Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Rhônexpress : Michel Mercier n’a « rien à se reprocher »

C’est en ces termes que le nouveau ministre de la Justice a balayé mardi les reliquats de soupçons pesant sur l’attribution du marché de Rhônexpress. Le parquet de Lyon avait déjà classé le dossier sans suite la semaine dernière.

« Si j'avais la moindre chose à me reprocher, je n'aurais pas accepté ce poste » a déclaré à l’AFP Michel Mercier. En cause : l’attribution du marché de Rhônexpress au groupe Vinci, qui a fait l’objet d’une enquête de la section économique et financière de la PJ de Lyon, et dont Michel Mercier a été partie prenante au titre de président du Conseil général du Rhône. Cette dernière n’ayant rien décelé, le parquet de Lyon a classé sans suite le dossier, qui ne fera pas l’objet d’une instruction judiciaire. Un classement intervenu la semaine dernière, quelques jours avant la nomination de Michel Mercier . Un « hasard du calendrier » selon le nouvel occupant de la Place Vendôme. « J'ai cinq enfants, je veux pouvoir les regarder tous les jours, ce sont mes juges » a terminé Mercier.



Tags : mercier | rhonexpress |

Commentaires 1

Déposé le 18/11/2010 à 10h18  
Par jeff Citer

arrêtons de chercher des poux au moindre politique sur ce dossier, on n'a pas a reprocher grand chose à Mercier et maintenant c'est au tour de Nora Bera !!!! quand il y a vraiment des choses à charge, qu'on y aille !!! Mais chercher à destabiliser à toux prix, c'est minable et c'est un militant de gauche qui vous dit ça !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.