Lyon : il frappe sa conjointe en sous-vêtement dans la rue

Lyon : il frappe sa conjointe en sous-vêtement dans la rue
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits se sont déroulés dans la nuit de samedi à dimanche dans le 7e arrondissement.

Les policiers étaient appelés suite à des violences commises rue Creuzet. Un homme venait de frapper une jeune femme en sous-vêtement. Cette dernière était forcée de regagner le domicile conjugal malgré les tentatives d’aide de plusieurs témoins.

L’individu était finalement interpellé par les forces de l’ordre. Alcoolisé et très défavorablement connu des services, il a nié les faits lors de sa garde à vue. Sa conjointe, présentant de multiples contusions au visage lors de la venue des policiers, refusait de porter plainte.

Il sera déféré ce lundi en vue d’un jugement en comparution immédiate.

X

Tags :

police

violences

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Prout le 25/02/2021 à 11:01

Pars, fuis, cours, vole !!!! C'est un conseil.

Signaler Répondre

avatar
ALEXCommerc le 24/02/2021 à 10:23

Quel lâcheté ! frapper une femme, faut vraiment être un pauvre type !

Signaler Répondre

avatar
christophelolo le 23/02/2021 à 08:42
Malika a écrit le 22/02/2021 à 14h37

Sa conjointe, présentant de multiples contusions au visage lors de la venue des policiers, «refusait de porter plainte » ! Peut-on sauver les gens malgré eux ?

Pas besoin de plainte pour poursuivre, le parquet peut se saisir d'office.

Signaler Répondre

avatar
Ohbobo le 23/02/2021 à 08:25

Quel courage pour un délinquant ! Frapper sa concubine est devenu une pratique trop courante,hélas ,la justice ne fait pas son devoir ....Même sans plainte,direct entre 4 murs et 5 m2 à 10 ,ça leur fera du bien à ces ordures

Signaler Répondre

avatar
Lambda le 23/02/2021 à 08:16
Malika a écrit le 22/02/2021 à 14h37

Sa conjointe, présentant de multiples contusions au visage lors de la venue des policiers, «refusait de porter plainte » ! Peut-on sauver les gens malgré eux ?

La police ou la justice n'a pas besoin de la plainte de madame pour constater les faits et sévir.

On ne peux pas comme vous le faites, s'aternoyer sur le sort des ex condamnés à mort, et laisser faire un mari mal-traitant sous prétexte que sa compagne ne veut (ou n'ose pas) porter plainte.

Je ne vous comprend pas sur ce coup.

Signaler Répondre

avatar
Jade412 le 23/02/2021 à 06:44

Quand je vois le laxisme de la justice ,je comprend que la victime a peur des représailles.
Le mec sort de sa garde à vue ou bout D’une heure !
Triste constat depuis le premier confinement une explosion de violences conjugales ainsi que sur les enfants .
Très très inquiétant pour la suite ......

Signaler Répondre

avatar
hydrazine le 23/02/2021 à 06:37
Unmondemerdique a écrit le 22/02/2021 à 19h45

Je doute que ce soit une question d époque...les femmes"malmenées"par les hommes=rien de bien nouveau...

"rien de bien nouveau"?..........que vous dites!?.............mais raison de plus pour prendre serieusement conscience du probleme!.......de reprimer la brutalite bestiale.......!au lieu de jouer la "banalite -normale-standard"!!..........j allais dire:"il faut prendre le probleme ............"à bras le corps",mais l expression est inadaptee dans ce cas.......

Signaler Répondre

avatar
John-69000 le 22/02/2021 à 21:24

Des témoins apparemment le couvre feu et super respecter

Signaler Répondre

avatar
Compliqué ! le 22/02/2021 à 21:16
Triste a écrit le 22/02/2021 à 15h52

Il faut la laisser en paix bientôt le coffre en sapin pour elle, c'est son choix, peut-être même qu'elle aime la violence et les insultes, comme d'autres qui n'imagine pas une vie de couple dans le respect... triste époque

Quand tu es rabaissée quotidiennement, terrorisée au point de te retrouver en sous-vêtements dans la rue, que tu crains pour ta vie, que t’es complètement isolée socialement (aboutissement du processus d’asservissement)... D’une certaine manière, c’est logique que tu aies peur de contrarier ton taré d’agresseur. Même si c’est un très mauvais calcul : les associations sont là pour les accueillir, et la loi pour coller un bracelet électronique à ces tyrans déchaînés. J’espère que ce type va prendre cher même si sans plainte ce sera forcément plus difficile de prendre les mesures adéquates.
On espère pour toutes les femmes et les enfants dans son cas, ainsi que la minorité d’hommes victimes, que la situation épidémique ne va pas nous obliger à un nouveau confinement strict.

Signaler Répondre

avatar
Unmondemerdique le 22/02/2021 à 19:45
Amour a écrit le 22/02/2021 à 17h03

Des milliers de femmes dans ce cas qui accepte les coups de leur conjoint et refuse de prendre une porte de sortie ( porter plainte) quand il y en a une... bref triste époque

Je doute que ce soit une question d époque...les femmes"malmenées"par les hommes=rien de bien nouveau...

Signaler Répondre

avatar
Amour le 22/02/2021 à 17:03

Des milliers de femmes dans ce cas qui accepte les coups de leur conjoint et refuse de prendre une porte de sortie ( porter plainte) quand il y en a une... bref triste époque

Signaler Répondre

avatar
Triste le 22/02/2021 à 15:52

Il faut la laisser en paix bientôt le coffre en sapin pour elle, c'est son choix, peut-être même qu'elle aime la violence et les insultes, comme d'autres qui n'imagine pas une vie de couple dans le respect... triste époque

Signaler Répondre

avatar
Désespérant le 22/02/2021 à 14:52
Malika a écrit le 22/02/2021 à 14h37

Sa conjointe, présentant de multiples contusions au visage lors de la venue des policiers, «refusait de porter plainte » ! Peut-on sauver les gens malgré eux ?

Je ne pense pas. La prochaine fois, son mec la séquestrera pour lui imposer ce qu’il veut sans que personne s’en mêle. On espère juste du fond du cœur qu’ils n’aient JAMAIS d’enfants.

Signaler Répondre

avatar
Malika le 22/02/2021 à 14:37

Sa conjointe, présentant de multiples contusions au visage lors de la venue des policiers, «refusait de porter plainte » ! Peut-on sauver les gens malgré eux ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.