Lyon : ils passent par les toits pour cambrioler une pâtisserie mais laissent une disqueuse sur place

Lyon : ils passent par les toits pour cambrioler une pâtisserie mais laissent une disqueuse sur place
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits remontent au 8 mars dernier.

Ce jour, un vol par effraction avait été réalisé dans une pâtisserie de l’avenue des frères Lumières, dans le 8e arrondissement de Lyon. Deux individus étaient passés par les toits du bâtiment et avaient fracturé la fenêtre d’un bureau dans lequel se trouvait le coffre-fort du commerce. Le duo avait forcé le coffre à l’aide d’une disqueuse pour subtiliser la recette en espèces, un montant de plusieurs milliers d’euros.

Mobilisés, les enquêteurs de la sûreté départementale ont procédé aux constatations sur place, notamment par le visionnage de la vidéosurveillance. Les policiers ont alors découvert que les deux voleurs avaient laissé la disqueuse utilisée pour leur méfait dans une poubelle à proximité. Sur l’outil, l’ADN d’un homme a été confondu.

L’individu, âgé de 34 ans et très défavorablement connu de la justice, a finalement été interpellé ce lundi par les enquêteurs à Oullins. En garde à vue, il a reconnu les faits. Il devrait être jugé en comparution immédiate ce mardi. Son complice n’a pas encore été identifié.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
couteau ? tringle en bois surmainsettronche le 02/12/2020 à 23:31

Encore un feignant trop gourmand. Un minable

Signaler Répondre

avatar
mami besch le 17/11/2020 à 14:31
galinette a écrit le 17/11/2020 à 14h05

Et alors ! Seul compte le résultat. Vous pensez que les enquêtes se fassent en claquant des doigts ? On est pas a la télé dans complément d ' enquête. ....Hélas.

Et on n'est clairement pas avec les rois du français!
Tant de fautes de français en si peu de lignes, c est affligeant!

Signaler Répondre

avatar
galinette le 17/11/2020 à 14:05

Et alors ! Seul compte le résultat. Vous pensez que les enquêtes se fassent en claquant des doigts ? On est pas a la télé dans complément d ' enquête. ....Hélas.

Signaler Répondre

avatar
opj le 17/11/2020 à 13:25

Quel talent de vrais prodige une pâtissière sérieux maintenant ça vol tout et tout est à vendre taré allez bosser à l’usine vous verrez là oui ont taf dur et ont vol personnes

Signaler Répondre

avatar
Walllah' le 17/11/2020 à 12:28

S'il veut s'en sortir à moindre frais, il a qu'à dire qu'il est mineur SDF et réfugié.

Signaler Répondre

avatar
le temps trop long le 17/11/2020 à 11:56
pode a écrit le 17/11/2020 à 11h42

les délais des labos ne sont pas forcément aussi courts que vous semblez le penser...

24 a 48h pour les nouvelles methodes
8jours pour la plus ancienne
http://www.linternaute.com/science/science-et-nous/dossiers/06/police-scientifique/5.shtml

je repose ma question : que c est il passé entre mars et novembre?

Signaler Répondre

avatar
pode le 17/11/2020 à 11:42
le temps long a écrit le 17/11/2020 à 11h28

cambriolage : mars
interpellation : novembre

je ne pense pas que récupérer et traiter de l ADN prennent 9mois... alors que c est il passé entre temps?

on peut pronostiquer une peine légère, sans mandat de dépôt, sans contrainte... une peine dénuée de tout sens qui n impressionnera personne

les délais des labos ne sont pas forcément aussi courts que vous semblez le penser...

Signaler Répondre

avatar
le temps long le 17/11/2020 à 11:28

cambriolage : mars
interpellation : novembre

je ne pense pas que récupérer et traiter de l ADN prennent 9mois... alors que c est il passé entre temps?

on peut pronostiquer une peine légère, sans mandat de dépôt, sans contrainte... une peine dénuée de tout sens qui n impressionnera personne

Signaler Répondre

avatar
Information le 17/11/2020 à 11:15

pas tres fraiche ...(et vide ) Pas génial pour une patisserie i

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.