Lyon : jusqu'à deux ans de prison ferme pour des passeurs de migrants

Lyon : jusqu'à deux ans de prison ferme pour des passeurs de migrants
photo d'illustration - Lyonmag.com

Des peines allant de trois mois de prison avec sursis à deux ans de prison ferme ont été prononcées ce vendredi par le tribunal judiciaire de Lyon, au procès d'un réseau de passeurs.

Vingt personnes étaient jugées depuis quinze jours pour traite d'êtres humains à l'égard de plusieurs personnes et aide à l'entrée, à la circulation ou au séjour irrégulier d'un étranger en France.

L'affaire avait débuté en octobre 2019, quand 37 Vietnamiens avaient été retrouvés morts dans un camion frigorifique de la banlieue de Londres au Royaume-Uni. Parmi eux se trouvaient deux hommes qui seraient passés par Grenoble afin de travailler avec de faux papiers. Les deux Asiatiques avaient ensuite rejoint l’Angleterre via un réseau de passeurs.

X
5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Mont Monnet le 18/12/2021 à 14:59

Ou, comment certains s'enrichissent sur le dos de leurs compatriotes...

Signaler Répondre

avatar
mafia ! le 18/12/2021 à 05:24

Pendant les travaux, la vente continue..!

Signaler Répondre

avatar
A gerber69 le 17/12/2021 à 19:51
semper prorsum a écrit le 17/12/2021 à 18h20

Des peines allant de trois mois de prison avec sursis à deux ans de prison ferme pour 37 Vietnamiens retrouvés morts dans un camion frigorifique ce n’est pas cher payé, décidément la vie ne vaut pas un kopeck pour nos juges. Écœurant !

Je pense la même chose en lisant l'article. Envie de vomir, gerber, honte de mon pays. Et dire que nous sommes dans le pays des droits de l'homme machin bidule mensonge manipulation escroquerie propagande

Signaler Répondre

avatar
Ciboul le 17/12/2021 à 19:40
semper prorsum a écrit le 17/12/2021 à 18h20

Des peines allant de trois mois de prison avec sursis à deux ans de prison ferme pour 37 Vietnamiens retrouvés morts dans un camion frigorifique ce n’est pas cher payé, décidément la vie ne vaut pas un kopeck pour nos juges. Écœurant !

Pour les juges ce sont pas des criminelles mais des apporteurs d'affaires.

Signaler Répondre

avatar
semper prorsum le 17/12/2021 à 18:20

Des peines allant de trois mois de prison avec sursis à deux ans de prison ferme pour 37 Vietnamiens retrouvés morts dans un camion frigorifique ce n’est pas cher payé, décidément la vie ne vaut pas un kopeck pour nos juges. Écœurant !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.