Le (bref) appel d’Alain Jakubowicz au soulèvement des Français contre un reconfinement

Le (bref) appel d’Alain Jakubowicz au soulèvement des Français contre un reconfinement
Alain Jakubowicz - DR

Le célèbre avocat lyonnais n’a visiblement pas obtenu la réponse qu’il attendait à son appel lancé samedi soir sur Twitter.

Mise à jour : Dans une nouvelle série de tweets, Alain Jakubowicz explique pourquoi avoir supprimé son appel : "J’ai retiré 2 tweets publiés hier soir à la suite de 2 autres, en réalisant qu’ils me faisaient sombrer dans les excès que je condamne par ailleurs. Ces tweets étaient de trop. Il faut parfois savoir s’abstenir d’appuyer sur un bouton. Ce sont les jeunes qui paieront la facture pendant des décennies. En plus des études interrompues, des stages suspendus, des emplois perdus. Il me semble que nous devons aussi y songer. D’où ma question : n’y a t’il pas d’autres solutions ?"

Article initial : Alain Jakubowicz avait, dans un tweet depuis supprimé, estimé qu’il fallait "créer un grand mouvement citoyen pour dire non au reconfinement avant qu’il nous soit imposé à l’occasion d’une prise de parole solennelle nous sommant de tout laisser en plan et de rentrer chez nous. Que les jeunes s’expriment. C’est de leur avenir qu’il s’agit !"

Si l’ancien président de la Licra a donc effacé ce texte face aux critiques qu’il suscitait, il reste profondément opposé à l’idée d’un reconfinement en France. "Gouverner c’est faire des choix. On ignore combien le Covid-19 fera de victimes mais on ignore aussi combien en fera un reconfinement directement (autres pathologies non traitées, - cf 1er confinement) et indirectement (économie, emplois,santé mentale). (…) N’y a t’il pas d’autres moyens de protéger les plus âgés et les plus fragiles que de sacrifier notre économie et notre jeunesse ? Le choix n’est pas entre la vie et l’économie mais entre le présent et l’avenir. La vie et l’avenir c’est la jeunesse".

La crainte d'un durcissement du couvre-feu qui passerait à 19h ou d'un reconfinement dans les prochaines semaines voire à la rentrée du 2 novembre prend de l'ampleur sur les réseaux sociaux et risquent d'occuper l'essentiel des conversations devant la machine à café cette semaine.

50-100 sur 65 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
flic bus le 25/10/2020 à 12:32
GuillaumeCaluire a écrit le 25/10/2020 à 11h48

Il a raison, le confinement est une mesure médiévale liberticide et qui sera fatale à notre vie sociale et économique.

Les vieux, au Rivotril ? Les jeunes, tous aux teufs !
C'est bien ce que j'ai compris ?
Alors, dans les familles, les petits enfants peuvent, désormais, oublier pépé, et mémé ?.....

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 25/10/2020 à 12:24

Bien sur qu'il est possible de faire sans couvre-feu, sans confinement et tout le tralala
Pour cela, il faut que la population respecte à 100% quelques règles simples :
1. Port du masque (le vrai, pas celui qui est sous le nez.....)
2. Lavage des mains
3. Respect des distances et du nombre de rencontres sociales dans une journée
4. Ne pas prendre des transports de personnes groupées
5. Que les professionnels de la sociabilisation (resto, bars, etc...) jouent vraiment tous le jeux et arrêtent de faire semblant !

Alors ? Chiche ! Pour une vie finalement presque normale ?

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 25/10/2020 à 12:18
GuillaumeCaluire a écrit le 25/10/2020 à 11h48

Il a raison, le confinement est une mesure médiévale liberticide et qui sera fatale à notre vie sociale et économique.

Le ricicule ne tue plus, heureusement pour vous

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 25/10/2020 à 12:16

Un sérieux examen psychiatrique de cet individu serait probablement utile.

Signaler Répondre

avatar
Non pas lui ! le 25/10/2020 à 12:02

Qui peut croire ce gars qui a défendu l'assassin Nordhal Lelandais avec des arguments plus que spécieux et sans respect pour la famille de la petite victime ?

Signaler Répondre

avatar
science sans conscience n'est que mort de l'âme le 25/10/2020 à 12:00

Il exprime, malheureusement, une triste réalité : on nous installe gentiment dans une pays liberticide ...
et on peut, au nom d'une soi disant pandémie, nous attendre au pire comme on l'a vu par le passé du temps d'un certain petit (en général ces gens là sont petits - vérifiez le par vous même !) démocrate à moustache, pourtant élu démocratiquement

Ne pas voir cette évidence est un premier constat d'une cécité qui ne dit pas son nom

Signaler Répondre

avatar
Hein? le 25/10/2020 à 11:59

Chacun son avis sur la question.
Je préfère ecouter les médecins, plutot que les avocats, quand il s'agit de sujets médicaux

Signaler Répondre

avatar
Taisez vous le 25/10/2020 à 11:55

Je me demande si parmi les nouveaux symptômes de cette saloperie de virus, il n'y a pas la dégradation des capacités d'autocensure que chacun a en soit dès lors que l'on,évoque des sujets sur lesquels on est incompétent.
Cet avocat me semble en être une illustration parfaite.
Pour information s'il a du temps libre, il peut aller aider dans les hôpitaux à l'entretien des espaces verts : il sera aussi incompétent mais il ne portera pas préjudice à la santé des personnes et pendant ce temps là il ne parlera pas

Signaler Répondre

avatar
GuillaumeCaluire le 25/10/2020 à 11:48

Il a raison, le confinement est une mesure médiévale liberticide et qui sera fatale à notre vie sociale et économique.

Signaler Répondre

avatar
Un casteix peut en cacher un autre le 25/10/2020 à 11:43

Le plus cocasse et surtout ironique , si un confinement numéro 2 est décidé , ce sera sous la gouvernance de .... "Monsieur déconfinement " ! Quel aveu d échec

Signaler Répondre

avatar
de quoi je me mêle ! le 25/10/2020 à 11:28

De quoi je me mêle !
Face à la crise sanitaire de plus en plus caractérisée, de plus en plus de français responsables s'indignent de ces déclarations prononcées par des personnages publics qui n'ont aucune connaissance particulière du monde médical et sanitaire.
" De quoi, je me mêle !! "
En tant qu'avocat reconnu, il serait plus légitime de parler de la défense des opprimés du terrorisme.

Signaler Répondre

avatar
gneugneugneu le 25/10/2020 à 11:19

Le problème de fermer les bar, c'est que les guignolos se retrouvent dans les médias...

Signaler Répondre

avatar
Tarba le 25/10/2020 à 10:57

de quoi il se mêle, il n'a pas assez de boulot avec l'assassin de Maëlys?

Signaler Répondre

avatar
Jolie Môme le 25/10/2020 à 10:54

Avec des commentaires comme cet avocat Lyonnais le fait : il devrait déchirer ça carte vitale et le jour où il est malade du covid refusé aller à l'hôpital . Je ne vois pas où est l'intelligence de cet homme qu'il fasse son métier et qu'il laisse les hommes de médecine faire leur travail .

Signaler Répondre

avatar
Zig le 25/10/2020 à 10:51

Tout ça il me semble, c'est des discussions de cafés.
Le reconfinement, et le couvre feu, beaucoup de français en rêvent et le disent
clairement sur les réseaux sociaux.

C'est pas forcément pour cela que le gouvernement l'a lancé dans ses tuyaux sous la forme reconfinement ou couvre feu à 19h00.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.