Villeurbanne : après avoir annulé la réouverture de son restaurant, Philippe Vieira, le "Gaulois réfractaire", écrit à Emmanuel Macron

Villeurbanne : après avoir annulé la réouverture de son restaurant, Philippe Vieira, le "Gaulois réfractaire", écrit à Emmanuel Macron
Philippe Vieira- LyonMag

Le restaurateur ne compte pas arrêter sa rébellion malgré l'échec de son initiative lundi dernier.

Après avoir finalement abandonné l'ouverture de son restaurant lundi dernier, Philippe Vieira n'a pas décidé de baisser les bras. L'ancien candidat à la mairie de Villeurbanne a envoyé un courrier à Emmanuel Macron, "pour que notre action de désobéissance civile ne reste pas lettre morte", peut-on lire dans un communiqué du Villeurbannais.

Dans ce courrier, Philippe Vieira revient sur son action de lundi dernier, son passage dans nombreux médias, et n'a pas manqué de rappeler au Président des propos qui ont pu choquer de nombreux Français : "Certes nous sommes des "Gaulois réfractaires" et des "procureurs" mais nous sommes aussi le peuple qui vous a élu, avec ses défauts mais aussi ses qualités… Enthousiaste, généreux, amoureux, riche de diversité, combatif, travailleur, bénévole, engagé, créatif… C’est avec nous et pas, contre nous, que vous arriverez à gérer cette crise et d’autres que nous connaîtrons dans le futur", peut-on lire dans cette lettre ouverte.

Celui qui est également à la tête d'une école de danse demande au chef de l'Etat de "leur faire confiance". "C’est en nous faisant confiance et en nous redonnant le sens de la responsabilité individuelle, que nous vaincrons cette "guerre", comme tant d’autres gagnées par le passé. Alors… Faites confiance aux professionnels de la restauration, aux cafés bars, aux centres de danse aux salles de fitness, aux lieux de cultures, aux loisirs artistiques, au milieu du sport amateur, au tissu associatif local, à tout le monde de l’entreprise et du travail… Et même aux établissements de nuit, pour mettre en place et faire respecter les protocoles sanitaires, secteur par secteur, activité par activité, établissement par établissement… qui garantiront à tous nos clients, pratiquants, adeptes…Une sécurité sanitaire suffisante", demande le rebelle d'un jour. Comme beaucoup de professionnels du secteur, espère des "perspectives et de l'espoir".

Pas certain que le courrier arrive jusque sur le bureau d'Emmanuel Macron. Mais tout de même, le restaurateur ne perd pas espoir. Il appelle à manifester le 1er mars sur le Champs de Mars à Paris. "Votre peuple souffre… Et ne pourra tenir longtemps. Alors faites-nous confiance et responsabilisez-nous !", conclut Philippe Vieira dans sa lettre.
 

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lemanceaudelyon le 04/02/2021 à 21:51

Il faut arrêter avec cette folie autour.

Signaler Répondre

avatar
Pauvre homme ! le 04/02/2021 à 16:41

Pauvre homme !

Personne de son entourage, pour lui dire qu'une nouvelle fois il est ridicule ?

En plus d'être ridicule, il se comporte comme un garçonnet, qui jouant dans un bac à sable, se plaint en chouinant à sa maîtresse, d’avoir du sable dans ses chaussures...

Pitoyable.

Signaler Répondre

avatar
david12 le 04/02/2021 à 16:40

mdrrr vous allez faire comment pour au clients dans les boite de nuit a faire respecter le protocole

Signaler Répondre

avatar
Vive la liberté le 04/02/2021 à 16:39

Moi je ..... avec de la gueule on se fait remarquer par les médias !Mais arrivé au moment de mettre en place son ouverture du resto ,houpla ,plus personne ..J'appelle ça un trouillard et un farfelu

Signaler Répondre

avatar
Pauvre France. le 04/02/2021 à 16:27

Le ras le bol se manifestera en 2022, en attendant : courage à tous.

Signaler Répondre

avatar
bernard.veillon@laposte.net le 04/02/2021 à 15:02

Bah, quand on ne vote pas pour la Le Pen au second tour, tout le reste MACRON s'en fout !!!!

Signaler Répondre

avatar
Fouad Moru le 04/02/2021 à 15:00

Heureusement que le ridicule ne tue pas.

Signaler Répondre

avatar
hubris le 04/02/2021 à 12:52

Ce sont des technocrates fonctionnaires, garantis dans leurs avantages, qui accordent le droit de vivre ou non à ceux qui les financent par leurs impôts!

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 04/02/2021 à 12:14

Je pense qu'il faut qu'il arrête lui.
Il est déjà passé pour un imbécile qui voulait être en couverture de Gala ou VSD...
Rien à faire de ses histoires.
Il est "out" point barre.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.