Lyon : ils étaient à la tête d'un réseau d'une centaine de prostituées dominicaines à Gerland

Lyon : ils étaient à la tête d'un réseau d'une centaine de prostituées dominicaines à Gerland
Photo d'illustration - LyonMag

C'est une enquête réalisée par la DDSP du Rhône et les enquêteurs de l'Office central pour la répression de la traite des êtres humains qui porte aujourd'hui ses fruits.

Mardi dernier, trois hommes et deux femmes ont été interpellés. Agés de 22 à 46 ans, ils étaient soupçonnés d'avoir monté un réseau de proxénétisme à Lyon, avec des femmes venues de République Dominicaine. Il s'agit de la nationalité la plus représentée chez les prostituées sud-américaines entre Rhône et Saône.

L'enquête a débuté en 2019, se concentrant notamment sur la zone de la ZAC Ampère (Techsud) à Gerland dans le 7e arrondissement de Lyon. Chaque nuit, 80 camionnettes et une centaine de filles officiaient dans ce haut-lieu de la prostitution lyonnaise.

Les policiers avaient alors identifié les individus qui organisaient l'acheminement des Dominicaines depuis l'Espagne ou l'Italie, mais aussi leur dépendance matérielle et financière, ainsi que leur activité nocturne.

Lors du coup de filet réalisé la semaine dernière, 3 armes à feu, 7410 euros et des documents prouvant les liens des suspects avec le réseau ont été saisis.

Une sixième personne a également été interpellée dans la région de Madrid en Espagne, suite à la diffusion d'un mandat d'arrêt européen.

A l'issue des 96 heures de garde à vue, les cinq suspects arrêtés en France ont été présentés à un juge d'instruction. L'un a été relâché, les autres ont été placés en détention provisoire.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lepapet le 09/06/2021 à 12:50

Seulement trois armes à feu (doux) - 7 410 euros et " tout ça " pour une centaine de pauvres dominicaines exploitées par des mafieux... si peu couverts. C'est un " beau retour médiatique" sur investissements en temps passés. Si vous rajoutez : les temps passés par le Juge Instructeur, les rapports (épais) des greffiers et le tout venant judiciaire, on est loin des 7 410 euros saisis. Bon ! on est dans le liquide, mais quand même.
Bon d'accord, il nous reste un bon article pour les Pères La Morale. Décidemment nos frontières restent grande ouvertes à TOUTE la misère du Monde. Ah ! Gerland et son stade. Une ville classée UNESCO ça un prix.

Signaler Répondre

avatar
le gone6900 le 09/06/2021 à 10:49

a force de vouloir tout reglementer, on fait une societe invivable voir explosive

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 08/06/2021 à 22:53

Évidement personne avait vu ..
Les politiques sont ils aveugles sourds muets ..
Et par hasard avant les élections
minable gestion policière soumise à la com.
Ça fait combien de temps que les services de police sont au courant ,?

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 08/06/2021 à 22:48

M enfin il y aurait de la prostitution a mon insu de mon plein greg... Euh grès ..

Signaler Répondre

avatar
Libéralisme « de gauche » le 08/06/2021 à 20:40

M’enfin… La prostitution n’est pas une profession libérale, épanouissante, tout ça, comme une autre ? On m’aurait menti ???

Signaler Répondre

avatar
bullit le 08/06/2021 à 19:20

Pas la peine de Jugement expulsion direct et terminé un aller simple sans retour bien entendu et à vie

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha le 08/06/2021 à 16:50
Lagazet a écrit le 08/06/2021 à 13h38

Pas de consommateurs , pas de prostitution . Comme pour la drogue, pas de consommateurs, pas de trafics... ce sont tous ces consommateurs divers et variés qui devraient êtres les premiers condamnés..

Et ? La solution c’est quoi ? Pendre les clients les fumeurs, lapider ces femmes ? A force de tout mettre sous le tapis pas étonnant qu’on se casse la figure :-)

Signaler Répondre

avatar
Connu depuis des années le 08/06/2021 à 16:16

Un fait connu de la plupart des Lyonnais, je pense... et qui dure depuis des années. Le soir, ce quartier de bureau en bordure du périph' est envahi par les camionnettes, et nombre de ces dames d'origine Dominicaines arrivent par le métro pour venir y "travailler". Leurs "protecteurs" sont d'ailleurs facilement repérables. Je l'ai vu lors d'un séjour à l'hôtel pas loin, et obligé de passer par là pour rejoindre le métro. Bizarre que ça ait mis autant de temps avant d'être poursuivi par la justice...

Signaler Répondre

avatar
Barnum Circus le 08/06/2021 à 15:29
Lagazet a écrit le 08/06/2021 à 13h38

Pas de consommateurs , pas de prostitution . Comme pour la drogue, pas de consommateurs, pas de trafics... ce sont tous ces consommateurs divers et variés qui devraient êtres les premiers condamnés..

Et alors... ?
Drogue et prostitution sont aussi vieux que l'humanité
Personne n'étant jamais parvenu à les faire disparaître il vaudrait peut être mieux accepter cette part de nous mêmes
Autrement dit légaliser et contrôler, en rouvrant les bordels par exemple

Signaler Répondre

avatar
Mousquetaire69 le 08/06/2021 à 14:42
Lagazet a écrit le 08/06/2021 à 13h38

Pas de consommateurs , pas de prostitution . Comme pour la drogue, pas de consommateurs, pas de trafics... ce sont tous ces consommateurs divers et variés qui devraient êtres les premiers condamnés..

+1000. Vous m'avez enlevé les mots du clavier :-)

Signaler Répondre

avatar
Base-Hare69 le 08/06/2021 à 13:59

Grâce aux verts-pastèques, ses dames vont avoir un endroit sain pour pourvoir aux amendes à collectées par les Tribunaux ou bien, la Collectivité pourvoira aux dépenses d'accueil et d'hébergement en attendant d'avoir d'autres "macs".

Signaler Répondre

avatar
Lagazet le 08/06/2021 à 13:38

Pas de consommateurs , pas de prostitution . Comme pour la drogue, pas de consommateurs, pas de trafics... ce sont tous ces consommateurs divers et variés qui devraient êtres les premiers condamnés..

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.