Covid : les professionnels de l'hôtellerie-restauration confrontés à une vague d'annulation dans le Rhône

Covid : les professionnels de l'hôtellerie-restauration confrontés à une vague d'annulation dans le Rhône

A une semaine de la Fête des Lumières, l'UMIH du Rhône lance un appel de détresse.

La section départementale de l'Union des métiers et de l'industrie de l'hôtellerie a dévoilé ce jeudi les résultats d'une enquête auprès des professionnels du secteur. Et 65% des personnes interrogées disent avoir constaté des annulations en raison de la 5e vague de COVID.

"La profession, qui n’a pu travailler qu’au maximum 6 mois en 2021, subit un nouveau coup d’arrêt dans sa reprise", s'alarme l'UMIH.
75% des 3 000 entreprises sollicitées ont déclaré une baisse de leur chiffre d'affaires entre 2019 et 2021. Pour 30% d'entre elles, la baisse atteint les 50%.

"La situation est encore plus dramatique pour les traiteurs, organisateurs de réceptions pour qui la période de fin d’année représente entre 20 et 40% du chiffre d’affaires annuel et qui aujourd’hui sont marquées par les plus forts taux d’annulation de contrats pour les prochaines semaines", indique également l'UMIH.

"On a bien entendu que c’était la fin du "quoi qu’il en coûte" mais notre secteur a manifestement encore besoin de cousu-main alors que s’ouvre une nouvelle période de grande incertitude avec cette 5ème vague épidémique. Le dispositif coûts fixes encore très peu utilisé selon notre enquête – à peine 20% - ou le fonds de solidarité doit pouvoir être réactivé à la demande pour les entreprises qui en auront besoin pour cette fin d’année", a réagi Roland Héguy, le président confédéral UMIH.
Ce dernier appelle "les Français à continuer à aller dans nos restaurants, dans nos discothèques et bowling, de conserver leurs réservations d’hôtel ou faire appel à une prestation traiteur ou d’évènementielle dans la perspective des fêtes de fin d’année" : "Nous sommes une profession responsable. Nous disposons d’un protocole sanitaire strict et de toute l’expérience qui va avec".

X

Tags :

umih

annulation

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
KO de ce pays le 03/12/2021 à 18:15

Avec l'augmentation des prix vous avez du mettre des sous dans le bas-de-laine, non ???

Signaler Répondre

avatar
Totor le 03/12/2021 à 14:53
Gestion idiote du Covid a écrit le 03/12/2021 à 11h38

Il n'y a qu'à rendre les tests gratuits et valables 72 H. et les clients reviendront.

Disparition du pass sanitaire autrement effondrement de l'économie comme veut le gouvernement

Signaler Répondre

avatar
Evidence le 03/12/2021 à 13:26
Cendrine Rousso a écrit le 03/12/2021 à 09h09

Les restaurateurs de Lyon qui ne demandaient même plus le Pass sanitaire vont revenir pleurer dans les jupe du gouvernement pour avoir des aides
Et bien non! terminé! Fermeture administrative pour les contrevenant et si les touristes ne viennent plus c est bon pour la planète. Vive la décroissance

Bonjour, vous faites partie des gens qui parlent sans connaitre le sujet. Je vous invite à trouver une grotte profonde, y rester. Au moins vous serez bien.

Signaler Répondre

avatar
Gestion idiote du Covid le 03/12/2021 à 11:38

Il n'y a qu'à rendre les tests gratuits et valables 72 H. et les clients reviendront.

Signaler Répondre

avatar
Cendrine Rousso le 03/12/2021 à 09:09

Les restaurateurs de Lyon qui ne demandaient même plus le Pass sanitaire vont revenir pleurer dans les jupe du gouvernement pour avoir des aides
Et bien non! terminé! Fermeture administrative pour les contrevenant et si les touristes ne viennent plus c est bon pour la planète. Vive la décroissance

Signaler Répondre

avatar
kikou le 03/12/2021 à 08:52

Pour de nombreux restaurateurs ceux qui se disent professionnels n'ont perdu que la plus value organisée de la profession des réchauffe-plat vendu par Métro et autres distributeurs. Les grands perdants sont les vrais professionnels, ceux qui travaillent au quotidien leur cuisine élaborée à partir de produits bruts, les grands cuisiniers mais aussi les artisans traiteurs qui fournissent à la demande . Pour le reste ce n'est qu'un cafouillage de pourcentages qui ne veulent rien dire, dès l'instant que l'on ne nous présente pas des chiffres de référence, pour donner consistance à ces pourcentage.

Signaler Répondre

avatar
kikou le 03/12/2021 à 08:38

Les français sont des gens très forts en gueule, mais des lapereaux devant celui qui parle le plus fort. A cette instant précis, pas de panique dans les pays scandinaves. Malgré tous les changements d'orientation face à la COVID 19, de toute les privations subies par le peuple durant plus d'un an, la France est loin d'être en tête des pays européens, à avoir trouver la solution adéquate. Pour vous Français, les autres sont des cons, cependant ils sont devant vous et largement. Je suis jeune certes, mais quand j'ai entendu dire que les enfants n'étaient pas porteurs du virus, que les animaux n'étaient pas porteurs non plus, on vous a menti. Comment un virus n'attaquerait-il pas un enfant de dix ans alors qu'il s'acharnerait sur un de 11 ans ? Il a fallut attendre la rentrée scolaire 2020 2021 pour voir les enfants scolarisés , porter le masque dans les bus et en cours, comme dit si bien Pierre PERRET dans sa chanson " aucun médecin dans les hôpitaux, mais où sont-ils ? Tous à participer à des émissions médiatiques de radio et télévision ".

Signaler Répondre

avatar
Vague le 03/12/2021 à 07:11
Shoot one a écrit le 02/12/2021 à 21h47

Quand on a de la famille à l'étranger , les observations ne coïncident pas avec les françaises !?
Y aurait il un lézard 🦎 ?......

Votre commentaire n’est que vague…
Allez-y, soyez précis.
Vous parlez de quoi? Où?

Signaler Répondre

avatar
Shoot one le 02/12/2021 à 21:47

Quand on a de la famille à l'étranger , les observations ne coïncident pas avec les françaises !?
Y aurait il un lézard 🦎 ?......

Signaler Répondre

avatar
On va pas se mentir le 02/12/2021 à 20:12

Il n est pas difficile de comprendre que l on va se prendre une vague tres haute .
Alors si "On " fait semblant de ne pas la voir ces dernieres heures, la majorité des gens censés ont bien compris
que cela etait en train de nous péter entre les doigts " et ceci quoi que l on fasse".
Les restaurateurs , hôteliers sont dans les premiers à en ressentir les effets ?
Non pas vraiment les premiers ...demandez aux urgentistes des hopitaux : pour eux c est déja commencé .
"On "ne vous en parle pas ?
Protégez vous , anticipez ( c est un euphémisme) mettez vous à l abri . cela permettra de sauver quelques dizaines de vies sur les centaines ou millier de morts a venir. et c est important.

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 02/12/2021 à 19:54

ben voyons, faire confiance à des businessman et remettre notre santé en leurs mains, faut pas prendre les français pour des lapins de 3 semaines.
Voyager et vous verrez que vous êtes très loin des standards notamment confrères européens !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.