Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Jean-Jacques David fait bouger les lignes au Conseil général du Rhône - LyonMag

Jean-Jacques David rejoint le groupe centriste au Conseil général du Rhône

Jean-Jacques David fait bouger les lignes au Conseil général du Rhône - LyonMag

Le maire du 6e arrondissement, étiqueté Lyon Divers Droite, a rejoint le groupe Centristes et Démocrates au Département.

Lyon Divers Droite rentrerait-il dans le rang ? Le mouvement lyonnais, présidé par Denis Broliquier, préparerait-il ses stratégies d’alliance en vue des Législatives ? Le tombeur de Dominique Perben aux Cantonales à rejoint le groupe présidé par Max Vincent. Jean-Jacques David est d’ailleurs déjà intégré aux Centristes et Démocrates, dans le schéma de composition de l’assemblée départementale proposé sur la page internet du Rhône.
Avec désormais 18 élus, le groupe pèse autant que les socialistes au Département. Une décision qui serait loin de faire l’unanimité dans l’entourage de Jean-Jack David, et qui donne encore un peu plus de crédit à l’arrivée de candidats Lyon Divers Droite pour les Législatives de 2012. Les alliances semblent en tout cas prendre forme dès cette rentrée.



Tags : jean-jacques david | Lyon Divers Droite |

Commentaires 2

Déposé le 04/09/2011 à 00h32  
Par Convictions. Citer

Décidément, Jean Jacques David n'a peur de rien. Après ces aventures dans toutes les sensibilités de la droite, jusqu'aux plus extrêmes il rejoint le groupe Centriste et Démocrate...

Des centristes et démocrates qui n'étaient pourtant pas tous favorables à son entrée vu la violence des réactions le jour suivant son éléction. Un petit résumé pour l'élécteur lambda:

Jean Jacques David, qui fait partie du groupe des millonists (mené par Denis Broliquier ou Amaury Nardone) s'allie avec un groupe de Michel Mercier.

Rappellons que les millonistes ont fait alliance avec le Front National aux régionales de 1997. Quelle importance me direz-vous ? Il étaient alors opposés à Anne Marie Comparini, soutien et soutenue par Michel Mercier...

Et puis, en 2001, Charles Millon sur une liste, Michel Mercier sur une autre aux municipales à Lyon. La droite extreme et le centre droit. Après des scores mauvais, et presque identique, Mercier s'est retiré (et a mis quelques temps s'en remettre) laissant à Dubernard (alors RPR) le soin de négocié avec Millon. Millon a alors obtenu la majorité des sièges (sachant qu'il ne disposait pas de plus de voix, au contraire, que Dubernard), et laissé à Dubernard la tête de liste. La droite perdit et entraina, dans le sillage de sa petite opposition médiocre, la défaite de 2008 (avec plein d'autres raisons il est vrai).

Le ton des millonistes, devenu Lyon Divers Droite n'a cessé de se durcir depuis, tandis que les membres de la majorité Mercier restaient eux bien au centre et franchement pas à droite pour certains d'entre eux. Une majorité départementale contre laquelle Lyon Divers Droite a présenté des candidats à Lyon.

Que de convictions. Et les élécteurs continueront à s'en éloigner. De plus en plus.

Déposé le 02/09/2011 à 14h11  
Par Liberté chérie Citer

Et encore un changement de cap pour ce Monsieur...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.