Le PDG de la SNCF apporte son soutien à la liaison Lyon-Turin

Le PDG de la SNCF apporte son soutien à la liaison Lyon-Turin
Jacques Gounon (président de la Transalpine) et Jean-Pierre Farandou (PDG de la SNCF) - dr Céline Vautey

C'est une nouvelle étape qui a été franchie à Lyon pour le projet de liaison ferroviaire Lyon-Turin.

Le patron de la SNCF a en effet rendu visite ce vendredi à la Transalpine, le comité de soutien de la ligne franco-italienne. "Comptez sur moi pour vous soutenir", a notamment déclaré Jean-Pierre Farandou devant une tribune remplie d'acteurs économiques et politiques.

"C'est un accélérateur de la stratégie de la SNCF et de ses homologues européens", a-t-il poursuivi, tout en assurant que "le tunnel se fera". Pour lui, cette liaison transfrontalière "a d'abord des enjeux géopolitiques" et est surtout indispensable, surtout face au "défi de l'urgence climatique qui exige un report modal massif sur le rail des voyageurs et des marchandises".

Côté français, 11km du tunnel de 57,5 km ont déjà été creusés. Selon Lionel Gros, directeur général adjoint du maître d'ouvrage TELT, le chantier en cours est "irréversible". Pas question de faire marche arrière donc, malgré les quelques voix qui s'élèvent contre le projet.

Il faut désormais débattre des 140 km de voies d'accès au tunnel en France. L'Etat reste pour le moment très discret à ce sujet, mais l'Union Européenne a demandé aux Français et aux Italiens d'accélérer les choses.

X
10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Enormité le 03/10/2021 à 19:15
Pigé a écrit le 02/10/2021 à 15h52

L'important n'est pas le fond du dossier car il n'y avait aucunement besoin de tunnel pour le ferroutage et la voie actuelle convenait parfaitement.
La vraie raison est que le BTP est la mamelle de la corruption et du financement occulte en France.

Si vous croyez ce que vous dites (ce dont je doute), apportez la preuve. Sinon, silence.

Signaler Répondre

avatar
Mont Monnet le 03/10/2021 à 19:11

Il parait que ce sont des travailleurs polonais qui creusent ce tunnel.

Signaler Répondre

avatar
Yo le 03/10/2021 à 19:06
hubris2.0 a écrit le 02/10/2021 à 18h16

Qui a cru voter pour l'écologie et se retrouve avec l'extrême gauche ?

Les naifs.

Cela fait des dizaines d'années que l'écologie est juste un prétexte pour ces dictateurs d'extrême gauche !

Signaler Répondre

avatar
roulette russe le 03/10/2021 à 18:27
Pigé a écrit le 02/10/2021 à 15h52

L'important n'est pas le fond du dossier car il n'y avait aucunement besoin de tunnel pour le ferroutage et la voie actuelle convenait parfaitement.
La vraie raison est que le BTP est la mamelle de la corruption et du financement occulte en France.

Tout à fait : Tant que les travaux sont en cours, Farandou et ses troupes n'ont pas besoin de se fouler pour faire remonter le trafic fret de la SNCF
Pour mémoire, le tunnel ferroviaire existant voyait passer un tonnage annuel 3 ou 4 fois plus important il y a une quarantaine d'années.

Signaler Répondre

avatar
hubris2.0 le 02/10/2021 à 18:16
Absolument pas a écrit le 02/10/2021 à 14h50

Le Lyon-Turin ou le métro E ne sont pas écolo-compatible, parce que pas décroissants. Le but des écolos n'est pas d'améliorer le système existant, mais de le détruire.

Qui a cru voter pour l'écologie et se retrouve avec l'extrême gauche ?

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 02/10/2021 à 15:52

L'important n'est pas le fond du dossier car il n'y avait aucunement besoin de tunnel pour le ferroutage et la voie actuelle convenait parfaitement.
La vraie raison est que le BTP est la mamelle de la corruption et du financement occulte en France.

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 02/10/2021 à 14:57

M. Farandou ex patron de Keolis Lyon... Retour à la maison mère SNCF dont Keolis est une filiale

Signaler Répondre

avatar
Absolument pas le 02/10/2021 à 14:50
Silencio a écrit le 02/10/2021 à 12h03

Allo Mr Bernard et Doucet ne critiquent plus. Prenez exemple et construisez le metro E.

Le Lyon-Turin ou le métro E ne sont pas écolo-compatible, parce que pas décroissants. Le but des écolos n'est pas d'améliorer le système existant, mais de le détruire.

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 02/10/2021 à 12:19

Voilà une chose qui pourrait fortement réduire le passage des camions dans notre régions, avec moins de congestions, moins d'accidents, moins de pollution (vallée de l'Arve au hasard).
Encore derrière faut-il un courage politique pour -imposer- le ferroutage aux camions. Mais de courageux il n'y a plus personne depuis longtemps, donc ça va trainer encore des décennies...

Signaler Répondre

avatar
Silencio le 02/10/2021 à 12:03

Allo Mr Bernard et Doucet ne critiquent plus. Prenez exemple et construisez le metro E.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.