Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Nora Berra présente le train Alzheimer à Perrache

Le train Alzheimer fait étape lundi à Lyon en gare de Perrache, de 9h à 19h. Nora Berra l’a visité dans la matinée, accompagnée par Josiane Beaud, directrice régionale de la SNCF. L’occasion pour la secrétaire d’Etat aux Aînés de détailler plus avant la mise en place du plan Alzheimer.

13 étapes pour sensibiliser à la maladie d’Alzheimer, c’est l’objectif du train Alzheimer. Paris-Est, Lille-Flandres, Mulhouse, Dijon, Lyon-Perrache, Nice, Marseille, Montpellier, Toulouse-Matabiau, Nantes, Bordeaux, Clermont-Ferrand, puis, pour finir, Paris-Nord. Sur les rails du 7 au 21 novembre, l’initiative a fait l’objet de deux ans de préparation, avec le concours de divers partenaires comme France Télévision, Pleine Vie, la Mutuelle Générale des Cheminots, l’IFRAD ou encore l’IRSEM. Priorité de Nicolas Sarkozy, la maladie d’Alzheimer faire l’objet d’un plan quadriennal, le « Plan Alzheimer 2008-2012. » 44 mesures le compose, destinées à améliorer la qualité de vie des personnes qui souffrent, dont les jeunes et les familles qui les accompagnent, accélérer la recherche et faire de la lutte contre cette maladie un enjeu de société.

Un domaine de compétence évidemment privilégié pour Nora Berra, médecin dans la vie civile. La secrétaire d’Etat a ainsi fait le tour des wagons qui composent l’ensemble. Chaque compartiment est dédié à l’information et la prévention. Car la sensibilisation à la maladie passe par la vulgarisation de ses symptômes. Il s’agit pour le grand public de reconnaître les signes avant-coureurs de la pathologie. Des hôtesses, aux tenues des différents partenaires se tiennent à la disposition du tout venant pour répondre aux questions. Aujourd’hui, ce sont 800 000 personnes qui sont atteintes par la maladie d’Alzheimer. On prévoit 1,2 millions de malades pour 2020, et 2,1 millions pour 2040. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour diagnostiquer le mal : métaboliques, médicaux, sociaux, nutritionnels. Autant de réalités souvent mal connues du grand public.

La secrétaire d’Etat a terminé son passage sur la voie A de la gare de Perrache par un discours général sur le Plan Alzheimer. Elle a auparavant satisfait au questionnaire de l’enquête nationale, ayant pour objet de déterminer les actions prioritaires à mener en matière de prévention. Les questions sont diverses : profil personnel, consommation alimentaire, profil socio-démographique. Mise en place par la Mutuelle Générale des Cheminots et BlueLinéa, ses résultats seront rendus publics le 1er Octobre. D’ores et déjà, les priorités ont été ciblées sur les messages d’hygiène de vie au quotidien, et sur les actions de proximités. Et aucun doute qu’à quitter le train Alzheimer, le public aura été sensibilisé à la compréhension de cette maladie, la façon de la vivre au quotidien, à l’implication de ses aidants et à l’avancement des recherches.



Tags : berra | train | alzheimer |

Commentaires 5

Déposé le 30/08/2011 à 14h57  
Par clemenceR. Citer

J'ai appris qu'il y aurait un nouveau train alzheimer pour septembre 2011. je vais y aller...
je vous donne un lien qui en parle http://www.mgc-prevention.fr/les-dossiers/bien-vieillir/le-train-alzheimer-22-septembre-6-octobre-2011/

Déposé le 15/09/2010 à 07h31  
Par BMoulin Citer

Moi je suis allé voir le train sur Lyon. j'ai trouvé ca très bien et je dis bravo aux partenaires. mention spéciale à l'enquête sur la prévention. Il faut continuer.

Déposé le 14/09/2010 à 07h35  
Par Freuuu Citer

J'ai réussi à me souvenir de la gare où était le train, je ne suis donc pas encore concerné. Par contre j'ai été consterné par l'aspect communication commerciale des "partenaires" de ce train. Avec les autres membres de la fraterie j'ai perdu une soeur ainée. Elle avait passé les dernières années de sa vie dans une maison spécialisée, dont le cout mensuel était supérieur à ses retraites... La fraterie a donc participé aux financement... en totale contradiction avec ce que suggère un des mots de la devise de la République : Fraternité. Le législateur ne veut pas prévoir que les membres d'une fraterie puissent déduire de leurs impots les sommes versées pour l'entretien d'une soeur ou d'un frère. Au prétexte qu'il n'y a pas d'obligation légale. Pourtant cela pourrait ressembler à un fait qui pourrait se ranger sous l'amendemant Coluche... Mais bon je n'ai pas la science infuse de nos législateurs. J'inverserais bien la dernière phrase de Yannick : "et cela sous le regard de nos gouvernants crétins."

Déposé le 13/09/2010 à 19h29  
Par Yannick Comenge Citer

Quand on voit l'absence de politique gouvernementale sur le sujet d'alzeimer, on peut trouver ridicule ce train vulgarisant des idées stupides. Difficile pour le gouvernement de pousser plus les finances de la recherche ou des plans d'aide et soutiens aux familles... on est en train de détruire des aidants et des parents faute de financement et de prise en charge... les économies d'une vie passent dans le soin de la personne et cela sous le regard crétins de nos gouvernants. Yannick Comenge

Déposé le 13/09/2010 à 15h57  
Par Coq Jean-Philippe Citer

A quoi cela sert-il pour le malade de diagnostiquer au plus tôt tant que cette maladie reste incurable? Les proches se retrouvent "stressés" plus tôt...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.