Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le commissaire Picot, invité mardi matin de Ça Jazz à Lyon - Jazz Radio/LyonMag

Affaire Neyret : « A la PJ de Lyon, c’est la soupe à la grimace »

Le commissaire Picot, invité mardi matin de Ça Jazz à Lyon - Jazz Radio/LyonMag

David Picot, délégué régional du syndicat des commissaires de police, était l’invité mardi matin de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.com.

Pour le commissaire Picot, c’est la « soupe à la grimace » dans les couloirs de la PJ de Lyon depuis l’arrestation de Michel Neyret. Des sentiments qui sont allés crescendo, de la surprise à l’incompréhension. Certains officiers se sentent même trahis par celui qui était encore voilà quelques jours présenté comme un champion de la lutte contre le banditisme et les stupéfiants.
Ce sont les accusations de détournement de saisies pour rémunérer les indics qui passent mal. « Il ne faut surtout pas dire que c’était un système connu et répandu au sein de la police lyonnaise », recadre Picot. D’autant que la rétribution des indics est sévèrement encadrée par la loi. Suivant les informations qu’ils donnent, ils ont une rétribution dont la hauteur est déterminée par la direction centrale de la police. Pour en bénéficier, ils doivent être immatriculés à la direction centrale.
Les répercussions de l’affaire toucheront vraisemblablement l’organisation de la PJ de Lyon. « Certains départs pourraient être envisagés, l’arrivée d’autres personnes également », s’avance le commissaire Picot. Mardi matin, Michel Neyret avait passé sa première nuit à la prison de la Santé. Il a été suspendu de ses fonctions par le ministre de l'Intérieur Claude Guéant.

L'interview à retrouver en podcast audio sur LyonMag.com.



Tags : neyret |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.