Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les dérives sectaires en question à Lyon

La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) présidée par Georges Fenech tient jeudi un colloque à l’Hôtel de Ville de Lyon. Cette réunion de travail est axée sur la thématique «Vigilance et lutte contre les dérives sectaires : état des lieux en France». Tous les partenaires impliqués dans cette lutte, pouvoirs publics, associations, hommes de loi et policiers, sont attendus. L’objectif est d’obtenir un point précis, proche de l’exhaustivité, sur le phénomène bien connu des dérives sectaires, amplifié par la crise. Le point de Georges Fenech pour Lyon Mag.

Lyon Mag : Quel est l’objectif de ce colloque ?
Georges Fenech :
Comme l’intitulé du colloque l’indique, l’objectif est de faire connaître, par l’intermédiaire des plus hautes personnalités qui luttent contre ce phénomène, l’état des lieux en France des dérives sectaires.  Il nous faut aussi formuler de nouvelles propositions pour l’avenir. On se rend compte que les organisations à caractère sectaire profitent d’un terreau favorable suite aux crises que traverse notre société. Que ce soit la crise économique, la crise pandémique, la crise climatique, la crainte d’une apocalypse qui est relayée par des films et des médias. Tout cela mobilise notre énergie et notre attention, dans une région lyonnaise qui connaît bien le phénomène, et qui a vu notamment le procès des responsables lyonnais de l’église de scientologie et le procès des responsables du massacre de l’ordre du Temple Solaire dans le Vercors, où seize personnes, dont trois enfants, sont mortes carbonisées. Il y aura aussi un temps fort, c’est la présentation par le commandant de Police Bernard Malfay d’une nouvelle cellule de Police spécifique à ces dérives, qui est située à l’office centrale de répression faite aux personnes et qui est spécialisée dans la lutte contre l’emprise mentale et les dérives sectaires.

Vous sentez vraiment que la crise est un facteur à prendre en compte dans les dérives sectaires ?

Oui. Quand il y a un mal être, quand il y a un problème existentiel, quand on doute de l’avenir, quand on nous parle chaque jour de réchauffement climatique et de ses conséquences dramatiques pour notre environnement. Quand on évoque chaque jour des crises pandémiques, la grippe, des maladies telles que le SIDA. Beaucoup de gourous et de charlatans vont s’incruster dans le domaine de la santé publique pour essayer de capter des personnes vulnérables, leur proposer des thérapies «clés en main» qui se révèlent être du charlatanisme et qui peuvent causer des dégâts importants pour les populations et notamment les enfants. Nous sommes à une période où nous pouvons craindre une recrudescence de ces mouvements.

Quels sont très concrètement les outils de lutte ?
Nous avons mis en place au ministère de la santé un groupe d’appui technique, qui va recenser sur l’ensemble du pays toutes les techniques thérapeutiques non-conventionnelles qui n’ont pas du tout pour conséquence de soigner mais au contraire qui empêchent de soigner. C’est une avancée considérable. Nous allons informer les français de ce que représente le reiki, les «faux souvenirs induits», la kinésiologie. Il faut leur expliquer ce que cela est de façon à ce qu’ils soient prévenu en mettant les pieds chez ces pseudos psycho-thérapeutes. Autre exemple, la création au sein de cet office centrale d’une police spécialisée contre l’emprise mentale. On peut citer également comme avancée considérable la politique accrue de contrôle des organismes de formation professionnelle. Nous savons que c’est pas ce biais là que les organisations sectaires s’infiltrent dans le domaine de l’entreprise. Ce sont des sujets très concrets qui seront expliqués à l’occasion de ce grand colloque lyonnais. Ce sont les 10 ans de la création de la MILS (Mission Interministérielle de Lutte contre les Sectes), c’est donc le moment de faire un premier grand bilan de notre activité.

Comment évolue le développement, des sectes, Y en a-t-il de nouvelles, celles existantes évoluent-elles ?
Il y a les grandes organisations que tout le monde connait. Notre travail aujourd’hui concerne essentiellement les micros-structures qui apparaissent autour de cette dérive thérapeutique sectaire. On en voit fleurir dans toutes les régions de France. Nous avons demandé à ce que le corps médical soit extrêmement vigilant sur ces problèmes là. C’est un monde très diffus, très mouvant, et qui ne connaît pas de recul malgré l’action que nous menons. Il faut que nous nous adaptions et que nous surveillions ces évolutions car encore une fois, même si le phénomène n’est pas du tout le même, il reste relativement présent.

Les sectes peuvent se développer dans tous les milieux ?
Les sectes touchent tous les milieux : économiques, institutionnels, médicaux, sportifs, culturels, éducatifs, universitaires, religieux... Il n’y a pas de domaine qui n’échappe à ces tentatives de récupération, d’infiltration, dans le but d’une prise de pouvoir et de profit.

Beaucoup d’interventions de personnalités lyonnaises sont attendues. Le colloque est-il ouvert à tous ?

Le colloque est ouvert sur invitation. Nous attendons trois-cents personnes. Il est ouvert à des spécialistes, associations, avocats, magistrats et évidemment à la presse qui relaiera, auprès de l’opinion, nos travaux. Le but d’une telle rencontre est d’entendre, écouter, échanger et de travailler. Il faut profiter de ces personnalités et de leur expérience pour nous même nous inspirer de leurs suggestions et continuer.



Tags : fenech | secte |

Commentaires 16

Déposé le 18/12/2009 à 23h02  
Par Giorgio Citer

Martine Boublil et toutes les morts étranges... Georges Fenech fait du très bon travail.

Déposé le 27/11/2009 à 22h57  
Par Diane Citer

Pauvre Martine Boublil sequestrée pendant plusieurs semaines par son frère scientologue...

Déposé le 27/11/2009 à 22h35  
Par diane Citer

Qui vous dit que les dossiers de Monsieur Fenech sont vides ? Martine Boublil séquestrée pendant des semaines par son frère scientologue ?

Déposé le 27/11/2009 à 21h21  
Par Marcus Citer

Le Nid d'Aigle Lyon, le 27 Novembre 2009. Un hotel Lyonnais accueil les combattants des sectes de tout poil. Une réunion organisée par Georges Fenech qui a encore une fois démontrée que la puissance de la terreur et de la rumeur pouvait animer les foules. Après son éviction en tant que depute pour quelques obscures fraudes financières, le pourfendeur de groupes sectaires, siégeant rue de Bellechasse a la tete de la Miviludes (Mission Interministérielle de lutte et de prévention contre les dérives sectaires) a bien port?sa casquette. Aux pieds de l'hôtel où la conférence anti-sectes se déroulait, une armée de gardes de sécurité?filtrait, un peu comme si les débordements étaient à prévoir, malgré la subtile discrétion qui fut fait sur cet événement. Étrange et discret, car malgré?la sécurité?déployée pour mettre un frein aux idées des potentielles infiltrations sectaires, une personne bien au courant des manigances de la Miviludes, a réussi le pari de rentrer dans la conférence, prenant notes de toute excentricité verbales qui pouvaient émerger de ces esprits échauffés par la haine. Beaucoup d'élucubrations furent dites pendant la conférence, mais la pièce maitresse fut la proposition de monsieur Fenech de céer un nid d'aigle. La création d'un espace juridique pour aider à la lutte contre les sectes en Europe. Pourquoi un nid d'aigle? Car la référence historique se prête bien au lieu de cet espace juridique situé en Autriche, là ou guerre prit fin en 1945... En effet, le happy end fut de mise ce jour là lorsque le grand seigneur de la mort retourna son arme contre sa tempe. En espérant que Monsieur Fenech n'use pas de son récent permit de chasse pour faire de même, mais que la raison puisse lui revenir avant que les instances Européennes et internationales ne le force à rendre les armes. Comme l'histoire se répète...

Déposé le 27/11/2009 à 15h46  
Par mannkael Citer

Comment ? on laisse les parents décider pour leurs enfants s'ils doivent-être vaccinés ou pas ? Pourtant ces enfants risquent de mourir et certains sont déjà morts, surtout les très jeunes, sans oublier qu'ils ont peut-être contaminé d'autres personnes ! Alors quelle est cette hypocrisie qui veut que les témoins de Jéhovah se voient retirer leur autorité parentale pour cause de refus de la transfusion sanguine alors que les risques sont infimes pour ne pas dire nuls, en comparaison des conséquences graves nous dit-on du refus de la vaccination ?????? Vite MM Brard et Fenech réagissez !!

Déposé le 27/11/2009 à 14h55  
Par séb Citer

pourquoi m'avoir éffacé j'ai besoin de comprendre se que je vis c tout nouveau

Déposé le 26/11/2009 à 23h04  
Par Jean Pierre 35 Citer

Qui peut encore croire que les gens, aujourd'hui, sont plus naïfs qu'il y a 20, 30 ou 50 ans? Cette liberté de pensée, dans tous les domaines, est finalement bien difficile à avaler par ces psycho rigides que sont ces anti-sectes militants. Le malaise qu'ils éprouvent devant l'éclosion des nouveaux mouvements religieux n'est que la manifestation de leur malaise personnel du au peu de confiance qu'ils ont dans leur propre système de valeurs. Lutter contre ces nouveaux mouvements, baptisés désobligeamment "dérives sectaires" qu'ils considèrent en fait, bien qu'ils s'en défendent, comme de nouvelles hérésies, est pour eux le seul moyen de se redonner bonne conscience. Bref, ce sont les autres qui se trompent?tous les autres

Déposé le 26/11/2009 à 16h11  
Par Hélène Citer

Juste pour info, Ron Hubbard est l'un des premiers à avoir fermement condamné l'hypnose. On trouve en plusieurs endroits de ses écrits une explication claire et scientifiquement argumentée de pourquoi l'hypnose est une pratique dangereuse. Ni la scientologie, ni la dianétique ne font appel à l'hypnose, tout au contraire.

Déposé le 26/11/2009 à 13h59  
Par Namo Citer

@Alaska : De toutes façons des gens comme Monsieur Fenech surfent sur la peur des gens. Son terrain : la castration chimique, la tolérance zéro, le soutien aux OGMs, les amitiés avec des marchands d'armes, la défense de l'industrie pharmaceutique, etc. Il n'y a pas grand chose à attendre de ces gens là, si ce n'est un petit peu plus de peur.

Déposé le 26/11/2009 à 12h11  
Par Jean-Luc Barbier Citer

Je me demande dans combien de temps nos autorités interdiront tout acte médical de la part d'une secte comme celle de scientologie. De quels droits des non-médeciins peuvent-il vendre et administrer une pseudo-thérapie psychiatrique qui utilise l'hypnose et qui peut déclencher des psychoses et provoquer des suicides ? Le seul but de la scientologie est d'imposer sa "thérapie" à tous ses adeptes et pour cela elle n'hésite pas à faire des menaces ou de contraindre ses victimes. Avant d'interdire la scientologie ne faudrait-il pas commencer par contrôler sa thérapie ?

Déposé le 26/11/2009 à 12h10  
Par Jean-Luc Barbier Citer

Je me demande dans combien de temps nos autorités interdiront tout acte médical de la part d'une secte comme celle de scientologie. De quels droits des non-médeciins peuvent-il vendre et administrer une pseudo-thérapie psychiatrique qui utilise l'hypnose et qui peut déclencher des psychoses et provoquer des suicides ? Le seul but de la scientologie est d'imposer sa "thérapie" à tous ses adeptes et pour cela elle n'hésite pas à faire des menaces ou de contraindre ses victimes.

Déposé le 26/11/2009 à 12h09  
Par Jean-Luc Barbier Citer

Je me demande dans combien de temps nos autorités interdiront tout acte médical de la part d'une secte comme celle de scientologie. De quels droits des non-médeciins peuvent-il vendre et administrer une pseudo-thérapie psychiatrique qui utilise l'hypnose et qui peut déclencher des psychoses et provoquer des suicides ? Le seul but de la scientologie est d'imposer sa "thérapie" à tous ses adeptes et pour cela elle n'hésite pas à faire des menaces ou des contraintes sur ses victimes. Avant d'iterdire la scientologie ne faudrait-il pas commencer par contrôler sa thérapie ?

Déposé le 26/11/2009 à 00h16  
Par Alaska Citer

J'ai du mal à comprendre pourquoi on les paye encore. Inventer des histoires pour faire peur aux français pendant qu'on laisse les marchands d'armes s'en donner à coeur joie en Afrique, les labos se faire des ... en or sur des pandémies inexistantes. Bref que de bruits pour rien. D'autant que l'ordre du temple solaire qui lui sert à justifier ses subsides n'avait rien d'une secte mais tout d'un réseau financier occulte. C'est plutôt de ce coté là qu'il faudrait chercher. Mais ce n'est certainement pas Monsieur Fenech qui va le faire.

Déposé le 25/11/2009 à 23h11  
Par AloneBiker Citer

Je peux lire des mots chocs dans des phrases vides : le $cientologismes est passé par là ...

Déposé le 25/11/2009 à 21h35  
Par AloneBiker Citer

Je vois que le$ $cientologue$ postent sans cesse leur propagande à deux sous ... jamais fatigués ....

Déposé le 25/11/2009 à 18h55  
Par Pascaline Citer

Monsieur Fenech est bien connu pour être expert en barouf... à son habitude, beaucoup de bruit pour rien. C'est logique, comme il n'y a rien, que les dossiers sont vides, il lui reste le barouf, beaucoup de bruit... pour rien ! On se souvient de la commission parlementaire sur sectes et mineurs d'où il est ressorti des auditions multiples d'un large panel de responsables du monde social, économique, éducatif et religieux qu'il n'y avait pas de problèmes. Eh bien Monsieur fenech, lui, a clamé à la presse qu'il y avait 80 000 enfants en danger. Chiffre qui changeait d'ailleurs au gré des temps et des média. Tout cela manque de sérieux, et c'est ce manque de sérieux qui constitue aujourd'hui un danger. Si vous n'avez pas l'heur de plaire à Sieur Fenech, attention à vous ! Alors, moi, j'aimerais bien savoir qui sont ces soi-disant victimes et combien elles sont exactement. A part les quelques uns, moins d'une dizaine, que l'on nous trimballe de média en média, bien réchauffés, et souvent vigoureusement poussés dans leurs récriminations par les collistiers de ce même Sieur Fenech, alors que d'eux-mêmes, ils ne voyaient rien de gênant, combien sont-ils ? Il ne suffit de pousser des cris au prétexte de victimes, ces dernières semblent bien être tout aussi inexistantes que les dossiers vides de Monsieur Fenech, qui lui vaut de devoir faire tant de barouf.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.