Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Gérard Collomb trace la voie d’une gauche réformiste pour 2012

Gérard Collomb était reçu mercredi matin sur le plateau de la Matinale de Canal+. Interrogé par la journaliste politique Caroline Roux, le sénateur-maire n’a pas minaudé sur les sujets sur lesquels il était attendu. Eloigné des considérations du bureau national, prêt à préparer le terrain pour Dominique Strauss-Kahn, Gérard Collomb prévoit un rétro-planning immédiat pour gagner les Présidentielles en 2012. Il faut sortir du bois, et vite. Cela passe en priorité par les Primaires du PS qui désigneront le candidat choisi. Et si Strauss-Kahn se fait désirer, Gérard Collomb ne ferme pas la porte à sa propre candidature. Compte-rendu.

«Collomb ferait un bon candidat». Sourire, rires de Gérard Collomb à l’évocation de ce propos tenu par Georges Frêche. «Il est gentil, Georges» appuie, rigolard, le maire de Lyon. Mais du bon mot au projet, il n’y a qu’un pas. Et Gérard Collomb, que Jacky Darne, secrétaire départemental du PS, disait «ne pas être désintéressé des Présidentielles», aura certainement plus qu’une réaction amusée dans sa besace, au moment de militer pour les Primaires, ou, qui sait, d’y aller sur son nom et sur son projet.

Mais nous n’y sommes pas encore. Quoique... Interrogé sur qui serait le meilleur candidat pour en vue des présidentielles de 2012, Gérard Collomb, n’a pas fait de mystère. Il soutient Strauss-Kahn, mais pas à n’importe quel prix. «Il ne faudra pas que Strass-Kahn annonce ses intentions à trois mois des Primaires. Il faudrait qu’il revienne vite». Gérard Collomb ne s’envisage pas soutenir ou porter un projet fait d’estoc et de taille. Les traumatismes de 2007 ont la vie dure. Au moment d’évoquer les possibles candidats aux Primaires, et la défection momentanée de Ségolène Royal, annoncée mardi soir sur le plateau du 20h de TF1, le maire de Lyon accueille la nouvelle avec la plus grande circonspection. «Elle ne l’est pas pour le moment, le sera-t-elle demain ?» tempère-t-il, lui qui connait trop bien la vie politique pour se laisser endormir par cet escamotage du moment.

Alors ces Primaires, comment les imagine Gérard Collomb ? Ouvertes, avec la possible participation des Verts, dans une gauche à l'écoute de tous les projets, voilà pour le tableau. En interlocuteur des Verts, le maire de Lyon voit plus Daniel Cohn-Bendit que Cécile Duflot, dont il loue la vison plus large, et intégrée aux modèles économiques existants. Place nette laissée aux Verts pour les Primaires socialistes, voila qui ne devrait pas manquer de faire réagir le bureau national, et même les Verts, qui, forts de leurs deux excellents scrutins européens et régionaux, ne manqueront sans doute pas de proposer un candidat indépendant le moment venu. Le modèle réussi du scrutin des Régionales donne visiblement des idées, et Gérard Collomb n’a pas manqué de marteler à nouveau que la victoire de dimanche était d’abord celle des présidents de région et du local. Et de s’interroger sur le rôle des élus politiques dans la dynamique nationale. «Est-on mûrs pour que les élus politiques occupent de hautes fonctions ?» interroge, faux-candide, Gérard Collomb. Ces mêmes élus locaux, de Frêche à Rebsamen seront à n’en pas douter, d’excellents lieutenants et mobilisateurs de leurs fédérations respectives pour un atterrissage en douceur de Dominique Strauss-Kahn.

Quid du PS ? «Il faudrait déjà qu’il commence à réfléchir à un projet. Ce serait pas mal» persifle-t-il. Un uppercut plus tard, un directeur de cabinet à la Ville de Lyon en moins, et un discours de plus en plus offensif et visible, Gérard Collomb fait valoir son talent de franc-tireur. Déficits publics importants, problèmes des retraites, la gauche, cette fois-ci ne veut pas arriver la fleur au fusil pour le prochain scrutin présidentiel de 2012. "Ceux qu'on attendait pas peuvent finalement surgir" termine Gérard Collomb, interrogé sur... la victoire de Quevilly (CFA) face à Boulogne (L1) en quart de finale de la Coupe de France de football. Pas de doutes, le maire de Lyon a déjà surgi, et depuis plusieurs mois.



Tags : collomb | presidentielles |

Commentaires 4

Déposé le 29/03/2010 à 17h06  
Par Majo Citer

sympathisants et partenaires ce n'est pas aux ceux en place de choisir le candidat pour 2012 car le fiasco sera là, les jeunes ne veulent pas des ""éléphants" et pas mal d'autres personnes abondent dans ce sens on a une primaire en vue que tous s'y tiennent

Déposé le 24/03/2010 à 12h41  
Par Le Mal Aimé Citer

Très bon maire. Il a fait beaucoup de chose interressante et très chers pour les citoyens et pour cette belle ville qu'est la notre mais qu'il reste à sa place. Chacun sa place. A la viille Mr le Maire ...

Déposé le 24/03/2010 à 11h54  
Par Romain blachier Citer

A la réunion de l appel du 22 mars Cohn bendit s est dit interssé par les primaires au PS

Déposé le 24/03/2010 à 10h26  
Par slimane Citer

très bonne interview du maire de lyon qui a réussi à prendfre un creneau à gauche : la parole libre.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.