Réouverture des restaurants à Lyon : la Ville annonce la gratuité des extensions de terrasses

Réouverture des restaurants à Lyon : la Ville annonce la gratuité des extensions de terrasses
Photo d'illustration- LyonMag

La réouverture des terrasses de restaurants se prépare à Lyon.

Alors que le calendrier du déconfinement a fuité en début d'après-midi, l'UMIH du Rhône et la Ville de Lyon avaient déjà prévu une conférence de presse pour présenter les mesures d'accompagnement des terrasses à Lyon.

"On nous avait demandé de ne pas évoquer le calendrier", confie Thierry Fontaine, président de l'UMIH du Rhône. Maintenant la date connue, celle du 19 mai, les restaurateurs ont trois semaines pour se préparer au mieux. L'UMIH du Rhône se "réjouit de ces annonces" et du travail effectué avec la Ville de Lyon. Dans les mesures annoncées ce jeudi notamment par les élus, les extensions de terrasses qui seront autorisées cette année, sans être facturées. Si un restaurateur en possède déjà une, l'extension pourra atteindre 50% de surface au maximum. "Un effort d'1,5 million d'euros pour la Ville", annonce Camille Augey, adjointe au maire de Lyon en charge de l'emploi et des commerces.

A moyen terme, la Ville travaille sur la possibilité d'ouvrir toute l'année ces terrasses sur stationnement, plus seulement lors de la période estivale. D'ici 2023, le règlement des terrasses devrait également être modifié.

Mais les craintes accompagnent également cette réouverture : "Il y a quand même un manque de logique. Toutes les terrasses devraient déjà être rouvertes. On va rouvrir au même niveau épidémique qu'au jour où nous avons fermé. C'est décevant. Je pense à tous ces établissements qui ne sont pas rentables. Les employés sont à bout, ils partent petit à petit. Cette date de réouverture accélère l'hémorragie. Maintenant que les dates sont posées, beaucoup lâchent avant la ligne d'arrivée. C'est une grosse inquiétude. Le gouvernement doit accompagner la profession pour pas que cet effet réouverture soit pire que la fermeture", explique Thierry Fontaine.

Pour ça, "il faudra être au rendez-vous, avec des employés formés. Aujourd'hui, c'est notre grande inquiétude, on n'est pas sûr d'avoir assez de monde. Les gens ne vont pas être indulgents pendant trois mois s'ils ne sont pas servis dans les temps. J'ai peur qu'on passe ces trois semaines de préparation à faire ces recrutements", ajoute-t-il.

La Ville veut garantir une réouverture "apaisée"

Au-delà de ces annonces techniques et financières, la Ville de Lyon travaille, notamment grâce à son conseil Lyonnais de Nuit, à la mise en place de la médiation sociale nocturne, qui sera expérimentée lors de cette réouverture. Des "chuteurs" (pour faire respecter le calme, ndlr) pourraient intervenir si des établissements venaient à le demander. "Il y a un compromis à trouver pour avoir une certaine tranquillité lors de ces réouvertures. C'est notre priorité. C’est dans un esprit de travail collaboratif que se trouvent les clés de la réussite d’une reprise apaisée de l’activité des lieux de convivialité", a conclu Mohamed Chihi, adjoint au maire en charge de la sûreté, de la sécurité et de la tranquillité.

B.B.
 

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Apaisant ? le 01/05/2021 à 06:22

Je paye des impôts, je ne suis donc pas en mesure de réclamer la gratuité. Doucet et les maires d’arrondissement ont-ils oui ou non l’intention de faire respecter les lois contre le tapage diurne et nocturne ?
Beaucoup d’entre nous ont retrouvé le sommeil depuis un an. Pas tous, malheureusement, selon les quartiers. Faites respecter les lois les plus élémentaires !

Signaler Répondre

avatar
Zerda le 30/04/2021 à 21:49
Précisions a écrit le 29/04/2021 à 17h44

Précisions, extension des terrasses SUR les places de stationnement, c'est pour cela que c'est très vite autorisé et gratuit.
Ils font vraiment tout ces pastèques pour embêter les automobilistes qui voudraient profiter du déconfinement pour venir faire des courses parfois encombrantes donc en voiture (CQFD), uniquement le droit de picoler et de faire la fête en centre ville, donc anarchie à venir, on n'a pas fini de voir des motos cross...

Ainsi ils pourront justifier l extension des zones payantes

Signaler Répondre

avatar
Pompe à fric le 30/04/2021 à 20:39

Par solidarités payons 50 euros un menu réchauffé au micro onde

Signaler Répondre

avatar
flic bus le 30/04/2021 à 10:06
Venividivinci a écrit le 30/04/2021 à 05h54

Gratuit pourquoi ?
Ils travaillent gratuit les restos et bars

Avant de vous réjouir , réécouter ce que Macron a souligné !
Il a bien dit , qu'il pourrait avoir des retours en arrière , versions Confinement et couvre feux , ,, selon les régions et l'évolution de la pandémie..
Vous savez , le tant utile :
Diviser pour mieux régner , jusqu'en 2022 !
Tenir les récalcitrants en laisse , pour éviter ,une " Gilets Jaunisation " de la société , par peur de ne plus rien contenir !!!!!
Ne rêvez pas , Macron vous a à l'oeil .....

Signaler Répondre

avatar
impôts et gratuité le 30/04/2021 à 09:44

Ce sera gratuit pour les restos affichant des menus sans viande et payant pour les autres.
En toutes hypothèses, le manque à gagner sera financé par prélèvement sur les généreuses indemnités cumulées des élus municipaux et métropolitains. Aucun impôt local supplémentaire sera institué pour renflouer les finances locales !

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 30/04/2021 à 05:54

Gratuit pourquoi ?
Ils travaillent gratuit les restos et bars

Signaler Répondre

avatar
John-6900 le 29/04/2021 à 20:44
Amédée Cibel a écrit le 29/04/2021 à 17h44

Deux terrasses près de chez moi et quand elles sont installées du bruit jusqu'à minuit.
Quand j'ai emménagé, je connaissais l'inconvénient, pas de problème.
Gratuité et extension de surface ok. Cela permet d'aider (un peu) au redémarrage.

Par contre toute l'année, non ! Après vont apparaitre des toits à cause de la pluie et des chaufferettes à cause du froid (vous avez dit économies d'énergie ?).

Quant à l'affirmation "Il y a quand même un manque de logique. Toutes les terrasses devraient déjà être rouvertes. On va rouvrir au même niveau épidémique qu'au jour où nous avons fermé. " elle ne prend pasen compte le point important : la tendance. Quand elles ont fermé, l'épidémie s'accélérait, là elle diminue (hum ! croisons les doigts).

Surtout les laisser non stop super pour stationner déjà par moment on tourne 30 min pour garer alors qu'on paie un abonnement

Signaler Répondre

avatar
69100 le 29/04/2021 à 19:39
inconnu a écrit le 29/04/2021 à 18h35

Le lobby des commerçants est très puissants

T'as aussi un problème avec ceux qui veulent bosser ?

Signaler Répondre

avatar
-CQFD- le 29/04/2021 à 19:24
Bouffe tapageuse a écrit le 29/04/2021 à 18h02

Les restaurateurs ont tous les droits y compris ceux d'empiéter sur les libertés des autres.
Le pourcentage de personnes qui vont régulièrement au restaurant est, somme toute, beaucoup moins important que ce que l'on pourrait croire.
Stop à la dictature de la bouffe étalée et tapageuse !
On a l'impression parfois de refaire un remake de " la grande bouffe ".

Je serais ravi de vous inviter au restaurant pour en parler. Êtes vous disponible le mercredi soir ?

Signaler Répondre

avatar
inconnu le 29/04/2021 à 18:35

Le lobby des commerçants est très puissants

Signaler Répondre

avatar
69100 le 29/04/2021 à 18:25
Bouffe tapageuse a écrit le 29/04/2021 à 18h02

Les restaurateurs ont tous les droits y compris ceux d'empiéter sur les libertés des autres.
Le pourcentage de personnes qui vont régulièrement au restaurant est, somme toute, beaucoup moins important que ce que l'on pourrait croire.
Stop à la dictature de la bouffe étalée et tapageuse !
On a l'impression parfois de refaire un remake de " la grande bouffe ".

Pour moi c'est bien, même très bien. Pour une fois qu'on peut se réjouir d'une décision intelligente de DG (pour une fois) Mieux qu'Idalgo à Paris.
Vu le couvre-feu pas de problème (19h) ça ne va pas me déranger.

Signaler Répondre

avatar
69100 le 29/04/2021 à 18:20
Bouffe tapageuse a écrit le 29/04/2021 à 18h02

Les restaurateurs ont tous les droits y compris ceux d'empiéter sur les libertés des autres.
Le pourcentage de personnes qui vont régulièrement au restaurant est, somme toute, beaucoup moins important que ce que l'on pourrait croire.
Stop à la dictature de la bouffe étalée et tapageuse !
On a l'impression parfois de refaire un remake de " la grande bouffe ".

Éternel mécontent !

Signaler Répondre

avatar
Bouffe tapageuse le 29/04/2021 à 18:02

Les restaurateurs ont tous les droits y compris ceux d'empiéter sur les libertés des autres.
Le pourcentage de personnes qui vont régulièrement au restaurant est, somme toute, beaucoup moins important que ce que l'on pourrait croire.
Stop à la dictature de la bouffe étalée et tapageuse !
On a l'impression parfois de refaire un remake de " la grande bouffe ".

Signaler Répondre

avatar
Chouki le 29/04/2021 à 17:47

OK pour les terrasses mais interdiction des, table et tabouret sur les trottoirs. Car pour les piétons c est intenable. Impossible de circuler, sachant que maintenant les boulangeries, traiteurs installent aussi des points restauration sur place.

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 29/04/2021 à 17:44

Précisions, extension des terrasses SUR les places de stationnement, c'est pour cela que c'est très vite autorisé et gratuit.
Ils font vraiment tout ces pastèques pour embêter les automobilistes qui voudraient profiter du déconfinement pour venir faire des courses parfois encombrantes donc en voiture (CQFD), uniquement le droit de picoler et de faire la fête en centre ville, donc anarchie à venir, on n'a pas fini de voir des motos cross...

Signaler Répondre

avatar
Amédée Cibel le 29/04/2021 à 17:44

Deux terrasses près de chez moi et quand elles sont installées du bruit jusqu'à minuit.
Quand j'ai emménagé, je connaissais l'inconvénient, pas de problème.
Gratuité et extension de surface ok. Cela permet d'aider (un peu) au redémarrage.

Par contre toute l'année, non ! Après vont apparaitre des toits à cause de la pluie et des chaufferettes à cause du froid (vous avez dit économies d'énergie ?).

Quant à l'affirmation "Il y a quand même un manque de logique. Toutes les terrasses devraient déjà être rouvertes. On va rouvrir au même niveau épidémique qu'au jour où nous avons fermé. " elle ne prend pasen compte le point important : la tendance. Quand elles ont fermé, l'épidémie s'accélérait, là elle diminue (hum ! croisons les doigts).

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.