Un syndicat étudiant d’ultra droite débarque à Lyon

Un syndicat étudiant d’ultra droite débarque à Lyon
Université Jean Moulin Lyon 3 - LyonMag

La Cocarde, syndicat étudiant d’ultra droite, de tendance souverainiste, conservatrice et identitaire, s’installe à Lyon.

Ce mouvement, créé en 2015 au sein de l’université Panthéon Assas à Paris, est proche de Marion Maréchal, directrice de l’école Issep basée à Lyon.

Le syndicat se dit "transpartisan" et prône l’union des droites. Les sensibilités représentées vont de la droite traditionnelle à l’ultra droite. Luc Lahalle, son président, se trouve être l’assistant parlementaire de Jordan Bardella, député européen et vice-président du Rassemblement National.

La Cocarde est par ailleurs impliquée dans plusieurs incidents et affrontements avec d’autres organisations syndicales étudiantes, comme l’Unef et des groupes antifascistes.

Avec Génération Identitaire, Action française, Lyon Populaire ou encore Audace, anciennement Bastion social dissous par décret en 2019, les mouvements d’ultra droite ne cessent de se multiplier dans la capitale des Gaules.

17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Zen le 16/07/2020 à 20:49
aramis a écrit le 06/07/2020 à 10h38

j'espère que le gouvernement va vite dissoudre ce syndicat … Les extrêmes de droite ou de gauche sont des poisons pour la démocratie française …. Mais pas besoin de se poser la question du pourquoi de l'existence de ces extrémistes , la réponse on la connait ! .

Si seulement, l’état a la volonté et le courage de s’attaquer à la délinquance et à la violence des incivilités quotidiennes des français, alors ils remporteront la prochaine élection.

Signaler Répondre

avatar
Laisser les pauvres étudiants tranquille. le 16/07/2020 à 19:35

C’est vrai, que le RN et l’extrême-droite font cartons peins en profitant de la crédulité des étudiants. Tout comme les adorateurs EELV de GRETA, dit’ Annabelle ´ par les opposants.

Signaler Répondre

avatar
l etat le 16/07/2020 à 18:22

qu ils s installeent dans le 8eme 65

Signaler Répondre

avatar
Aucune plaisanterie, mais toute votre complaisance... le 06/07/2020 à 16:51
aramis a écrit le 06/07/2020 à 13h40

Vous plaisantez ! j'espère !! Sinon , drole de vision de la Démocratie !!! . Les " ultras " , les extrémistes, sont tout le contraire de la démocratie puisqu'ils imposent leur doctrine , sans discution , sans compromis , sans conscétion , sans réfléchir , mais uniquement par la force et le chaos …. Toutes les guerres quels qu'elles soient sont dues a des ultras et extrémistes ( dictateurs et compagnie !! )

Vous êtes complaisant avec les syndicats étudiants d'extrême gauche... Pensez-vous qu'ils ont leur place ?

Signaler Répondre

avatar
Monster le 06/07/2020 à 15:30

Les fachos de Lyon sont aux anges

Signaler Répondre

avatar
aramis le 06/07/2020 à 13:40
Vive la diversité a écrit le 06/07/2020 à 13h23

Bah y a bien des syndicats étudiants d'ultra gauche, pourquoi il n'y en aurait pas d'ultra droite?
C'est ça la Démocratie!

Vous plaisantez ! j'espère !! Sinon , drole de vision de la Démocratie !!! . Les " ultras " , les extrémistes, sont tout le contraire de la démocratie puisqu'ils imposent leur doctrine , sans discution , sans compromis , sans conscétion , sans réfléchir , mais uniquement par la force et le chaos …. Toutes les guerres quels qu'elles soient sont dues a des ultras et extrémistes ( dictateurs et compagnie !! )

Signaler Répondre

avatar
Vive la diversité le 06/07/2020 à 13:23

Bah y a bien des syndicats étudiants d'ultra gauche, pourquoi il n'y en aurait pas d'ultra droite?
C'est ça la Démocratie!

Signaler Répondre

avatar
Les extrêmement pleutres . le 06/07/2020 à 13:22

Les enfants gâtés se rebellent ? Attention , ils vous griffent et appellent leurs maman ( la Matriarcale toute Puissante en Occident) mdr., pour vous gronder et plus si vous êtes vrais méchant,mdr.

Signaler Répondre

avatar
Ali Diaw le 06/07/2020 à 11:57

En face des milliers de sauvageons qui agressent et ennuient toue une population et de l'autre côté quelques dizaines de bourgeois qui pensent se "viriliser" en adhérant à l'extrême droite.
Face à cela la presse lyonnaise qui en fait toujours des tonnes sur l'extrême droite, qui en réalité ne pèse rien à Lyon, en tout cas bien moins que toute la racaille qui pullule, et minimise systématiquement les agressions et les incivilités.

Signaler Répondre

avatar
anonyme du jour le 06/07/2020 à 11:24
Autruche a écrit le 06/07/2020 à 09h55

Un jour faudra peut etre se poser la question du POURQUOI les mouvements d'ultra droite se multiplient.

Un rapport avec l'insécurité galopante à Lyon ?

Les fils de bobo qui vivent dans les quartier huppés et tranquilles créés des parti bisounours, et les fils de citoyen qui subissent les agressions quotidiennes dans les transports, les rodéos urbain, incendies volontaires et cambriolages, créés des mouvements d'ultra droite.

On se demande qui veut le bien de la société ? Ceux qui protègent les citoyens ou ceux qui protègent la racaille ?

ils ne se multiplient pas ! ils changent de nom !
ce sont les mêmes 10 ou 15 zidentitaires qui passent de l'un à l'autre voir s'encartent dans tous... il n'y a qu'à voir les scores du FN à Lyon pour réaliser qu'il n'y a pas d'ancrage de l'extrème droite à Lyon, juste une poignée d'agités qui viennent de l'extérieur !

Signaler Répondre

avatar
Edgar le 06/07/2020 à 11:09
Question69 a écrit le 06/07/2020 à 10h42

Possible d'interdire les mouvements racistes en France ?
Qu'est-ce qu'on attend ?
La liberté d'expression ok. L'incitation à la haine et à l'exclusion d'une communauté devrait être puni par la loi
Mais visiblement ces partis ont le droit d'exister alors qu'ils enfreignent bon nombre de lois

Vite la censure !
Il faut faire taire les lanceurs d'alerte.
Faisons encore reculer la liberté.
Vive la dictature.

Signaler Répondre

avatar
Clément M le 06/07/2020 à 11:06

Enfin un peu de diversité dans les facs.

Signaler Répondre

avatar
Cha_de_L le 06/07/2020 à 10:43

Pourquoi les mouvements d'ultra-droite se multiplient-ils à Lyon ?

Facile. Leurs militants viennent pour la plupart de milieux aisés, bourgeois (même s'ils aiment beaucoup traiter leurs adversaires de "bobos"), et sont très peu issus des classes populaires.

Signaler Répondre

avatar
Question69 le 06/07/2020 à 10:42

Possible d'interdire les mouvements racistes en France ?
Qu'est-ce qu'on attend ?
La liberté d'expression ok. L'incitation à la haine et à l'exclusion d'une communauté devrait être puni par la loi
Mais visiblement ces partis ont le droit d'exister alors qu'ils enfreignent bon nombre de lois

Signaler Répondre

avatar
aramis le 06/07/2020 à 10:38

j'espère que le gouvernement va vite dissoudre ce syndicat … Les extrêmes de droite ou de gauche sont des poisons pour la démocratie française …. Mais pas besoin de se poser la question du pourquoi de l'existence de ces extrémistes , la réponse on la connait ! .

Signaler Répondre

avatar
Et oui le 06/07/2020 à 10:15

Ça fera le pendant avec l'ultra gauche de la mairie.

Signaler Répondre

avatar
Autruche le 06/07/2020 à 09:55

Un jour faudra peut etre se poser la question du POURQUOI les mouvements d'ultra droite se multiplient.

Un rapport avec l'insécurité galopante à Lyon ?

Les fils de bobo qui vivent dans les quartier huppés et tranquilles créés des parti bisounours, et les fils de citoyen qui subissent les agressions quotidiennes dans les transports, les rodéos urbain, incendies volontaires et cambriolages, créés des mouvements d'ultra droite.

On se demande qui veut le bien de la société ? Ceux qui protègent les citoyens ou ceux qui protègent la racaille ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.