Patrice Verchère accuse le maire de Tarare de « racolage électoral »

Patrice Verchère accuse le maire de Tarare de « racolage électoral »

Le député UMP de la 8ème circonscription du Rhône reproche les pratiques du socialiste Thomas Chadoeuf-Hoebeke, également porte-parole de Manuel Valls.

Une citation du maire de Tarare, reprise par Le Progrès du jour dans un article , a mis le feu au poudre. Alors que la Ville met en place un dispositif d’aide financière de 500 € aux jeunes étudiants à leur sortie du bac, la municipalité demande en contrepartie de participer à des actions citoyennes. « Les voeux du maire, la cérémonie du 18 juin, la semaine bleue ou encore la fête des Mousseline », précise en exemple l’article.
En 2012, année d’élections Présidentielles et Législatives, ces mêmes jeunes seront invités à tenir les bureaux de vote. Thomas Chadoeuf-Hoebeke conclue alors par quelques mots plus politiques à l’attention des jeunes, retranscrits par le quotidien : « il faut aller voter, les députés ont bien besoin d’être changés, je compte sur vous. »
Une digression qui n’a pas plus au député du territoire, l’UMP Patrice Verchère. « Sous couvert d’un soutien aux jeunes étudiants de sa commune, Monsieur Chadoeuf-Hoebeke n'hésite pas, au grand jour, à acheter des voix avec l’argent du contribuable tararien », tempête-t-il. Puis taille à son tour la veine de la polémique : « Ce racolage électoral, parfaitement scandaleux (...) est-il une innovation de M. Chadoeuf-Hoebeke, ou une pratique courante dans les villes socialistes ? Est-ce que le maire de Tarare, porte-parole de M. Valls à la primaire socialiste, fera aussi un chèque à tous ceux qui voteront pour ce dernier ? »

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
pour que sarkozy paye pour karachi le 06/08/2011 à 20:14

Les socialistes abusent de l'argent du contribuable? Que penser alors du règlement de l'affaire des emplois fictifs de Monsieur Chirac? Qui a payé la facture? L'ump bien sur. Par qui est financé l'Ump comme tous les partis politiques? Par l'état. Qui donne de l'argent à l'état? Le contribuable. Donc qui a payer pour les emplois fictifs de Chirac?le contribuable.

Signaler Répondre

avatar
pauvre plata le 01/08/2011 à 14:02

Le maire de Tarare semble vouloir faire le plein de voix pour Manuel Valls afin de garantir son avenir politique... Ne veut-il pas que le député change? A son profit? surement

Au lieu de vouloir trop faire de politique politicienne il devrait agir pour Tarare comme La Plata où il a beaucoup promis et n'écoute pas la population...

Le jour voulu on votra mais pas pour vous

Signaler Répondre

avatar
Vindry le 28/07/2011 à 10:50

Monsieur Chadoeuf a été à bon école puisqu’il utilise les mêmes méthodes douteuses que celles de son parti. Entre fichage et subventions, Tarare est bien à mi-distance entre Paris et Marseille !

En tout cas, tout juste 3 ans après sa courte élection, Monsieur Chadoeuf semble déjà plus soucieux de se faire une place rue de Solférino que de se préoccuper de l’avenir de ses administrés. Quitte à soutenir Manuel Valls aux primaires PS, pourtant sur la ligne opposée à celle de Benoit Hamon son précédent mentor !

Les dossiers locaux qui peinent à être finalisés comme La Plata ou le contrat de revitalisation devraient retenir toute son énergie plutôt que la préparation des prochaines échéances électorales.

Sans parler des finances de la ville, qui à force de recrutements de postes de cabinet et de subventions de 500 aux jeunes, vont finir comme la Grêce !

Quand on voit les démissions en cascade au conseil municipal, certains ne s'y sont pas trompés.

A la fin de tout ça, le grand perdant c'est bien le Tararien.

Signaler Répondre

avatar
Vindry le 28/07/2011 à 10:43

En tout cas, Monsieur Chadoeuf a été à bon école puisqu’il utilise les mêmes méthodes douteuses que celles de son parti. Entre fichage et subventions, Tarare est bien à mi-distance entre Paris et Marseille !

Le grand perdant c'est bien le Tararien.

Tout juste 3 ans après sa courte élection, Monsieur Chadoeuf semble déjà plus soucieux de se faire une place rue de Solférino que de se préoccuper de l’avenir de ses administrés. Quitte à soutenir Manuel Valls pourtant à l'opposé de son précédent mentor Benoit Hamon dont le seul tort est de ne pas se présenter aux primaires socialistes !
Les dossiers locaux qui peinent à être finalisés comme La Plata ou le contrat de revitalisation devraient retenir toute son énergie plutôt que la préparation des prochaines échéances électorales. Sans parler des finances de la ville, qui à force de recrutements de postes de cabinet et de chèques de 500€ aux jeunes vont finir comme la Grêce !

Signaler Répondre

avatar
Droite villeurbannaise le 27/07/2011 à 19:16

Mais qu'on foute le PS en dehors du Grand Lyon et des communes. Ils n'ont aucun projet qui tient la route et ne font de la gestion qu'à la petite semaine.
En 2012 et 2014, votez UMP.

Signaler Répondre

avatar
demoplouc le 27/07/2011 à 19:11

RMI, CMU, etc... n'est-ce pas acheter les électeurs ?

Signaler Répondre

avatar
B. Sivignon le 27/07/2011 à 18:17

Après les "entrées culturelles à 10 €" de Montebourg, et les 500 € promis en échange d'actes de citoyenneté à l'endroit du PS... on attend toujours les prémices d'un programme ; Ne manque plus qu'un impôt pour stopper la disparition des Éléphants ! Se rendent-ils seulement compte de l'énormité de leurs actes ou de leurs projets ? Personnellement, j'en doute.

Signaler Répondre

avatar
Observateur le 27/07/2011 à 17:13

Le PS a toujours acheté ses voix.
Il n'y a quand même pas près de 50 % des français qui seraient aussi bêtes sinon ?

Signaler Répondre

avatar
Un modeste tararien de conviction le 27/07/2011 à 16:00

Le financement de la vie politique échappe aux socialistes entre berge qui finance illégalement l association politique de mme royal,avec un montant supérieur au plafond légal, maintenant on a le maire de tarare.
nouveau transfuge de la Motion hamon vers manuel valls ,mais comme dirait mr angel par conviction politique (les régionales de 2010 et sa mauvaise place sur la liste n ont rien a Voir), qui achete les voix. Ce comportement depaSse le clientélisme électoral il flirte avec le populisme.

Les leçons de démocraties du PS c'est "faites ce que je dis pas ce que je fais" ou "je Suis croyant mais pas pratiquant" (A. Montebourg)

Signaler Répondre

avatar
Lisa le 26/07/2011 à 21:46

quelle honte! En plus, avec l'argent du contribuable!! Ces socialistes ont vraiment du culot!! Ou est la democratie? Je suis écœurée .

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.