira bien qui rira le dernier...
http://www.leparisien.fr/societe/une-hausse-impressionnante-des-deces-jusqu-a-63-en-seine-saint-denis-selon-l-insee-03-04-2020-8293524.php

Signaler Répondre

avatar
@PETRUS le 04/04/2020 à 19:28

Vous pensez vraiment qu’ils vont contrôler tout les jours au même endroit, ils sont quand même pas stupide, chaque jour les points de contrôles changent soyez pas niais svp.

Signaler Répondre

avatar
Fransais le 04/04/2020 à 19:16

Voilà donc la démocratie à la française. La police n'a rien d'autre à faire que d'empêcher les gens de circuler. Cela s'appelle "atteinte à la liberté individuelle" Rien de plus à ajouter.

Signaler Répondre

avatar
Oups le 04/04/2020 à 19:14

Des contrôles sans LBD ? La police manque d'autorité et ce relâche.

Le nombre d'amende est plus important dans les communes "riches" que dans les banlieues selon les derniers décomptes. Comme quoi les éclairages sélectifs sur l'actualité sont trompeurs.

La preuve : Qui part en vacances aujourd'hui en dépit du confinement ? Eh bien ce ne sont pas les 'pauvres' Qui a rejoint sa résidence secondaire ? Eh bien ce ne sont pas les 'pauvres'

Signaler Répondre

avatar
Petrus le 04/04/2020 à 18:49

Bianca, retournes à l'école primaire et apprends à lire. je n'ai jamais écrit qu'ils ne seraient pas contrôlés plus tard mais j'ai simplement fait remarqué qu'ils éviteraient la mulatiere

Signaler Répondre

avatar
Tonkinou le 04/04/2020 à 18:28

Pas croisé un seul policier à Villeurbanne tonkin en 19 jours de confinement !!! Et évidemment les trafics, rodéos, grillage de feux rouges, conduites sans casque à 2 sur un scooter c'est devenu monnaie courante. Mais bon c'était déjà comme ça avant le confinement donc....

Signaler Répondre

avatar
cri le 04/04/2020 à 17:45

Venez contrôler Rue Léon Blum entre Rue Berthelot et Rue Poizat à Villeurbanne

Signaler Répondre

avatar
Tuk rêvera aussi le 04/04/2020 à 16:45
Héhé a écrit le 04/04/2020 à 16h21

Bah, laissez faire ces jeunes, laissez-les tranquilles...
http://www.leparisien.fr/societe/une-hausse-impressionnante-des-deces-jusqu-a-63-en-seine-saint-denis-selon-l-insee-03-04-2020-8293524.php

T es content hein!!?????

Signaler Répondre

avatar
Héhé le 04/04/2020 à 16:21
sur! a écrit le 04/04/2020 à 15h51

Mais ou ça?? pas à Villeurbanne en tout cas !!

Bah, laissez faire ces jeunes, laissez-les tranquilles...
http://www.leparisien.fr/societe/une-hausse-impressionnante-des-deces-jusqu-a-63-en-seine-saint-denis-selon-l-insee-03-04-2020-8293524.php

Signaler Répondre

avatar
c'est ça le 04/04/2020 à 16:18
sur! a écrit le 04/04/2020 à 15h51

Mais ou ça?? pas à Villeurbanne en tout cas !!

Oui effectivement pas de pression àVilleurbanne !

Signaler Répondre

avatar
sur! le 04/04/2020 à 15:51

Mais ou ça?? pas à Villeurbanne en tout cas !!

Signaler Répondre

avatar
Bianca le 04/04/2020 à 15:32
Petrus a écrit le 04/04/2020 à 15h29

avec votre article les gens qui veulent partir en vacances ou en week-end savent maintenant qu'ils doivent éviter la mulatiere

Faux ! S'ils ne sont pas contrôlés à la Mulatiere ils le seront après tôt ou tard...

Signaler Répondre

avatar
Wallah le 04/04/2020 à 15:31
et pendant ce temps à Romans a écrit le 04/04/2020 à 15h16

Un ressortissant soudanais âgé d’une trentaine d’années a poignardé plusieurs passants dans le long du boulevard Jean Jaurès à Romans-sur-Isère, samedi 4 avril au matin dans la Drôme, avant d’être interpellé. Selon plusieurs sources concordantes, l’attaque a fait sept victimes, dont deux sont décédées et trois se trouvaient en début d'après-midi en situation d’urgence absolue. L’attaque aurait débuté dans une boucherie, où l’assaillant serait passé par-dessus le comptoir pour s’emparer d’un couteau avant de frapper le commerçant, qui a succombé sous les coups. Plusieurs témoins affirment par ailleurs l’avoir entendu crier « Allahu akbar » en attaquant ses victimes. L’homme aurait aussi poignardé le gérant d’un bureau de tabac du quartier ainsi que deux de ses clients, l’un d’eux est décédé. Il a poursuivi son chemin dans le centre-ville de Romans-sur-Isère, à deux pas de la boulangerie Mie Câline, et a blessé au couteau plusieurs passants. L’agresseur a été interpellé, ainsi que son colocataire. Tous deux habitaient à proximité des lieux où se sont déroulés les faits. Selon BFMTV, le parquet antiterroriste reste « en observation » pour savoir s’il se saisit ou non de l’affaire. La ville de Romans-sur-Isère promet d’ailleurs "une cellule psychologique au centre hospitalier de Romans pour les familles des victimes uniquement ».

Avait il une autorisation dérogatoire de sortie ? Si bête NDyaye affirle que oui.

Signaler Répondre

avatar
Petrus le 04/04/2020 à 15:29

avec votre article les gens qui veulent partir en vacances ou en week-end savent maintenant qu'ils doivent éviter la mulatiere

Signaler Répondre

avatar
et pendant ce temps à Romans le 04/04/2020 à 15:16

Un ressortissant soudanais âgé d’une trentaine d’années a poignardé plusieurs passants dans le long du boulevard Jean Jaurès à Romans-sur-Isère, samedi 4 avril au matin dans la Drôme, avant d’être interpellé. Selon plusieurs sources concordantes, l’attaque a fait sept victimes, dont deux sont décédées et trois se trouvaient en début d'après-midi en situation d’urgence absolue. L’attaque aurait débuté dans une boucherie, où l’assaillant serait passé par-dessus le comptoir pour s’emparer d’un couteau avant de frapper le commerçant, qui a succombé sous les coups. Plusieurs témoins affirment par ailleurs l’avoir entendu crier « Allahu akbar » en attaquant ses victimes. L’homme aurait aussi poignardé le gérant d’un bureau de tabac du quartier ainsi que deux de ses clients, l’un d’eux est décédé. Il a poursuivi son chemin dans le centre-ville de Romans-sur-Isère, à deux pas de la boulangerie Mie Câline, et a blessé au couteau plusieurs passants. L’agresseur a été interpellé, ainsi que son colocataire. Tous deux habitaient à proximité des lieux où se sont déroulés les faits. Selon BFMTV, le parquet antiterroriste reste « en observation » pour savoir s’il se saisit ou non de l’affaire. La ville de Romans-sur-Isère promet d’ailleurs "une cellule psychologique au centre hospitalier de Romans pour les familles des victimes uniquement ».

Signaler Répondre

avatar
Cgt le 04/04/2020 à 15:11

les 2 verbalisés dans la même voiture avec l'excuse du rdv dentiste ? Mais mdr les dentistes ne reçoivent plus depuis belle lurette.!!
Et l'autre récidiviste écope de 200euros et je dis tant mieux car on doit tous être responsable.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.