Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le Grand Lyon avance sur le boulevard urbain Est

Le Grand Lyon a voté lundi soir en conseil communautaire la réalisation d’une nouvelle partie de cet axe routier de l’est lyonnais.

Concrètement, le boulevard urbain Est s’étendra sur 14km. Il doit relier Vaulx-en-Velin à Vénissieux, en passant par Décines, Chassieu et Saint-Priest. La finalisation est prévue pour 2017. Les différentes tranches qui constitueront l’ensemble de l’ouvrage seront livrées au coup par coup. La prochaine devrait relier le quartier de la Soie à Vaulx, et représente un investissement de près de 23,5 millions d’euros.
Le projet, méconnu des Grands Lyonnais, fait pourtant déjà parti du quotidien de certains d’entre eux. Une fois terminé, l’ouvrage de 2x2 voies libérera une voie modes doux pour les piétons et les vélos, mais également des trottoirs, des places de stationnement, des terres-pleins paysagers entre les voies et des accès direct au boulevard dans les deux sens de circulation. Côté confort, des protections anti-bruit sont annoncés le long des zones pavillonnaires. Sa largeur, selon le lieu, devrait osciller entre 33,5 mètres et 44 mètres.
Le boulevard urbain Est doit permettre à terme, via l’aménagement d’un tramway ou une ligne de bus Cristalis, de désengorger la circulation dans l’est de l’agglomération.  « C’est un axe structurant très important. Certains l’ont comparé à une seconde rocade, pensant que nous allions créer une autre voie de transit. Comme l’indique son nom, il s’agit d’un boulevard urbain, rassure le vice-président du Grand Lyon Pierre Abadie, en charge des déplacement et de la mobilité. Il y aura des carrefours à feux, des voiries parfois plus étroites en chaussée. Ce n’est donc pas encore un périphérique, insiste-t-il. C’est plutôt un axe qui va permettre de décongestionner les voiries secondaires. Il permettra aussi de desservir les grands secteurs : le Carré de Soie, le Montout avec le stade de l’OL, la ZAC Berliet et le secteur d’Eurexpo. »
Le Grand Lyon a voté hier soir également un budget de 230 000 euros sur 5 ans pour améliorer le covoiturage sur l’agglomération. Une initiative qui va notamment passer par la création à la rentrée prochaine d’un site internet dédié à la mutualisation du transport automobile. La page internet déjà existante est un franc succès. De 2 400 utilisateurs fin 2009, 4 300 covoitureurs sont désormais répertoriés sur le site.



Tags : grand lyon |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.