Gérard Collomb juge la candidature de Ségolène Royal « anecdotique »

Gérard Collomb juge la candidature de Ségolène Royal « anecdotique »

Gérard Collomb a accueilli mardi, sur France Info, la nouvelle de la candidature de Ségolène Royal aux Primaires socialistes de 2011 plutôt fraîchement.

« Ségolène Royal est toujours un peu inattendue. » La candidature de la présidente de la Région Poitou-Charente n’enchante pas le maire de Lyon, qui assure que cette « décision n’engage qu’elle », et qu’il ne s’agit que « d’une candidate de plus. » Pour ce dernier, « la meilleure façon de gagner, c’est d’attendre Dominique Strauss-Kahn. »
Sur DSK, dont Royal assure qu’un rôle de chef de gouvernement lui conviendrait parfaitement, Collomb oppose une répartie cinglante : « le vrai problème est de savoir si DSK trouverait un rôle à Ségolène Royal. » Et rappelle que le temps de Royal a passé : « beaucoup de gens qui l’ont soutenu se tournent vers DSK. »
Ségolène Royal, qui évoque la nécessité de clarté pour justifier son choix, ne convainc pas pour autant Collomb. « Quand Ségolène Royal invite Jean-Luc Mélenchon à un de ses meeting, tranche, incisif, le maire de Lyon, on peut faire plus clair. »

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
marie le 17/12/2010 à 09:29

collomb est génial,réaliste et serait un excellent président.Il gagne à être connu

Signaler Répondre

avatar
goalexandre le 02/12/2010 à 23:49

tiens encore un qui trahit apres besson lang kouchner bockel voilà celu qui voulit etre le leader de la motion E quel connard

Signaler Répondre

avatar
Dada le 02/12/2010 à 12:58

Notre Collomb, c'est un sacré pot, fidèle en amitiés, fidèle à ses convictions socialistes, heureusement, il n'a jamais été mon pot!

Signaler Répondre

avatar
claudio le 30/11/2010 à 13:49

apres avoir soutenu dsk en 2006 collomb tourna sa veste pour soutenir ségoléne, cette année va t-il faire de même?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.