Près de Lyon : le projet historique de barrage de Francheville officiellement abandonné

Près de Lyon : le projet historique de barrage de Francheville officiellement abandonné
Le projet de barrage de Francheville - DR

Victoire pour la mairie de Francheville.

Vendredi dernier, les élus du SAGYRC, le syndicat en charge de la gestion et aménagement de l'Yzeron, ont voté. Et à 14 voix pour, 2 abstentions et 1 voix contre, ils ont validé les nouvelles orientations du PAPI 3, le nouveau Programme d'actions de prévention des inondations.

Ce qui entraîne l'abandon officiel du projet historique de barrage de Francheville sur le site de la Roussille, qui était estimé à 44 millions d'euros. "Si la création d'un ouvrage sur ce site se confirme comme pertinente et réglementairement possible, ses caractéristiques diffèreront de la solution historique. Un ouvrage optimisé sur le plan hydraulique, permettant une meilleure insertion paysagère et évitant une sur-inondation au niveau du site de la Patelière semble en effet plus réaliste", commente le SAGYRC dans un communiqué de presse ce lundi.

A noter qu'un barrage "s'inspirant du projet historique" reste "une hypothèse de travail réaliste" concernant le site d'Alaï à Tassin-la-Demi-Lune, dont la capacité de stockage est pourtant trois fois moins importante qu'à la Roussille.

La mairie de Francheville luttait contre ce projet qui aurait détruit un espace boisé important et classé. Mais une solution reste nécessaire puisqu'il en va de la lutte contre les fortes inondations possibles liées à l'Yzeron. Selon le SAGYRC, 3700 personnes sont aujourd'hui exposées au risque d’une crue centennale.

On se souvient que ces 20 dernières années, les communes de Sainte-Foy-lès-Lyon et surtout Oullins se sont régulièrement retrouvées sous l'eau. En 2003, plus de 700 foyers avaient été sinistrés par une crue.

Outre la réalisation d'ouvrages écrêteurs de crues, barrage historique ou infrastructure plus petite, encore envisagée à Tassin et Francheville, le PAPI 3 devra identifier "les actions à déployer pour empêcher, ralentir et réduire les crues par débordements et cela par une combinaison de dispositifs avec une vision à court, moyen et long terme. Cela passera par exemple par des actions permettant d’augmenter la perméabilité des sols du bassin versant en milieu urbain comme rural, d’optimiser ou de reconquérir des zones d’expansion des crues couplée à une mobilisation du fond Barnier pour réduire la vulnérabilité, ou encore le renforcement des systèmes de prévision et d’alerte".

Une grande concertation, baptisée Concert'eau, avait débuté au printemps dernier et a mobilisé plus de 200 personnes pour aboutir à ces pistes retenues dans le PAPI 3.

"Forts des études et des échanges que nous avons capitalisés, nous allons travailler sur ce qui est réaliste et réalisable, pour bâtir un plan d’actions que nous pourrons mettre en oeuvre rapidement. Et nous le ferons dans un cadre de dialogue permanent, avec toutes les parties prenantes", a commenté le président du SAGYRC, l'élu écologiste Jean-Charles Kohlhaas.

X
15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
enzo69 le 15/12/2021 à 21:40

Complètement d’accord avec JML. Construire en zones inondables s’expose à des ......inondations !!
On marche sur la tête .

Signaler Répondre

avatar
SOS Patrons Spartacus le 14/12/2021 à 17:03
Holdip a écrit le 13/12/2021 à 23h35

Tout ce que ces bobo veulent, nos politiques leur donnent, pour moi ça aurait dû etre conditionné en échange de la ligne E parce que pendant c'est nous devons absorber leurs circulations et pas que des petites Clio mais des SUV. A un moment on ne peut pas toujours faire supporter par la France d'en bas les nuisances de la France d'en haut!

La ligne E est coûteuse
A moindre coût, il eut été intelligent de prolonger la ligne B (Le tunnelier était disponible pas besoin d'en acheter un autre) qui passe sous le Rhône et dessert la PART DIEU et SATOLAS via Rhône Express, jusqu'à FRANCHEVILLE/TASSIN dans un premier temps puis ECULLY DARDILLY et même LISSIEU (Place disponibles pour faire des parkings de dissuasion et éviter que les voitures ne se retrouvent en ville) pour diminuer le trafic (Et les queues interminables) sous le Tunnel de FOUVIERE et tout au long de se raccorder à toutes les gares SNCF

Signaler Répondre

avatar
SOS Patrons Spartacus le 14/12/2021 à 16:39

Seul le ruisseau de Charbonnière (Et RATIER) est responsable des crues dites de l'YZERON ?
En amont de FRANCHEVILLE il n'y a pas ou peu de crues
En aval cette rivière devrait s'appeler CHARBONNIERE et pas YZERON

Autre phénomène dont personne ne parle s'est la responsabilité de la C.N.R qui s'est trompée dans ses calculs pour le barrage de Pierre Bénite, elle a relevé le niveau du barrage... Du coup le Rhône remonte dans le lit de l'YZERON et empêche l'écoulement des eaux

Signaler Répondre

avatar
JPVK le 14/12/2021 à 15:53

le coût du barrage était de 9,6 M d'euros et non 44 M qui était le coût total de l'opération ( aménagements , travaux et retenue de Tassin )

Signaler Répondre

avatar
Holdip le 13/12/2021 à 23:35

Tout ce que ces bobo veulent, nos politiques leur donnent, pour moi ça aurait dû etre conditionné en échange de la ligne E parce que pendant c'est nous devons absorber leurs circulations et pas que des petites Clio mais des SUV. A un moment on ne peut pas toujours faire supporter par la France d'en bas les nuisances de la France d'en haut!

Signaler Répondre

avatar
Téléphérique le 13/12/2021 à 23:27

Une fois de plus les égoïstes de l'ouest...

Signaler Répondre

avatar
Cycy69 le 13/12/2021 à 22:08
Pédalo a écrit le 13/12/2021 à 16h57

Félicitations aux urbanistes et élus d'antan qui ont bétonné à tout va entre Beaunant et Oullins. Pourquoi ne pas faire comme sur la Loire, détruire... pour que l'Yzeron puisse s'étendre au-delà de ses berges lors des crues.

Mise à jour nécessaire, les abords de lyzeron ont été entièrement refait.

D'ailleurs depuis la D342, qui fait office de périphérique ouest, est plus embouteillée que jamais.

Pistes cyclables, passage à 1 voie...

Signaler Répondre

avatar
Le GaGa le 13/12/2021 à 20:55

La prochaine fois que vous serez inondés , vous saurez à qui vous adresser…. Et vous aurez droit au « Responsable mais pas coupable! »…..s’ils sont encore là.

Signaler Répondre

avatar
FORUM de FRANCHEVILLE le 13/12/2021 à 17:20

Les grosses crues sont alimentées par le ruisseau dit de Charbonnière (Plus le RATIER) essentiellement, pas par l'YZERON

Dans quel intérêt entretien-t-on la confusion ? Car en amont de FRANCHEVILLE l'YZERON ne déborde pratiquement jamais, quand à FRANCHEVILLE il y a des inondations, elles sont provoquées par le ruisseau de Charbonnière qui a des difficultés à s'écouler à cause d'obstacles ou de retenues en aval
Avant de prendre une décision stupide et coûteuse, le premier barrage a faire est celui de TASSIN/CRAPONNE sur le ruisseau de Charbonnière et après il n'y aura plus d'inondations (Grâce aussi aux aménagements effectués en aval)

Signaler Répondre

avatar
JPVK le 13/12/2021 à 17:00

il existe d'autres solutions que cette retenue sèche ENORME , beaucoup moins contraignantes pour l'environnement et avec autant de possibilités de contenir en volumes les crues ; enfin une VRAIE concertation qui permettra de protéger les personnes et les biens en préservant ce POUMON VERT de l'ouest lyonnais .

Signaler Répondre

avatar
Pédalo le 13/12/2021 à 16:57

Félicitations aux urbanistes et élus d'antan qui ont bétonné à tout va entre Beaunant et Oullins. Pourquoi ne pas faire comme sur la Loire, détruire... pour que l'Yzeron puisse s'étendre au-delà de ses berges lors des crues.

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 13/12/2021 à 14:30

Les écolos ont donc fait barrage au projet qui est tombé à l'eau. .si j'ai ai bien retenu...,!

Signaler Répondre

avatar
JML le 13/12/2021 à 14:29

Si les maires d'Oullins et Ste Foy n'avaient pas signé des dizaines de permis de construire dans les années 80 sur des zones que tout le monde savait inondables, pour des raisons qui relèvent de tout sauf du bien public et du bon sens, il n'y aurait pas à se soucier de crues centenales...dont la derniere remonte au milieu du XIXème siècle.

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 13/12/2021 à 12:49
La vie vaut décidément bien peu... a écrit le 13/12/2021 à 10h51

Bonjour,
Une pensée pour tous les gens qui vont continuer à vivre avec cette épée de Damoclès en attendant le nouvel (hypothétique) ouvrage. Et je souhaite aux 14 votants qu'une crue centennale ne survienne pas d'ici là, parce qu'à force de jouer avec la vie des populations, il devront en répondre si une catastrophe survenait.

Les 14 votants répondront devant la justice à la prochaine inondation...

Signaler Répondre

avatar
La vie vaut décidément bien peu... le 13/12/2021 à 10:51

Bonjour,
Une pensée pour tous les gens qui vont continuer à vivre avec cette épée de Damoclès en attendant le nouvel (hypothétique) ouvrage. Et je souhaite aux 14 votants qu'une crue centennale ne survienne pas d'ici là, parce qu'à force de jouer avec la vie des populations, il devront en répondre si une catastrophe survenait.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.