Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Régionales 2010 : Queyranne et Meirieu écrasent la concurrence

C'est une demi-surprise. Europe écologie s’impose comme le grand gagnant du sondage TNS / Sofrès, publié mardi dans le quotidien le Progrès. Avec 21 % d’intentions de votes, le mouvement emmené par Philippe Meirieu talonne la liste «Une Région d’avance» menée par Jean-Jack Queyranne, créditée de 25 % des voix au premier tour. Le président sortant du conseil régional sortirait, dans tous les cas de figure, large vainqueur du second tour. L’UMP et Françoise Grossetête sont annoncés à 28 % des voix au premier tour, mais ne disposent d’aucun réservoir de voix. Quant aux autres listes, aucune n’est en mesure de se maintenir. Décryptage.

L’UMP d’un courte tête au premier tour avec 28 % des intentions de votes. Quid du second tour ?

La position de l’UMP au sortir de ce sondage ne doit pas masquer la fragilité de sa position. En effet, le parti de la majorité présidentielle ne dispose d’aucun reservoir de voix. Le triumvirat PS - Verts - Modem ayant juré sa perte, il est fort probable que Françoise Grossetête se retrouve bien seule au soir du 21 Mars 2010. D’autant qu’au second tour, tous les cas de figures sont défavorables à la député européenne. En cas de tête à tête avec Queyranne, l’UMP ne recueillerai que 38 % des intentions de votes au second tour. Une triangulaire en cas de maintien du FN au second tour ne serait pas plus profitable. Françoise Grossetête serait créditée de 35 % des intentions de votes, contre 8% au Front National et 57 % à Jean-Jack Queyranne. Sans jouer les Cassandre, on voit mal la droite, en si peu de temps, remonter la pente. Deux espoirs toutefois émanent de la bouche même des candidats de la majorité présidentielle : convaincre les abstentionnistes et miser sur le vote des quartiers, que Nora Berra et ses colistiers du cercle de la diversité républicaine essaient d’emporter. Nul doute aussi que la droite jouera sur les dissenssions à venir entre le PS et les Verts dans l’entre-deux-tours pour la constitution d’une liste commune, en mettant en avant l’unité affichée de son côté. C’est la punchline de la majorité présidentielle entendue à chaque meeting, et qui prendra toute sa mesure entre le premier et le second tour.

Jean-Jack Queyranne (PS-PRG-MRC) à 25 %, Philippe Merieu (Europe écologie) à 21 % : maintenant, il faut s’entendre !


Europe écologie, par son maillage efficace et par son discours écologico-responsable, a visiblement séduit les électeurs. Un scrutin régional à la mesure de la campagne de proximité menée par Philippe Meirieu, qui colle avec justesse aux prérogatives du conseil régional. Reste maintenant à s’entendre avec Jean-Jack Queyranne pour reconstituer une liste cohérente d’union dans la perspective du second tour. L’alliance stratégique devra se faire dans la transparence et sans arrières-pensées, pour ne pas retomber dans les conflits politiciens qui risqueraient plus de faire le jeu de la concurrence, l’UMP en tête. Et au jeu de la concorde, il est parfois difficile de satisfaire tout le monde. D’autant que Jean-Jack Queyranne et Philippe Meyrieu, fins rhétoriciens et habiles stratèges, ne sont pas en reste. Chacun est sur de sa force et on ne peut pas dire aujourd’hui qui sera en tête au soir du premier tour, tant l’écart est minime. La vraie question est de savoir qui sera la locomotive de cette union. Que se passera-t-il si Europe écologie est devant le PS au soir su premier tour ? Une perspecive qui semble hanter Jean-Jack Queyranne plus que de raison. En effet, ce dernier redoute la diffusion sur TF1 à la veille du premier tour, de l’émission «Ushuaïa». Le président sortant du conseil régional redoute un effet «Home», documentaire de Yann-Arthus Bertrand diffusé à la veille des élections européennes, qui avait, semble-t-il, boosté le vote Europe écologie. La dimension de l’entente entre les deux tours sera fondamentale pour les deux entités, qu’on sait trop stratèges pour se perdre dans des conflits d’égos, malgré des divergences sur la candidature d'Annecy aux JO et les politiques d'urbanisme et d'équipements urbains.

Bruno Gollnish (FN) à 8 %, Azouz Begag (Modem) à 7 %,  Elisa Martin (Front de gauche) à 6 % : les extrêmes s’essouflent, le Modem sauve les meubles.

Ces trois partis feront le ventre mou de cette élection. mais, si l’on suit les chiffres, les campagnes seront remboursés, sans possibilité toutefois de se maintenir au second tour, la barre des 10 % n’étant pas franchie. Le FN ne donnera pas d’intentions de votes, quand le Front de Gauche et le Modem rejoindront vraisemblablement les listes de Jean-Jack Queyranne. Une satisfaction sans doute pour Azouz Begag et le Modem, dont le contingent de voix pourrait lui donner du crédit dans le retocage des listes menée durant l’entre-deux-tours. Après un campagne faite d’estoc et de taille, c’est, en soi, une victoire pour le Modem, qui aura bataillé fort pour maintenir une liste indépendante au premier tour malgré les dissenssions internes. Un problème risque toutefois de se poser à l’heure de la constitution de la liste d’union, puisque le Front de gauche, s’il émet l’hypothèse de rejoindre verts et socialistes, ne veut pas entendre parler du Modem. Quant à Bruno Gollnish, il pourrait, pour sa cinquième et dernière campagne régionale, ne pas dépasser la barre fatidique des 10 %, qui assurerait son maintien au second tour. C’est pourtant la personnalité politique régionale dont la notoriété est la plus forte selon le sondage publié par Le Progrès. Le fidèle et historique lieutenant de Jean-Marie Le Pen pourra se consacrer pleinement, après les élections, à la présidence du FN dont il souhaite prendre les rênes en 2011. Il est, pour ce poste, en concurrence frontale avec Marine Le Pen.

Myriam Combet (NPA) à 2 %, Nathalie Arthaud (LO) à 2 %, Michel Dulac (Opération Spartacus) à 1 % : les contestataires ne convainquent pas.

C’est la conclusion que l’on peut retirer des prévisions de score pour ces trois partis. Les deux mouvements d’extrême gauche, qui ont utilisé cette campagne comme tribune pour attaquer la politique nationale de Nicolas Sarkozy, se seraient-ils trompé de bataille ? C’est probable, car visiblement, le conseil régional intéresse les électeurs, qui semblent aujourd’hui en mesure de bien intégrer son rôle, et ses prérogatives fondamentales concernant le fonctionnement de la région. A telle enseigne que les contestataires payent aujourd’hui leur absence de programme, leur position unilatérale, et la position assumée de ne rejoindre personne pour le second tour. D’autant que si ces scores s’avèrent juste, ils ne le pourront tout simplement pas. Le NPA appelera tout de même à voter pour Jean-Jack Queyranne, même s’il n’accompagnera aucun budget proposé par la probable nouvelle alliance de gouvernance du conseil régional. Lutte Ouvrière de Nathalie Arthaud, qui défend toujours l’explosion sociale comme moteur du changement, s’est peut être trompée de scrutin, la gestion de la région faisant plus appel aux qualités de responsabilité des politiques qu’à un véritable engagement militant. Quant à la liste du mécontentement et du ras-le-bol, «Opération Spartacus», menée par Michel Dulac, il semble que ce



Tags : begag | queyranne | régionales | spartacus | hulot | rossetete | combet | arthaud | gollnish |

Commentaires 17

Déposé le 18/03/2010 à 13h25  
Par Serguei Citer

Le Vert est dans le fruit

Déposé le 18/03/2010 à 13h24  
Par serguei Citer

Avec les Verts nous allons souffrir

Déposé le 11/03/2010 à 14h31  
Par Ancien Modem Citer

et en l'absence d'un candidat orange qui tienne la route, l'électorat Modem se reprortera en masse sur Europe écologie, au risque de passer devant le PS. Le PS aura été pris à son propre jeu... Faudra pas venir pleurer...

Déposé le 11/03/2010 à 13h17  
Par FM Citer

J'invite au PS d'exclure dans le deuxième tour aux "décalés" du MoDem. Ce qui voteront MoDem le 14, même sans avoir une alliance pour le deuxième tour, le 21 ces électeurs voteront PS en majorité et quelques uns à droite. Donc, le PS devrait faire alliance pour le deuxième tour avec Elisa Martin (Front de gauche) qui a démontrée être plus sérieuse, compétente et en connaissance des dossiers de la région que les candidats du MoDem. Un Azouz Begag (MoDem) souvent absent des débats et toujours « décalés » pour ne pas dire sans connaissance sur le Conseil Régional, ou des propositions naïfs.

Déposé le 10/03/2010 à 15h24  
Par françois07 Citer

une fois de plus on note qu'Europe Ecologie, même à travers ses commentaires n'a qu'un adversaire, le PS ! Dommage quand on se dit "de gauche"...et qu'on veut se maintenir au second tour "quitte à faire gagner la droite". Je suis toujours aussi surpris que M. MEIRIEU, proche et ancien conseiller de Claude ALLEGRE soit tête de liste d'un parti écologiste.

Déposé le 10/03/2010 à 10h48  
Par nonmaiscepaspourdire Citer

Pourquoi pas les verts, s'il s'agit d'éliminer petit à petit les barons d'un système pourris à Lyon.

Déposé le 09/03/2010 à 23h29  
Par LorenzoM Citer

La Télévision rend écologiste...... Partager Hier, à 23:47 | Modifier l'article | Supprimer Voilà le fruit d'une campagne respectueuse et intelligente. Certes un sondage reste un sondage, mais je vais me coucher heureux ce soir... 21% pour EE, çà réchauffe ! On aura entendu et lu toutes sortes de vacheries, mais les Rhône-Alpins ne s'y sont pas trompés. Ils sont prêts, je crois, à franchir le pas, dans la juste continuité des élections antérieures (Européennes et Régionales précédentes). Du coup, mais nous l'avions déjà remarqué par la virulence de leurs attaques, le PS panique... et demande officiellement la déprogrammation de l'émission Ushuaïa, risquant, SEMBLE-T-IL, de favoriser la liste EE conduite par Philippe Meirieu. On croit rêver. Voici pas que la sensibilité écologique se révelle grâce à la TV ! Mince alors ! Dans cette optique, il faut ABSOLUMENT déprogrammer l'Instit, favorisant là encore le pédagogue...

Déposé le 09/03/2010 à 22h00  
Par Voxi Citer

On va filer un coup de main

Déposé le 09/03/2010 à 19h21  
Par Martin de Givors Citer

Une population mondiale qui a doublé en moins de 50 ans et augmente de 1,5 Millions d'habitants par semaine, alors que les surfaces fertiles ne cessent de régresser à cause du changement climatique et du Pillage des terres des plus pauvres par les plus riches pour y développer des cultures à OGM, afin de produire des agro-carburants, générant ainsi des populations affamées toujours plus nombreuses. -Epuisement des ressources naturelles par une consommation effrénée des énergies fossiles. -Souffrance des animaux utilisés et traités comme de vulgaires objets et marchandises. -Pollutions diverses liées à l'activité industrielle avec les problèmes récurrents de santé qui en découlent, ainsi que la mal bouffe ou la désintégration du tissu social etc. Mais également: -Un système qui exclut de plus en plus (demandeur d'emploi, personne handicapée, retraité?) -Gaspillage des fonds publics et de l'espace territorial par des projets autoroutiers ou ludiques au bilan énergétique et carbone désastreux. (A titre d'exemple pour l'A45, tracé de 50 Km., Estimation du Bilan carbone Pour la réalisation des travaux c'est au minimum 322 000 tonnes de carbone. Pour l'exploitation. Rejets de CO2 annuel, plus de 230 000 Tonnes. Si on y rajoute les 100 kilomètres supplémentaires que constitueraient la section A 89 et le COL c'est plus de 950 000 tonnes de CO2 pour la réalisation des travaux et plus de 650 000 tonnes / an pour l'exploitation? Estimation basse du Bilan énergétique pour la seule A45= 270 000 litres de pétrole par jour ou 100 Millions de litres de pétrole par an.) -Destruction de l'écosystème et de la biodiversité Militant écologiste de longue date, ancien élu écologiste à Givors et malgré les divergences que je peux avoir avec les Verts, notamment au niveau de la stratégie électorale, car je ne pense pas que les écologistes aient simplement vocation de rassembler à gauche, je voterai quand même pour Europe Ecologie car c'est un moindre mal par rapport à tous les autres, ces chantres de la croissance qui sont rassemblés autour de projets autoroutiers, A45, A89,COL,TOP... l'O.L.land, Center Parc, candidature d'Annecy au J.O. et tant d'autres projets, dont l'utilité sociale n'est pas démontrée, au bilan foncier, financier, énergétique et carbone particulièrement désastreux. L'échec de Copenhague impose de nouvelles responsabilités à tous ceux qui prétendent représenter leurs concitoyens, tant au niveau européen, national, régional que municipal. Pour les écologistes si la région ne montre pas l'exemple en matière d'économie d'énergie et de rejet de CO2, tout le discours sur un mode de vie soutenable est un mensonge comme l'est celui du développement durable ou de la croissance verte. L'épuisement des ressources naturelles et des énergies fossiles va modifier inévitablement notre mode de vie actuel et avoir des conséquences majeures sur la production alimentaire, Celle-ci sera durement affectée par le réchauffement climatique et les désastres d'une agriculture véritablement mortifère (destruction des sols, OGM, empoisonnement généralisé par les pesticides, pollution de l?eau, etc.), alors que selon les prévisions de l'INSEE, la population en Rhône-Alpes pourrait augmenter d'un million d'habitants entre 2005 et 2030 Les pouvoirs de la région sont certes limités, néanmoins des écologistes en position de force à la région pourraient faire bouger les choses. Nous ne devons pas non plus cacher que nous sommes tenus par le budget alloué. Contrairement aux ?'LANDERS'' Allemands, en France les régions ont essentiellement une fonction de ?'tiroirs caisse'', toutefois les compétences en matière d'affectations budgétaires permettent des actions spécifiques sur les transports, la politique énergétique, le bâti (Logements, lycées?) la gestion des parcs naturels régionaux, le tourisme, l'agriculture, la formation, l'économie et l'emploi, le soutien à la recherche, la culture? Plus fort sera leur pourcentage électoral le 14 Mars 2010, plus forte sera la pression des écologistes pour imposer à leurs partenaires de Gauche une gestion régionale conforme aux défis qui sont à relever pour faire face à l'urgence de la crise écologique, n'oublions pas que le P.S. est plus sensible au rapport de force électoral qu'à la gravité de la crise écologique, or il est urgent de changer nos comportements et notre mode de développement actuel, pour une société de plus grande frugalité énergétique et de décroissance équitable.

Déposé le 09/03/2010 à 18h48  
Par haute savoie Citer

VIVE EUROPE ÉCOLOGIE !! VIVE PHILIPPE MEIRIEU !!! SOYONS NOMBREUX A VOTER!!!!

Déposé le 09/03/2010 à 18h05  
Par Cedric Longeon Citer

Quid d'une triangulaire Meirieu - Queyranne - Grossetete. Les sondeurs n'ont pas posé la question, alors que dans ce cas de figure, il a grave danger pour la gauche régionale/

Déposé le 09/03/2010 à 17h25  
Par violon des iles Citer

Je pensais voter écolo dimanche pour faire contestataire. Mais comme c'est gagné pour nous, j'irai plutôt à la pêche!

Déposé le 09/03/2010 à 17h04  
Par Mathilde Citer

Europe Ecologie 21% aujourdhui Mais Dimanche Soir E E = 25% !! ;-)

Déposé le 09/03/2010 à 13h12  
Par karine Citer

et voili voilou bisouxxxxxxxxx

Déposé le 09/03/2010 à 12h49  
Par Sofi Citer

Les sondages ont toujours été ridicules, ils deviennent obscènes... C'est la rupture !

Déposé le 09/03/2010 à 12h47  
Par Mathilde Citer

J'habite en Rhône-Alpes et je souhaite vivement protester auprès du CSA contre les programmes télé de ce samedi soir (http://www.programme.tv/jour/samedi.php) : - sur TF1 (à 20h40) : la diffusion de ?La ferme Célébrités? est un clin d'oeil mal dissimulé en faveur de la liste de Jean-Jacques Queyranne (PS) qui fait la part belle au people avec par exemple David Smetanine (champion du monde handisport) ou Gwendal Peizerat (champion du monde de patinage). - sur France 2 : Le plus grand cabaret du monde avec Patrick Sébastien ne peut être qu'un vrai appel au vote pour les clowns de la liste ?Opération Spartacus? (véridique !). - sur France 3 : Le téléfilm ?Les Mensonges? ne peut-être qu'un message subliminal pour faire voter pour la liste FN qui se présente comme la liste anti-système (même si ça fait 40 ans qu'ils radotent le même discours populiste). - Sur Arte : la diffusion de ?Cléopâtre, portrait d'une tueuse? est-il un appel au vote en faveur d'Elisa Martin ?! - Sur M6 : l'émission ?Maison à vendre? rappelle sans honte le programme régional de l'UMP qui s'accommode très bien de la spéculation foncière dans notre région. Pour finir attention à ces chaines à ne pas diffuser à la dernière minute un vieil épisode de « L'instit » avec Gérard Klein, qui évidemment favoriserait le pédagogue Philippe Meirieu. Je n'hésiterai pas une seconde alors à trainer les écolos au tribunal ! Mathilde, militante Europe Ecologie et fière de l'être ;o)

Déposé le 09/03/2010 à 12h44  
Par juju Citer

ce qui est décevant c'est que Monsieur Queyranne a du se livrer seul à une bataille contre les polémiques populistes de l'UMP tandis que M. Meirieu se livrait à une campagne anti-PS plutôt surprenante de la part d'un ancien conseiller de Claude Allègre. Il est évident que ce vote est proche de la dynamique portée par les européennes...Mais rendez-vous le 14 mars pour voir qui les rhônalpins mettront en tête pour gérer une région au budget de 2,5 milliards d'euros, tout en gardant à l'esprit que ce sondage (par ailleurs déjà contesté par les journalistes eux-mêmes) place en tête à 67% l'emploi & le développement économique comme domaine prioritaire d'action. Pas sûr que l'opposition des verts aux JO, au sport, aux autoroutes & aux aéroports ne leur soit profitable... RDV le 14 mars !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.