Denis Broliquier : "Une fenêtre de tir entre la liste LR et le combat Collomb-Kimelfeld"

Denis Broliquier, maire du 2e arrondissement de Lyon, est l’invité ce vendredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Denis Broliquier : "Une fenêtre de tir entre la liste LR et le combat Collomb-Kimelfeld"
Gérard Angel et Denis Broliquier - LyonMag

Cette semaine, Denis Broliquier a annoncé sa volonté d’être candidat aux élections municipales à Lyon. Le maire Les Centristes du 2e avait pourtant annoncé après l’été qu’il ne ferait pas de listes. Mais depuis, de l’eau a coulé et des alliances ont échoué. "J’ai changé d’avis parce que j’ai analysé la situation politique de Lyon. Aujourd’hui, on constate qu’il y a eu un affrontement Collomb-Kimelfeld qui tourne au délire et qui a des conséquences néfastes pour la gestion des collectivités. Il y a des écologistes en progrès et une liste LR qui a envie de rester dans l’entre-soi. Il y a donc un créneau politique, une fenêtre de tir entre la liste LR et le combat fratricide", détaille Denis Broliquier.

"Oui, j’irai jusqu’au bout. Ma décision est prise", promet Denis Broliquier. "Je veux des listes qui ressemblent aux Lyonnais et qui les rassemblent très largement", poursuit-il.

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

X
14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lolipop le 02/12/2019 à 09:54

L'UDI n'a aucune colonne vertébrale... ils iront où le vent tourne !

Signaler Répondre

avatar
Faux centre le 02/12/2019 à 08:14
centrisme a écrit le 29/11/2019 à 14h53

L'ADN de Lyon, c'est le centre.L'histoire de Lyon, c'est le centre.
Ce n'est pas un centre mou comme certains voudraient le laisser entendre.C'est un centre rassembleur,pragmatique, à l'écoute, non idéologique et castrateur.
G.Collomb et tous ceux qui même aujourd'hui le trahissent,sont issus depuis de nombreuses années de partis tirant leur ADN d'idéologies gauchisantes.
Blanc est à droite et rien qu'à droite
Les écolos sont trop souvent sur des postures caricaturales et l'écologie doit être l'affaire de tous et non d'un clan.
Que reste-il alors pour représenter ce Centre responsable ?
D. Broliquier a su démontrer par sa gouvernance, son indépendance et sa modération qu'il peut représenter et symboliser ce centrisme si cher aux lyonnais.
Il peut agréger autour de lui, des élus et surtout des membres de la société civile qui symbolisent cet humanisme centriste.
Les élus, certes, mais aussi et surtout les militants et membres ou anciens membres des exécutifs métropolitains du parti radical valoisien, de l'UDI et d'autres forces centristes.Il lui appartient de s'appuyer sur ces forces qu'il connait.

Les centristes comme Barre Phillip ou Soullier feraient une drôle de tête en vous lisant.
Vous parlez de Broliquier comme l'ADN du centre mais il est plus à droite que 90% des LR
Votre commentaire est en tout cas très drôle!

Signaler Répondre

avatar
L’abstention est une FORCE. le 30/11/2019 à 19:25

Pour croire encore en leur politique mensongères,il faut vraiment être un simple d’esprits et encore.

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 30/11/2019 à 17:02

Fenêtre de tir ?
Et ça veut être maire de Lyon !!!
Encore un qui se croit dans les forces spéciales où qui a du voir le film Sherlock Holmes numéro deux et ce prendre pour ce Qu il n est pas !!!!!!
Bref un idiot de pluss dans la confrérie ou je devrais dire bouffeurs de pluss dans la gamelles des voisins ?!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Phge le 29/11/2019 à 23:09

Aucune vision pour la ville....
Ce mr est has been .
C est pathetique de vouloir s accrocher ainsi

Signaler Répondre

avatar
@directeur de campagne le 29/11/2019 à 22:36
centrisme a écrit le 29/11/2019 à 14h53

L'ADN de Lyon, c'est le centre.L'histoire de Lyon, c'est le centre.
Ce n'est pas un centre mou comme certains voudraient le laisser entendre.C'est un centre rassembleur,pragmatique, à l'écoute, non idéologique et castrateur.
G.Collomb et tous ceux qui même aujourd'hui le trahissent,sont issus depuis de nombreuses années de partis tirant leur ADN d'idéologies gauchisantes.
Blanc est à droite et rien qu'à droite
Les écolos sont trop souvent sur des postures caricaturales et l'écologie doit être l'affaire de tous et non d'un clan.
Que reste-il alors pour représenter ce Centre responsable ?
D. Broliquier a su démontrer par sa gouvernance, son indépendance et sa modération qu'il peut représenter et symboliser ce centrisme si cher aux lyonnais.
Il peut agréger autour de lui, des élus et surtout des membres de la société civile qui symbolisent cet humanisme centriste.
Les élus, certes, mais aussi et surtout les militants et membres ou anciens membres des exécutifs métropolitains du parti radical valoisien, de l'UDI et d'autres forces centristes.Il lui appartient de s'appuyer sur ces forces qu'il connait.

Même avec une équipe de campagne remplissant des pages de forum sur Lyon Mag, ce gars reste un parfait inconnu pour le lyonnais de la rue.

Signaler Répondre

avatar
jiji le 29/11/2019 à 18:31

Interview Pathétique ! Angèle et Broliquier parfaits loosers dans leur domaine respectif qui excellent dans l’art de se goinfrer devant les cocktails de Pignol payés par le contribuable

Signaler Répondre

avatar
ego le 29/11/2019 à 17:39
centrisme a écrit le 29/11/2019 à 14h53

L'ADN de Lyon, c'est le centre.L'histoire de Lyon, c'est le centre.
Ce n'est pas un centre mou comme certains voudraient le laisser entendre.C'est un centre rassembleur,pragmatique, à l'écoute, non idéologique et castrateur.
G.Collomb et tous ceux qui même aujourd'hui le trahissent,sont issus depuis de nombreuses années de partis tirant leur ADN d'idéologies gauchisantes.
Blanc est à droite et rien qu'à droite
Les écolos sont trop souvent sur des postures caricaturales et l'écologie doit être l'affaire de tous et non d'un clan.
Que reste-il alors pour représenter ce Centre responsable ?
D. Broliquier a su démontrer par sa gouvernance, son indépendance et sa modération qu'il peut représenter et symboliser ce centrisme si cher aux lyonnais.
Il peut agréger autour de lui, des élus et surtout des membres de la société civile qui symbolisent cet humanisme centriste.
Les élus, certes, mais aussi et surtout les militants et membres ou anciens membres des exécutifs métropolitains du parti radical valoisien, de l'UDI et d'autres forces centristes.Il lui appartient de s'appuyer sur ces forces qu'il connait.

Il a surtout démontrer qu'il s'accroche à son poste, après 30 ans...

Signaler Répondre

avatar
centrisme le 29/11/2019 à 14:53

L'ADN de Lyon, c'est le centre.L'histoire de Lyon, c'est le centre.
Ce n'est pas un centre mou comme certains voudraient le laisser entendre.C'est un centre rassembleur,pragmatique, à l'écoute, non idéologique et castrateur.
G.Collomb et tous ceux qui même aujourd'hui le trahissent,sont issus depuis de nombreuses années de partis tirant leur ADN d'idéologies gauchisantes.
Blanc est à droite et rien qu'à droite
Les écolos sont trop souvent sur des postures caricaturales et l'écologie doit être l'affaire de tous et non d'un clan.
Que reste-il alors pour représenter ce Centre responsable ?
D. Broliquier a su démontrer par sa gouvernance, son indépendance et sa modération qu'il peut représenter et symboliser ce centrisme si cher aux lyonnais.
Il peut agréger autour de lui, des élus et surtout des membres de la société civile qui symbolisent cet humanisme centriste.
Les élus, certes, mais aussi et surtout les militants et membres ou anciens membres des exécutifs métropolitains du parti radical valoisien, de l'UDI et d'autres forces centristes.Il lui appartient de s'appuyer sur ces forces qu'il connait.

Signaler Répondre

avatar
ego le 29/11/2019 à 13:00
impressionant a écrit le 29/11/2019 à 09h42

Pas malin...à moins que ce soit une stratégie volontaire pour être sur que la gauche, ou pire, les écolos, gagne.

A chaque fois le même coup. A chaque fois il fait perdre tout le monde

Signaler Répondre

avatar
Sainte Hélène le 29/11/2019 à 11:54

Personne n en veut ni Collomb ni Kimelfeld ni les Lyonnais. Il s est piégé tout seul. Je ne voterai plus jamais pour lui.

Signaler Répondre

avatar
lyon 2 le 29/11/2019 à 10:18

C’est qui ce mec qu’a l’air d’un sénateur engraissé par la politique?

Signaler Répondre

avatar
impressionant le 29/11/2019 à 09:42

Pas malin...à moins que ce soit une stratégie volontaire pour être sur que la gauche, ou pire, les écolos, gagne.

Signaler Répondre

avatar
poussiereux le 29/11/2019 à 08:18

Pas serein l’ancien

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.