Mort de Jahden : sa maitresse jugée à l'automne pour homicide involontaire

Mort de Jahden : sa maitresse jugée à l'automne pour homicide involontaire
Jahden - DR

Un procès aura bel et bien lieu deux ans après la mort du petit Jahden.

L'institutrice du petit garçon de six ans, décédé le 29 mars 2018 après avoir ingéré des crêpes à l’école alors qu’il était allergique au lactose, sera jugée à l'automne devant le tribunal correctionnel de Villefranche. L'enseignante, qui officiait à l'école Fernand-Gayot de Limas, comparaîtra pour homicide involontaire par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence.

Lors du carnaval de l’école maternelle, elle avait, à la demande de l’enfant, donné des crêpes à Jahden après l’avoir toutefois questionné sur son allergie dont elle avait connaissance. Mais le petit garçon avait rétorqué qu’il en mangeait chez lui. Ce que la maîtresse ignorait alors, c’est qu’effectivement la mère de Jahden en cuisinait mais avec de l’eau à la place du lait.

L’enfant originaire de la Réunion avait été victime d’un arrêt cardiaque sur le chemin de son domicile alors qu’il était raccompagné par sa mère.

Le procès aura lieu le 15 septembre prochain.

Tags :

jahden

procès

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Grand gognand le 01/07/2020 à 19:11

C'est un drame pour ce petit enfant pour sa famille et pour l'institutrice également ..
La justice ne changera rien à cette terrible tragédie..
Toutes mes condoléances aux parents et ma sollicitude à l'institutrice

Signaler Répondre

avatar
rhooo!!! le 01/07/2020 à 18:47
Mehdi a écrit le 01/07/2020 à 16h57

Elle a eté bete elle nest pas allé jusquau bout de sont inquiétude pour lenfant,elle questionne un gamin de 5ans presque un bébé encore.puis quant il lui repond elle se dit a ok ben cest bon jy vais alors puisquil a rep a ma question.elle avait un doute et na meme pas pensè à appeler la mere pour savoir.ca place nest pas dans une ecole.

Il faut apprendre à écrire, c'est important. Votre message n'a aucun sens.

Signaler Répondre

avatar
condoléances 69 le 01/07/2020 à 18:13

cette maîtresse doit être jugé elle n'a pas assez substituer le rôle de la mère dans le dossier est inscrit que c'est encore à une allergie. quand je pense que ce petit garçon de 5 ans est parti à côté d'une crêpe point que justice soit faite

Signaler Répondre

avatar
Mehdi le 01/07/2020 à 16:57

Elle a eté bete elle nest pas allé jusquau bout de sont inquiétude pour lenfant,elle questionne un gamin de 5ans presque un bébé encore.puis quant il lui repond elle se dit a ok ben cest bon jy vais alors puisquil a rep a ma question.elle avait un doute et na meme pas pensè à appeler la mere pour savoir.ca place nest pas dans une ecole.

Signaler Répondre

avatar
tragedie le 01/07/2020 à 12:36

condoleances il.ne.faut pas oublier detre ferme avec les.goss

Signaler Répondre

avatar
triste le 30/06/2020 à 22:50

La maîtresse doit être au fond du gouffre . Pourquoi la faire condamner ???

Signaler Répondre

avatar
un proces ????? le 30/06/2020 à 20:21

Laisser le petit en paix A oui peut être pour que la maîtresse paye des sous sous Ou pour le principe

Signaler Répondre

avatar
paix a son ame le 30/06/2020 à 20:20

Un procès pourquoi pour négligence ???? Nous remplissons des documents à la rentrée scolaire pourquoi les parents ni on pas inscrit allergie au lait ???? Pourquoi

Signaler Répondre

avatar
mwaiman le 30/06/2020 à 20:06

Y'aura rien, vu comment l'article l'explique, y'a confusion et méprise, donc logiquement au vu de l'article y'a circonstance annulante.

Signaler Répondre

avatar
Duc de pouille le 30/06/2020 à 20:03

Condoléances à la famille qua'd à l instite
JE voudrais pas être à sa place....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.