Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Cinq personnes condamnées après les manifestations des Identitaires et des forces de gauche samedi à Lyon

Ces cinq hommes, trois issus de mouvement de gauche et deux d'extrême droite, comparaissaient lundi devant le tribunal correctionnel de Lyon.

Ils ont été condamnés à trois mois de prison avec sursis pour détention d'armes par destination. Ils avaient été arrêtés en possession de bombes lacrymogènes et de chaînes de moto, les uns en Presqu'île, les autres dans le Vieux-Lyon. Agés d'une vingtaine d'années, quatre des cinq prévenus avaient un casier vierge. Le 5e avait déjà été condamné pour des violences.



Tags : identitaires | rebeyne | carenco | marche des cochons |

Commentaires 6

Déposé le 18/05/2011 à 15h09  
Par Jeunes CNIP Citer

Samedi 14 mai à Lyon les deux manifestations, identitaire dans le Vieux Lyon et de gauche et d'extrême-gauche sur la Prequ'île, se sont déroulées dans un calme apparent. Cela malgré la première interdiction de la « marche des cochons » organisée par Rebeyne et les Identitaires, ainsi que la situation d'incroyable deux poids deux mesures que le préfet a favorisé suite à ses décisions, ce que les Jeunes du CNIP dénoncaient la semaine dernière par voie de communiqué. Malgré le déroulement non-violent des manifestations, des violences ont eu lieu, non pas entre une poignée de casseurs mais entre plusieurs dizaines de jeunes sur le pont de la Feuillée, voire plus de cent personnes selon certains médias. Les forces de Police mobilisées semblent donc avoir été débordées par l'évènement. Bien entendu, il n'est pas question ici de dénoncer les forces de l'ordre mais bien une mauvaise appréhension de la part de l'Etat qui n'a pas mobilisé suffisament de policiers et n'a pas pris la hauteur des évènements (avec au moins 1500 manifestants des deux côtés, 2600 selon les organisateurs pour quelques centaines de policiers mobilisés.) 80 interpellations ont été réalisées et cinq personnes ont été condamnées suite à ces débordements. (Le Bloc Identitaire précise que les débordements du côté Saint-Jean sont le fait de supporters de football, à gauche certaines organisations parlent d'extrémistes et d'autres nient les violences.) Lyon n'en est plus à son coup d'essai en la matière, lors des émeutes d'octobre dernier Denis Broliquier, maire du 2ème arrondissement et président de Lyon Divers Droite, avait courageusement dénoncé certaines directives de l'Etat face aux actes des casseurs. « Je suis aussi scandalisé par l'attitude des forces de l'ordre qui n'ont pas réagies en arrêtant les casseurs. Ils ont des consignes pour contrôler la situation mais pas pour les arrêter » avait-il déclaré le 20 octobre dernier, avant que l'Etat ne prenne enfin la mesure de l'évènement. « Les forces de l'ordre ont une mission difficile et n'ont pas à être pointées du doigt. S'il y a un responsable ici, c'est bien l'Etat qui n'a pas pris la mesure de l'évènement », déclare Antoine Aupetitallot de Chemellier, secrétaire général des Jeunes CNIP

Déposé le 17/05/2011 à 15h48  
Par Etat Nation Citer

Ce qui me frappe c'est la difference entre les 2 manifestation. Chez l'extreme gauche tout le monde est cagoulé en mode bagarre et l'autre tout le monde visage découvert. Qui est aggressif ? De plus le pont en question n'est pas du tout la route pour rentrer a la croix rousse ils voulaient donc en découdre. Qui est donc l'aggresseur ? Ils ont proclamé haut et fort vouloir être boucher avec l'extreme droite pourtant la manifestation a été autorisée, pourquoi ?

Déposé le 17/05/2011 à 15h00  
Par Picbille Citer

Avec les commentaires précédents, les participants à la manifestation contre le fachisme sont des fachistes, comment être crédible après ça ? Ils dénoncent la violence de l'extreme droite mais sont violents eux même c'est pas du tout cohérent. Ils dénoncent le racisme, mais en disant vouloir combattre toute l'extreme droite, c'est comme stigmatiser une population et dire ils sont tous mauvais ! C'est faux dans toutes les categories de population il ya les bons et les mauvais éléments, même à l'extreme gauche. C'est aussi une sorte de sectarisme (qu'ils disent combattre) Par contre en voyant les photos il n'y a pas l'air d'y avoir beaucoup de gens de couleurs pour dénoncer le "racisme", ça aussi c'est pas crédible. Ce sont des fils de bourgeois encagoulés et encannaillés qui utilisent les même stratagèmes que l'extreme droite.

Déposé le 17/05/2011 à 14h08  
Par Rouletabille Citer

Néo-nazi et Né-coco-lénino-trosko-stalino-polpoto...même haine! même violence! Je suis toujours frappé par l'approximation journalistique.... "Après les manifestations des Identitaires et de forces de Gauche..." dans le titre or on sait que la manifestation des Identitaires a été vampiriser par des néo-nazi parisien qui comme ils ne peuvent plus le faire aux Parc des Princes sont venus à Lyon pour foutre leur merde...et en ce qui concerne "les forces de Gauche" on sait que dans cette manif il y avait surtout des Ultragauchistes anarchiste du CNT (Ultra Gauchistes et surtout Ultra viiolents). Or 3 des personnes condamnées étaient dans la manif des "antifascistes"! Il serait bougrement interressant de savoir à quel mouvance ils appartenaient ? De plus les deux violents condamnés et arrêté à St Jean faisaient-ils partie des néo-nazis parisiens ou des Identitaires lyonnais ?Ce n'est pas pareil, car si ce sont des néonazis parisiens, cela veut dire que seuls deux ultra gauchistes lyonnais prétendument antifasciste auraient été arrêtés et condamnés et aucun Identitaire! Allez au boulot!

Déposé le 17/05/2011 à 13h55  
Par Lebon Citer

J'étais derriere les militans d'extrème gauche quand ils étaient sur le pont et suite à la baggare qui a eu lieu ils sont repartis en cassant des bouteilles de bières et plus grave encore ils tapaient des gens parce qu'ils "avaient les cheveux courts" et disant que c'était des nazis. Les deux camps ne valent donc pas mieux l'un que l'autre, sauf qu'il y en a un qui à la faveur des médias et de l'opinion publique et l'autre qui est diabolisé. Mais vous êtes tous des idiots finis.

Déposé le 17/05/2011 à 13h52  
Par le républicain Citer

que cinq arrestations c'est peu en raison de toutes ces personnes qui ont crié la haine de l'autre, rappelant la peste noire, brune. Les identitaires sont elles une milice de l'ancien temps ? là est la question !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.