Aucune piste ADN dans l’affaire Grégory

Aucune piste ADN dans l’affaire Grégory

Le laboratoire lyonnais Biomnis avait été chargé par la chambre de l’instruction de la cour d'appel de Dijon de comparer des traces d’ADN.

Celles-ci avaient été découvertes sur les cordelettes qui avaient servi à entraver Grégory Villemin, retrouvé mort en 1984, avec les profils génétiques de différents protagonistes de l’affaire. Selon le quotidien lorrain L'Est républicain, ces prélèvements ne correspondent à aucun profil génétique parmi quelques 150 protagonistes de l'affaire, et ne mènent donc à aucune piste. .

Tags :

ADN

gregory

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
facedelyonnais le 06/05/2010 à 09:47

je suis désolé de dire ca mais je pense qu'il est temps pour la presse de tourner la page de ce fait divers ....

Signaler Répondre

avatar
Horrible histoire le 05/05/2010 à 11:59

Triste histoire que l'affaire Vuillemin... JEt les coupables qu'on ne peut confondre grace à l'adn... 20 ans après, on est encore loin du dénouement...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.