Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Cantonales 2011 : une première pour Lyon Divers Droite

Né voilà presque huit mois d’une scission avec l’UMP du Rhône au conseil municipal de Lyon, le groupe Lyon Divers Droite, mené par Denis Broliquier, a présenté mardi ses candidats aux élections cantonales de mars 2011. Ils seront au nombre de huit, exclusivement sur les cantons lyonnais renouvelables. Il s’agit là du premier « combat électoral », selon les termes du maire du 2ème arrondissement, relevé par Lyon Divers Droite, après le rendez-vous manqué des Régionales et avant les Municipales de 2014.

« Notre parti, c’est Lyon. » Voilà en substance le cadre de campagne fixé par Denis Broliquier. Présentant uniquement des candidats sur les cantons lyonnais, le groupe d’opposition municipale et communautaire, qui pourrait être amené à devenir une entité à part entière au Département s’il obtient au moins trois sièges, a décidé de travailler uniquement sur son champ de compétence géographique. Une démarche qui tient moins de la frilosité que du pragmatisme. En effet, le groupe peut se targuer de posséder en son sein les deux seules mairies d’arrondissements (2ème et 6ème) échappant à Gérard Collomb. Une force à part entière, qui compte également cinq conseillers municipaux, cinq conseillers communautaires et quinze conseillers d’arrondissements. Et si, pour Broliquier « l’indépendance n’est pas la voie de la facilité », Lyon Divers Droite peut aujourd’hui légitimement se féliciter d’être force de proposition et pas uniquement d’opposition.

Entre 7 000€ et 18 000€ d’enveloppe de campagne par candidat

Car le Conseil général est à un tournant de sa vie d’institution territoriale. Et ses représentants seront dès 2014 remplacés par les conseillers territoriaux, siégeant à la fois au Département et à la Région. Une mutualisation qui doit se préparer en amont pour Denis Broliquier. « Il nous faut des candidats avec assez de carrure intellectuelle et assez de carrure prospective pour préparer la mutation de l’institution» insiste-t-il. Un conseiller général vu comme un « homme de terrain et de proximité » par le maire du deuxième arrondissement. Le profil est applicable à chacun des candidats de Lyon Divers Droite, puisque tous sont issus de la société civile, et que la plupart réside dans les cantons visés. Aucun n’est un « sortant » du Conseil général, et chacun pourra compter sur une enveloppe de campagne oscillant entre 7 000€ et 18 000€. Les candidats devraient d'ailleurs très prochainement formuler des propositions sur les thèmes de l'aide aux personnes âgées et handicapées, la protection de l'enfance, l'éducation et l'insertion. Avec toujours pour leitmotiv la solidarité. D’une moyenne d’âge de 42 ans, ils doivent incarner le « renouvellement du personnel politique local », selon les termes de leur leader.

De gauche à droite : Grégory Daime, Maxence Iffouzar, Jean-Jacques David, Denis Broliquier, Christelle Madeleine, Thierry MouillacDe gauche à droite : Grégory Daime, Maxence Iffouzar, Jean-Jacques David, Denis Broliquier, Christelle Madeleine, Thierry Mouillac

Jean-Jacques David ira...

Certains pourtant sont déjà au fait de la chose politique. Jean-Pierre Neyret, ancien numéro 6 de la liste de Nora Berra dans le 8ème arrondissement pour les élections municipales de 2008, sera désormais candidat Lyon Divers Droite dans le XIIème canton, après avoir été candidat libre sur ce même canton en 2004. Bénédicte Louis, ex-candidate aux Cantonales de 2004 et redoublante volontaire pour Lyon Divers Droite sur le Vème canton a déjà, elle aussi, vécu une élection uninominale à deux tours. Ce sont deux exceptions, car la majorité des retenus partiront « au combat » pour la première fois sur ce modèle de scrutin.
C’est le cas de Christelle Madeleine dans le IIIème canton (celui de la Croix-Rousse) et de Grégory Dayme dans le VIIIème canton (qui aura fort à faire face à Thierry Philip et Lionel Lassagne). Les quatre autres candidats ont tous goûté de près ou de loin à l’activité politique, à travers le militantisme ou les scrutins de liste.
Le benjamin de la bande, Maxence Iffouzar, un étudiant en communication de 23 ans, feu responsable des Jeunes Pops du 8ème arrondissement aux élections municipales de 2008, tentera sa chance dans le XIVème canton. Naguin Zekkouti, fondateur des Jeunes Divers Droite et ancien responsable de 2005 à 2007 du pôle réflexion des Jeunes Pops, est retenu pour le XIème canton.
Thierry Mouillac, adoubé dans le VIIème canton, a déjà voix au chapitre de la vie politique locale. Il est actuellement l'adjoint à la Démocratie de Proximité et aux Conseils de Quartier de Jean-Jacques David. L’aîné des candidats n’est autre ce dernier, maire du 6ème arrondissement et élu depuis 1989. Il est désigné porte-étendard dans le VIème canton qu’il connait bien. Balayant d’un revers la question du cumul des mandat, Jean-Jacques David l’assure, « il existe une vraie complémentarité entre les mandats municipaux et départementaux. » Au diable l’avarice !

... Denis Broliquier n’ira pas

Quid de Denis Broliquier ? Attendu en candidat potentiel, le maire du 2ème arrondissement ne briguera donc pas un poste départemental. « Mon canton, dans le deuxième arrondissement, n’était pas renouvelable » justifie-t-il, espérant toutefois que l’on retrouve « un peu de Denis Broliquier dans chacune des candidatures. » La question des alliances, qui deviendra centrale à l’aune du second tour, a été tranchée. « Nous allons proposer aux personnes qui ont fondamentalement les mêmes valeurs que nous de venir instruire leur projet » explicite Broliquier. « Ou de venir rejoindre le candidat Lyon Divers Droite qui se sera maintenu au second tour ! » recadre-t-il, malicieux. Le plan de campagne est prêt. Il sera actif et dynamique, chapeauté par une « équipe ressources », sorte de backoffice avec des compétences spécifiques dans chacun des domaines de la communication de campagne. Une méthode très pro, à la mesure de l’optimiste suscité par ce scrutin des Cantonales. « C’est la première fois depuis plusieurs décennies qu’un groupe indépendant, représentant un collectif, se présente hors du cadre des partis classiques, se réjouit Denis Broliquier. Nous renouvellerons le paysage politique lyonnais. » Réponse dimanche 20 mars, à partir de 20h, pour les résultats du premier tour.  

 

Les huit candidats de Lyon Divers Droite pour les Cantonales de 2011

III ème canton : Christelle Madeleine / Remplaçant : Xavier Marti.
V ème canton : Bénédicte Louis.
VI ème canton : Jean-Jacques David / Remplaçante : Laurence Crozier.
VII ème canton : Thierry Mouillac / Remplaçante : Hélène de Fournas.
VIII ème canton : Grégory Dayme / Remplaçante : Christel Duglas.
XI ème canton : Naguin Zekkouti.
XII èeme canton : Jean-Pierre Neyret.
XIV ème canton : Maxence Iffouzar.

Les remplaçants ne sont pas tous connus. Lyon Divers Droite les rendra publics au plus tard en janvier.



Tags : broliquier | david | cantonales | Lyon Divers Droite |

Commentaires 5

Déposé le 17/01/2011 à 00h27  
Par Griv Citer

Nous avons la chance de vivre dans un pays de démocratie, où nous pouvons choisir nos élus. Alors pour répondre à "l'avenir est à l'est", offrir un plus large choix aux électeurs, n'est ce pas un moyen de les réunir, plutôt que de les diviser. Trop de français ne se reconnaissent pas dans les partis, ou n'approuvent pas les parachutages ou querelles des "têtes" de parti. Et pourquoi la droite serait-elle uniquement représentée par l'UMP ? Il n'est à mon sens pas normal de voir un candidat aux cantonales, certes soutenu par LE parti de droite, plus présent à Paris qu'à Lyon. Alors bonne chance aux candidats Lyon Divers Droite Ensuite si on a un minimum de sens politique et d'intérêt pour la "chose" publique, le report des voix doit se faire intelligemment.

Déposé le 30/11/2010 à 17h03  
Par Austremoine Citer

Je suis ravie de voir apparaître un groupe indépendant comme Lyon Divers Droite, dont les ambitions sont bien de se démarquer et avec la volonté de battre la gauche au second tour continuez comme ça

Déposé le 24/11/2010 à 21h51  
Par Nico Citer

Enfin, des politiques qui s'intéressent à nous plutôt qu'à leur parti, leurs "amis" et leurs petites combines ! Je suis certains, pour répondre à com, que ces candidats vont prendre beaucoup voix au parti majoritaire à Lyon : les abstentionnistes !!!

Déposé le 24/11/2010 à 12h35  
Par Com Citer

Une liste trés trés à droite. Prendre des voix au FN ou à l'UMP ?

Déposé le 23/11/2010 à 23h17  
Par l'avenir est a l'est. Citer

Encore des divisions a droite. Toujours des divisions a droite... Et il est où super Cochet le President qui devait rassembler la droite lyonnaise ? Il y a de plus en plus de divisions !!! Ca sert a quoi d'avoir un soi disant leader incapable de tenir ses troupes qui devraient plutôt viser Collomb ???

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.