Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Comment Mercier a tenté d’appâter les Verts avec le Sytral

En séance publique vendredi après-midi, l’assemblée départementale a adopté son règlement intérieur, rendu public les délégations des vice-présidents, fixé le nombre et la composition des commissions spécialisées. Inexplicablement, le président Mercier a reporté à la prochaine séance la nomination des dix représentants du Département au sein du syndicat mixte du Rhône et des transports lyonnais (Sytral).

Selon nos informations, le président du Conseil général du Rhône a tenté un coup de poker. Il a tout d’abord proposé son poste de représentant du Conseil général à la Commission mixte chargée de suivre les projets d’aménagement du TOP à l’élue verte de Villeurbanne, Béatrice Vessiler. Cheval de bataille des écologistes lors de la campagne des Cantonales, la villeurbannaise à accepté d’avoir voix au chapitre sur ce dossier.
Non content d’avoir réussi son entreprise de séduction avec Vessiller, Mercier est allé plus avant dans sa démarche. Il a proposé à la nouvelle entrante Raymonde Poncet son siège au comité syndical du Sytral (1). Qui aurait accepté. Son nom figure d’ailleurs sur la première mouture du document fourni aux élus mentionnant les dix membres représentant le Département au Sytral. La conseillère générale de la Croix-Rousse s’est ensuite ravisée après s’être entretenue avec Gilles Buna dans les couloirs de l’Hôtel du Département. Ce dernier ayant au préalable pris conseil auprès du chef de l’opposition socialiste Thierry Philip. Une volte-face qui repousse à la prochaine séance du Conseil général la validation par l’assemblée de ses dix représentants au Sytral.
« La méthode de Mercier rappelle la fable du Chat, de la belette et du petit lapin de Jean de la Fontaine, nous a confié un élu d’opposition. Il agit comme Raminagrobis chargé d’arbitrer le conflit entre la belette et le lapin. Mais à la fin, il les dévore tous les deux », sourit l’opposant, finalement heureux de ne pas être tombé, dès le début de mandat, dans le piège tendu par Michel Mercier. Du côté de l’exécutif départemental, on évoque des « divergences et les socialistes et les Verts. » Ce qu’il omet de préciser, c’est que ces « divergences » sont dues à la proposition du président. Ou comment diviser pour mieux régner.

(1) Le SYTRAL (Syndicat mixte des Transports pour le Rhône et l’agglomération Lyonnaise) est un établissement public qui a en charge l’organisation et l’exploitation des transports en commun dans l’agglomération lyonnaise. Son Comité syndical est composé de 26 élus de la Communauté urbaine de Lyon (16 représentants) et du Conseil général du Rhône (10 représentants).



Tags : conseil général | rhône | mercier | david | département | vessiller | jamet |

Commentaires 1

Déposé le 24/04/2011 à 16h26  
Par Yvan, de Lyon. Citer

Les élu(e)s ps, peuvent dire un grand merci, au "démocrate usurpateur de scrutin" ! Je serait tenté de dire que le président du CG, n'a pas oublié son comportement et prend sa revanche. A la réflexion, Madame Vessiller, me semble avoir les compétences et l'indépendance pour représenter le CG au sein du projet TOP. Dommage que la seconde élue EELV ai pris instruction auprès de la voix OFF de son maître, à l'hôtel de ville...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.