Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Déjà 61 Roms renvoyés en Roumanie

Ils ont décollé de l’aéroport Lyon Saint-Exupéry en milieu de journée, direction Bucarest.

25 autres, en provenance d'Orly cette fois, les ont rejoints dans deux avions différents en fin de journée. Tous ont accepté de partir. Ils ont bénéficié d’une aide au retour humanitaire de 300€ par adulte, assortis de 100€ supplémentaires par enfant. Les associations s’indignent de cette vague d’expulsion massive. Selon elles, « comme la Roumanie est un pays européen, les Roms profiteront de cet argent pour retourner voir leurs familles quelques temps avant de revenir en France ». De son côté, la police poursuit le démantèlement des bidonvilles urbains. Deux camps itinérants ont été évacués jeudi, à Lille et Grenoble. Un nouveau rapatriement de 139 personnes vers Timisoara est prévu vendredi. Un autre avion pourrait décoller samedi de Lyon ou de Paris. En tout, 850 Roms seront reconduits dans leur pays d’ici à la fin du mois.



Tags : expulsion | roms |

Commentaires 1

Déposé le 22/08/2010 à 10h35  
Par Martin de Givors Citer

A l'évidence, il semblerait que ces populations souhaitent mettre un terme à leur vie d'errance en se fixant sur le sol Français. La première prévention consisterait à rechercher prioritairement par le dialogue des conditions d'hébergement qui reposent sur deux notions essentielles que sont la dignité et la responsabilité des individus, tout en évitant des replis communautaires et des ghettos. bien entendu rien ne peut se faire sans concertation avec les pays d'origine de ces populations Migrant et c'est aussi au niveau Européen, dont nous sommes tous citoyens, que doivent également être traité ces situations, mais encore faudrait-il que l'Europe se dote d'une vrai gouvernance aux pouvoirs législatifs élargis du parlement. Sa position géopolitique de Finistère à l'ouest de l'Eurasie, avec autant de frontières terrestres et celles ouvertes sur les mers et les océans si l'on y intègre également les DOM TOM, la France, aussi loin que l'on remonte dans le temps, est ouverte et n'a cessé d'accueillir des migrations de populations. N'oublions pas que depuis la préhistoire c'est un pays composite ethniquement et culturellement, avec successivement des Celtes, des latins, des Germains, et leurs mixtes (Gallo-Romains) mais aussi des Vikings sans compter les traces laissées par les incursions des Huns et des arabes. Toutes ces populations n'ont cessé de se mélanger et de se fondre dans cet immense et bouillonnant creuset que fût et que reste notre pays qui a su toutefois préserver les éléments enrichissants de ces diversités culturelle qui se sont conjuguées intelligemment, bien que très souvent cela ne se soit pas fait de façon indolore, ce qui faisait dire à MIRABEAU en 1789 :..''la France n'est qu'un agrégat de peuples désunis''... C'est encore vrai aujourd'hui avec les immigrations récentes et en cours, issues pour la plus part des anciennes colonies, mais pas seulement et qui font que cette diversité culturelle est une immense richesse à valoriser que l'on ne saurait réduire à des couplets populistes, voire nationalistes, teintés de xénophobie... Avant de prononcer des discours qui peuvent stigmatiser certaines populations, Monsieur SARKOZY, enfant d'immigrés Hongrois, devrait s'attarder sur l'histoire de ce pays qui accueilli ses ascendants et qui en a fait son président de la république, à moins que son attitude motivée pour des raisons bassement politiciennes relève également de cette vérité sociologique qui veut que ce sont toujours les derniers arrivés parvenus dans un groupe social ou un pays qui veulent fermer la porte derrière eux?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.