Grève dans l’Éducation nationale : les enseignants dans la rue ce mardi à Lyon

Grève dans l’Éducation nationale : les enseignants dans la rue ce mardi à Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

Plusieurs syndicats appellent à la mobilisation.

Dans le cadre du mouvement national dans l’Éducation nationale, une manifestation est prévue ce mardi à Lyon. Les enseignants doivent se retrouver à 14h place Guichard dans le 3e arrondissement. Le cortège prendra ensuite la direction du rectorat de Lyon dans le 7e arrondissement où une audience est prévue dans l’après-midi.

"Pendant la pandémie, la casse continue", dénonce le SNES de Lyon qui demande notamment la réduction des effectifs par classe en vue de la rentrée 2021. Les collèges et lycées de l'Académie de Lyon devront intégrer 4 600 élèves supplémentaires, mais seulement 18 postes sont débloqués, selon le syndicat : "On se retrouve dans une situation où on ne sait pas où on va mettre les élèves. Avec le contexte sanitaire, c'est encore plus problématique de faire respecter les gestes barrières. Et puis c'est surtout l'accompagnement des élèves qui pose difficulté. Car plus ils sont nombreux, plus c'est difficile de les accompagner. Or quand on a le confinement de l'année dernière, ou la situation en ce moment au lycée de l'enseignement hybride, on a besoin d'avoir des effectifs moins nombreux pour pouvoir suivre les élèves", a réagi Ludivine Rosset, la secrétaire académique du SNES Lyon.

Les étudiants, qui étaient près de 1 000 jeudi dernier à manifester contre la précarité, ont prévu de se joindre au mouvement. 

21 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Sachant_Lire le 27/01/2021 à 22:29
kikou a écrit le 26/01/2021 à 18h13

Ce que vous racontez est un gros mensonge §§§

FAUX, lisez les textes de l'organisation international du travail, par exemple
"C033 - Convention (n° 33) sur l'âge minimum (travaux non industriels), 1932"
14 ans

Signaler Répondre

avatar
kikou le 26/01/2021 à 18:16
Terminator...... a écrit le 26/01/2021 à 07h53

Du temps ou les syndicats n existaient pas à savoir lors de la séparation de l église et de l état l institutrice avait..... 60 élèves.....
Et pourtant ils réussissaient leurs certificat. D études tout en sachant..... Lire.... Écrire.... Et compter.... Ce qui n est pas le cas
Aujourd hui.....

Allez dans les pays scandinaves, vous verrez des enfants de 6 ans qui savent lire écrire et compter .

Signaler Répondre

avatar
kikou le 26/01/2021 à 18:13
lagazet a écrit le 26/01/2021 à 16h56

On allait bosser l ' année du certificat d ' études à 14 ans , et en plus on était emputes de 20 % en moins du salaire jusqu'à l ' âge de 16 ans , et ces années n ' ont pas été prise en compte pour les retraites. . Alors arrêtez de pleurer sur votre sort. .

Ce que vous racontez est un gros mensonge §§§

Signaler Répondre

avatar
bien d'accord ! le 26/01/2021 à 17:00
aide soignante domicile a écrit le 26/01/2021 à 15h42

merci de m'empecher de rentré chez moi vous avez un plus gros.salaireet vous ouvrezvotre.bouche encore.

je suis bien d'accord, ce serait plus simple si personne ne demandait rien, aucune amélioration, aucune augmentation, aucun progrès... tout le monde serait calme, silencieux, et rien ne changerait jamais !

Signaler Répondre

avatar
lagazet le 26/01/2021 à 16:56

On allait bosser l ' année du certificat d ' études à 14 ans , et en plus on était emputes de 20 % en moins du salaire jusqu'à l ' âge de 16 ans , et ces années n ' ont pas été prise en compte pour les retraites. . Alors arrêtez de pleurer sur votre sort. .

Signaler Répondre

avatar
une AESH le 26/01/2021 à 16:42
Raconter la vérité a écrit le 26/01/2021 à 08h58

Voici une raison supplémentaire pour faire grève :

https://www.lefigaro.fr/faits-divers/mulhouse-une-directrice-d-ecole-maternelle-et-ses-enseignants-menaces-de-mort-20210125

L'école française, le nouveau champs de bataille dans le sens littéral. Combien de Samuel Paty doivent tomber avant que les gens se réveillent ?

Et oui mais les rageux qui ne connaissent rien au métier aujourd'hui vont encore cracher sur les profs. Après il ne faudra pas s’étonner si les gens deviennent encore plus ignares et si un bon niveau d’instruction ne devient accessible qu’à une « élite » bien née…
Mais bon pour ces gens-là il faut croire qu'un bon prof est un prof mort.

Signaler Répondre

avatar
une AESH le 26/01/2021 à 16:37
Fouad Moru a écrit le 26/01/2021 à 15h00

Les grincheux sont dans la rue,ils ont pourtant eu prime et revalorisation du métier l'an passé.

Connaissez-vous le principe de l'effet d'annonce ? La prime n'a pas été au terrain et il n'y a eu aucune revalorisation. C'est du bla bla de ministre et visiblement ça marche sur les idiots utiles.

Signaler Répondre

avatar
une AESH le 26/01/2021 à 16:33
aide soignante domicile a écrit le 26/01/2021 à 15h42

merci de m'empecher de rentré chez moi vous avez un plus gros.salaireet vous ouvrezvotre.bouche encore.

J'ai travaillé comme aide soignante (en MAPAD et à l'hôpital), et comme auxiliaire de vie auprès des personnes âgées (entre autres). Ce sont de beaux métiers, difficiles, fatigants. Puis j'ai changé de voie. Je suis devenue AESH dans l'éducation nationale. Ensuite j'ai repris des études et je suis devenue professeur des écoles stagiaire. J'ai fait, suite à cela, un grave burn-out et j'ai préféré redevenir AESH (contrat précaire mal payé). Vous ne me croirez pas car vous avez une vision romantique du métier d'enseignant, mais cela m'a bien plus épuisée qu'ASD...
Vous jugez sans savoir... Et vous vous trompez d'ennemi.

Signaler Répondre

avatar
aide soignante domicile le 26/01/2021 à 15:42

merci de m'empecher de rentré chez moi vous avez un plus gros.salaireet vous ouvrezvotre.bouche encore.

Signaler Répondre

avatar
KontrECOLO le 26/01/2021 à 15:35

Ou les 60000 postes de Hollande ont été attribués ?

Signaler Répondre

avatar
Fouad Moru le 26/01/2021 à 15:00

Les grincheux sont dans la rue,ils ont pourtant eu prime et revalorisation du métier l'an passé.

Signaler Répondre

avatar
generation le 26/01/2021 à 12:43

les profs etaient respectés et ils avaient le droit de les taper comme c encore le cas dans plusieurs pays, plus les années passent plus les jeunes sont traitées comme des enfants Rois par des parents rois5

Signaler Répondre

avatar
l'instit le 26/01/2021 à 12:24
Terminator...... a écrit le 26/01/2021 à 07h53

Du temps ou les syndicats n existaient pas à savoir lors de la séparation de l église et de l état l institutrice avait..... 60 élèves.....
Et pourtant ils réussissaient leurs certificat. D études tout en sachant..... Lire.... Écrire.... Et compter.... Ce qui n est pas le cas
Aujourd hui.....

les élèves (de 14 ans) n'étaient pas tous présentés au certif !
autour de 1900 11 à 13% des élèves passaient le certif pour un taux de réussite de 9 à 12%...

les autres allaient directement bosser dans les champs ou à l'usine !

si vous me demandez, dans ma classe de CM2, de choisir 10% des élèves (c'est à dire les 2 ou 3 meilleurs), je peux vous garantir qu'eux non plus n'auront pas de problème pour passer le brevet ou le bac...

par contre, cela veut dire que 90% des enfants de la classe doivent trouver un emploi non qualifié dans deux ou trois ans ! mais vous avez peut-être des champs qui ont besoin de main d'oeuvre ?

Signaler Répondre

avatar
le chevalier au pancreas le 26/01/2021 à 12:01

En tous cas Dubois, c’est eux qui vous ont appris à lire et à écrire, même si c est pour dire des idioties sur Lyon Mag

Signaler Répondre

avatar
freepapi le 26/01/2021 à 11:13

Bichetteuuuu, tous ces djeunes s'envient des mails sulfureux sur les résozozio, mais n'admettent pas une remarque d'un adulte.... que de baffes perdues...

Signaler Répondre

avatar
Dubois le 26/01/2021 à 10:26

Quand ils ne se disent pas malades c'est qu'ils sont en grève.
Pire que les cheminots.

Signaler Répondre

avatar
Raconter la vérité le 26/01/2021 à 08:58

Voici une raison supplémentaire pour faire grève :

https://www.lefigaro.fr/faits-divers/mulhouse-une-directrice-d-ecole-maternelle-et-ses-enseignants-menaces-de-mort-20210125

L'école française, le nouveau champs de bataille dans le sens littéral. Combien de Samuel Paty doivent tomber avant que les gens se réveillent ?

Signaler Répondre

avatar
coquins le 26/01/2021 à 08:47

A l’époque, en rentrant de l’école à travers champs, les élèves ne se faisaient certes pas détrousser... mais j’y ai vu quelques jupes retroussées à l’ombre des meules de foin. Ça compte ?

Signaler Répondre

avatar
Greg75 le 26/01/2021 à 08:18
OnToucheLeFond a écrit le 26/01/2021 à 08h03

Oui et du temps de la "petite maison dans la prairie " les élèves allaient tout seul à l'école à travers champs sans se faire détrousser ...sans déconner ...

Rigolez rigolez mais quand il y aura des vergers urbains les élèves iront à l'école à travers les champs sans se faire détrousser !

Signaler Répondre

avatar
OnToucheLeFond le 26/01/2021 à 08:03
Terminator...... a écrit le 26/01/2021 à 07h53

Du temps ou les syndicats n existaient pas à savoir lors de la séparation de l église et de l état l institutrice avait..... 60 élèves.....
Et pourtant ils réussissaient leurs certificat. D études tout en sachant..... Lire.... Écrire.... Et compter.... Ce qui n est pas le cas
Aujourd hui.....

Oui et du temps de la "petite maison dans la prairie " les élèves allaient tout seul à l'école à travers champs sans se faire détrousser ...sans déconner ...

Signaler Répondre

avatar
Terminator...... le 26/01/2021 à 07:53

Du temps ou les syndicats n existaient pas à savoir lors de la séparation de l église et de l état l institutrice avait..... 60 élèves.....
Et pourtant ils réussissaient leurs certificat. D études tout en sachant..... Lire.... Écrire.... Et compter.... Ce qui n est pas le cas
Aujourd hui.....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.