Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les associations maintiennent une contre-manifestation face aux Identitaires

Le collectif 69 de vigilance contre l’extrême-droite a confirmé, lors d’une conférence de presse tenue mercredi à la Bourse du Travail de Lyon, qu’ils ne renonçaient pas à défiler samedi. Ils souhaitent, pour faire écho aux Identitaires, se mobiliser contre « la violence d’extrême-droite qui se banalise. »

Les membres du collectif ont en effet recensés depuis deux ans près de 250 jours d’ITT cumulés pour des citoyens ou militants agressés par des membres présumés de groupes d’extrême-droite. Ils défileront donc samedi 14 mai au départ de la place des Terreaux dès 14h pour dénoncer « ce climat nauséabond. » Les Identitaires seront eux statiques, place Saint-Jean, pour leur « rassemblement pour la liberté. » Le collectif 69 de vigilance contre l’extrême-droite doit être reçu ce jour par le préfet Carenco.
La Licra, la Ligue des Droits de l’Homme et SOS Racisme, informeront vendredi lors d’une conférence de presse sur leurs intentions. Ils s'étaient joints au collectif lors de la première manifestation prévue en écho à la marche des cochons, finalement interdite par la préfecture et la justice.



Tags : identitaires | rebeyne | carenco | marche des cochons |

Commentaires 10

Déposé le 13/05/2011 à 17h52  
Par Constator Citer

Nous parlons bien de celui qui joue à l'humaniste devant les médias et qui se comporte en voyou dans le privé.

Déposé le 13/05/2011 à 16h56  
Par Le promeneur de la Presqu'ile... Citer

Ils n'ont vraiment que ça à foutre ces "antifascistes" le samedi après-midi que d'emmerder les honnêtes citoyens en bloquant la circulation dans le centre-ville les samedi après-midi! Si ils s'emmerdent tellement dans la vie, ils pourraient au moins faire des travaux d'intérêts général, par exemple, ramassez les cannettes et autres papiers gras que les gorets qui se promènent dans la Presqu'ile laissent sur leur passage... Les identitaires au moins ils ne gênent personne... Contrairement au "manifestants compulsifs" qui quand ils ne marchent pas quand ils sont en grève la semaine, trouvent encore des prétextes pour bloquer les rues le week-end (sans être médisant je parierai volontiers que parmi eux ...il y a beaucoup de fonctionnaires municipaux ou territoriaux - ceux qui travaillent vraiment la semaine, eux, le week-end, ils se reposent où ils font leurs courses, car ils ne peuvent pas le faire la semaine, comme ceux qui ont du temps libre pour se vociférer et battre le pavé le samedi après-midi!). Je devrai avoir honte de me moquer de ses "résistants" qui se "battent pour nous"!!! :-))))

Déposé le 13/05/2011 à 16h45  
Par TOUTHEBONDENTLECOCH'ON Citer

A defaut de masques de cochons, pourquoi pas amener du saucisson - la manif est samedi et pas vendredi "jour du poisson" - et même pendant la période pascale, foin de la pénitence... (au fait pas du beaujolais - car il faudrait une autorisation en Préfecture!!! et pas un "Jésus" pour ne pas choquer les chrétiens) et du "bâton de Berger",des grattons, du jambon et autre cochonailles bien de chez nous ; les identitaires pourrait même en faire profiter les passants...(ils pourraient même qu'ils trouvent des amis chez "Riposte Laïque" ou "Résistane Républicaine" car si il est important de dénoncer le 100% halal imposer aux français quand ils n'en veulent pas et même sans qu'ills le sachent, il est encore plus important de faire la promotion de notre patrimoine culinaire et gastronomique! Tout est bon dans le cochon oui, ou non ?!!

Déposé le 13/05/2011 à 16h33  
Par Amnésique Citer

@constator Dites-moi Touraine, c'est pas celui qui parraine les hors la loi, les clandestins qui bravent la Justice de notre pays ? C'est pas celui qui a calomnié professionnelement Nora BERRA ? C'est pas un socialiste qui veut donner le droit de vote aus étrangers ? Si c'est bien le même alors il ferait mieux de se cacher plutôt que d'aller faire le malin avec les héritiers de Marx, Lénine, Trotsky, Staline, Mao, Pol Pot,etc...

Déposé le 13/05/2011 à 09h42  
Par Constator Citer

Monsieur Jean-Louis Touraine défenseur de la veuve et de l'orphelin devant les médias recommencera-t-il son hypocrisie habituelle ? Souvenez-vous : Mardi 12 avril dans Le Progrès de Lyon à la page 7 : “Manifestation anti-extrême droite : un petit tour et puis s'en va pour Jean-Louis Touraine Le député PS Jean-Louis Touraine était bien en tête du cortège lors de la manifestation organisée samedi 9 avril contre l'extrême droite. Mais il n'a pas fallu longtemps au premier adjoint de Gérard Collomb pour décrocher. Alors que la manifestation partait de la place Bellecour, le parcours de l'élu s'est interrompu rue de la Barre. Soit au bout de 5 mn de marche.”

Déposé le 12/05/2011 à 23h50  
Par le lecteur fou de lyon mag Citer

le prefet aurait du interdir la manifl anti faf .pourquoi les anti francais ont le droit de manifester ds notre France !!! LA FRANCE AUX FRANCAIS LES AUTRES DEHORS

Déposé le 12/05/2011 à 23h09  
Par lyonnais Citer

Pfff quel bordel!!!

Déposé le 12/05/2011 à 22h54  
Par ptitgone Citer

Bonne chance aux identitaires pour leur manifestation, j'irais surement y faire un tour.

Déposé le 12/05/2011 à 20h55  
Par Lyon Info Citer

Deux manifs hostiles en centre-ville Identitaires et antifa n'ont pas élevé les cochons ensemble La tension monte à l'approche du rassemblement identitaire samedi à Saint-Jean. La manifestation a reçu l'aval de la préfecture, contrairement à la Marche des cochons, initialement prévue par les mêmes organisateurs, et qui avait été interdite. La contre-manifestation qui doit partir à 14h des Terreaux est également maintenue. « Les identitaires ne tromperont personne, ils ont modifié la forme mais le fond reste le même : cette manifestation vise toujours à stigmatiser les musulmans de France », se sont indignées SOS Racisme, la Licra et la Ligue des droits de l'homme, qui avaient demandé l'interdiction du rassemblement. Interdiction qui leur a donc été refusée. « Nous prenons acte de la décision du préfet », commente sobrement Stéphane Gomez, président fédéral de la Ligue des droits de l'homme. « Nous demandons au préfet d'agir avec la plus grande fermeté s'il y a des zozos qui s'amusent à sortir des masques de cochon », ajoute Patrick Kahn, directeur Rhône-Alpes de la Licra. Dans un appel signé par une trentaine d'organisations, les opposants s'inquiètent « de nom breu ses agressions per pé­trées par les grou pus cu les de l'extrême droite », avec comme « bilan pour les seules agres sions connues et recen sées : une jambe cassée, de mul ti ples frac tu res à la mâchoire, coups de batte de base ball à la tête, coups de cutter, soit 230 jours d'Incapacité totale de travail et des séquel les à vie, pour cer tains des agressés ». Du côté des identitaires, on jubile. « Il s'agit d'une véritable victoire politique », se félicitent les organisateurs dans un communiqué. « Il est vrai qu'il était difficile d'interdire un rassemblement pacifique pour la défense de la liberté d'expression. » Les identitaires attendent quelques 600 participants, venus des quatre coins de la France. Soit toutefois beaucoup moins que les 2000 manifestants lyonnais qui ont défilé le 9 avril dernier contre le fascisme et le racisme. Joutes graphiques Le ton monte entre les deux groupes. Pour l'instant cela reste graphique. Le petit cochon rose de la marche identitaire se trouve désormais emprisonné derrière des barreaux pour symboliser la privation de liberté d'expression dont les identitaires s'estiment victimes. En face, on répond par un Obélix tout gaillard participant à « une grande battue afin de contrôler l'espèce et de préserver la faune sauvage », une « battue de capture avant réintroduction en milieu naturel au cœur du massif central ». Beaucoup moins humoristique, un autre visuel représente des bouchers vidant un cochon indiquant « ils sont cochons, soyons bouchers ». Une escalade verbale qui alerte jusqu'à dans les rangs du Centre National des Indépendants et Paysans (CNIP). Antoine Aupetitallot de Chemellier, son animateur local, s'alarme dans un communiqué « d'une escalade de la violence qui doit cesser afin de garantir la sécurité des Lyonnais ». « Les appels publics et répétés à la violence physique de groupuscules d'extrême gauche devraient être combattus avec la même virulence par les pouvoirs publics », poursuit ce chasseur à courre notoire, localement connu depuis sa prise de bec avec Noël Mamère. « Nous ne pouvons pas laisser s'installe

Déposé le 12/05/2011 à 16h54  
Par Yves Citer

Il est vrai que les militants de l'extrême gauche sont de doux agneaux, ils passent leur temps à se faire agresser, comme le prouve cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=FEHrdIKm6uE Alors que les militants lyonnais d'extrême gauche 2 ou 3 fois plus nombreux menacent les identitaires de leur couper les couilles, ils se prennent des claques et se font même piquer leur super banderole. Aïe Aïe Aïe ! Pour en revenir à la question : pourquoi les visages sur la photo sont-ils floutés ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.