Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Politip, le blog collaboratif d’analyse politique

Politip.org a été lancé il y a un mois. Deux spécialistes lyonnais de la communication politique en sont à l’origine. Yann Compan, l’un des fondateurs, a répondu aux questions de Lyon Mag.

Lyon Mag : Qu’est-ce que Politip ?
Yann Compan :
Tout a commencé avec Campeo, que j’ai créé avec Grégory Morel en 2008. Il y avait au départ un blog pour s’exprimer sur l’actualité politique, mais on s’est vite aperçu que ce n’était pas le but de Campeo, qui est plus axé sur le conseil et la communication politique. A ce moment-là on a eu l’idée de partir sur une plate-forme plus collaborative, ouverte à des contributeurs intéressés par la politique, pour se concentrer sur le décryptage de l’actualité politique et des élus… L’idée de départ étant d’apporter une analyse sur ce qui se passe dans l’actualité politique. Nous voulions faire une plate-forme politique d’expression collaborative.

Le blog est donc ouvert à tous, mais comment éviter qu’il n’y ait que quelques contributeurs réguliers s’expriment aux dépens des autres ?
Effectivement, ça peut être le risque. Aujourd’hui on a une douzaine de contributeurs. Certains ont déjà écrit plusieurs billets, mais d’autres n’en ont écrit qu’un. Il a dû y avoir une part de nouveauté qui a attiré au départ, et certaines personnes se sont sûrement dit « je vais poster un billet et puis on verra bien. » Maintenant, on compte sur l’entraînement des contributeurs les plus réguliers, et on essaye de motiver un certain nombre de personnes pour attirer de nouveaux contributeurs et relancer ceux qui ont écrit un ou deux billets.
C’est là tout l’enjeu pour nous : on est sur un espace virtuel, mais l’objectif est aussi de rencontrer les gens, et de les faire se rencontrer les uns les autres pour qu’ils échangent, pour dynamiser le tout.

Le but est donc de vulgariser la politique. Est-ce qu’il n’y aurait pas un risque que les contributeurs soient des personnes maîtrisant la politique et débattant entre elles, en laissant de côté les autres lecteurs ?
Je ne crois pas qu’on ait ce risque-là. On est bien dans la vulgarisation. Effectivement, on demande aux gens qui s’inscrivent de remplir une petite bio, et on s’aperçoit que certains sont plus ou moins spécialisés dans la communication politique. En revanche les autres sont soit des élus de proximité, soit des gens qui veulent se présenter au scrutin et qui n’osent pas franchir le pas. Politip peut être un moyen d’expression de leurs idées. On n’est pas du tout dans une sorte de cercle des poètes disparus qui serait une zone de spécialistes aigus de la politique, ce sont des gens simples qui s’expriment. Ce n’est pas non plus le café du commerce du matin, c’est une forme d’expression libre et parfois détendue.
Mais quand on lit les premiers billets, on s’aperçoit qu’il n’y a pas d’aspects techniques pointus, hormis quelques billets de spécialistes.

Le blog se veut non partisan mais est ouvert – entre autres – aux élus…
Effectivement on voulait faire quelque chose de non partisan, parce que Politip ne doit pas être un blog de droite ou de gauche. Il y a différentes personnes qui s’expriment ici qui ont des opinions et une vision de la politique différentes, et on veut contrôler ça.
Si on est un élu qui contribue, les billets sont filtrés par la rédaction. On a le droit d’être en campagne sur son territoire, mais Politip c’est un autre territoire. C’est un territoire d’expression politique générale, et le fait d’être membre d’un parti, quel qu’il soit, n’empêche pas d’avoir des idées générales sur la démocratie, sur la citoyenneté, sur la place de la politique dans la société, le rôle d’internet, etc.
Effectivement il y a sur le blog des contributeurs qui ont des sensibilités politiques différentes, mais on ne parle pas de son parti. Politip ne sera jamais une annexe de tel ou tel parti.

Comment éviter le risque que chacun transforme le blog en une tribune où il peut pousser son coup de gueule contre telle ou telle politique, ce qui ne ferait pas avancer le débat ?
Il y a deux aspects à cette question.
Effectivement, les billets gratuits contre telle action ou tel personnalité politique n’ont pas leur place sur le blog. En revanche, dans les commentaires, même s’ils sont modérés, il peut y avoir des réactions plus personnelles. Mais les commentaires, ce n’est pas le billet, ils permettent juste à certaines personnes de rebondir sur le sujet.
Ensuite, on peut ne pas être d’accord avec une réforme, un projet politique, mais à condition que l’on n’assène pas ça comme une vérité absolue, et que ça permette d’alimenter le débat.
Le coup de gueule, je dirais pourquoi pas, c’est aussi pour ça qu’a été créé Politip, c’est un moyen de s’exprimer pour quelqu’un qui n’a pas de blog par exemple, à partir du moment où les idées sont argumentées et peuvent permettre l’ouverture du débat.

Est-ce qu’il y aura d’autres actions du même type que celle que vous avez réalisée avec l’ISCPA (école de journalisme et de communication à Lyon) au sujet de l’appel du 18 juin ?
Alors dans cette opération on était bien dans un événement politique. On a voulu présenter ça comme le décryptage de l’événement en tant que tel sous un aspect communication et technique. C’est-à-dire est-ce que cet appel a réellement eu une portée à l’époque, pourquoi le faire à la radio, etc., et on a monté ce partenariat. On refera très certainement ce type d’opérations.
Ce qu’on a fait autour de l’appel du 18 juin, c’était un peu pour essuyer les plâtres puisqu’on venait d’être lancés, donc c’était un peu compliqué, mais on a trouvé ça intéressant. Une des contributions a suscité de nombreuses réactions sur le blog.
Je trouve que le partenariat avec une école est quelque chose à explorer et qui peut être très intéressant.

Plus d'informations sur www.politip.org



Tags : Blog | internet | politip |

Commentaires 3

Déposé le 21/07/2010 à 21h32  
Par Politip Citer

Merci Battling, les encouragements font du bien.

Déposé le 21/07/2010 à 09h11  
Par Battling Citer

Ils essayent de bien faire les choses. L'effort est louable, et les premiers jets forts encourageants. Bravo les cocos

Déposé le 20/07/2010 à 18h11  
Par Campeo Citer

Un grand merci à la rédaction de Lyon Mag. Le lancement et la pérennisation d'un blog n'est pas une chose aisée, et il existe toujours un décalage entre l'envie et le réel. A très bientôt sur Politip.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.