Extrême-droite : le préfet du Rhône "durcit" le ton

Extrême-droite : le préfet du Rhône "durcit" le ton
Les Jeunesses Nationalistes défilant samedi à Lyon - LyonMag

Lors de ses voeux à la presse mardi, Jean-François Carenco est revenu sur la manifestation des Jeunesses Nationalistes samedi à Lyon.

"Je n’ai pas de pensées assez dures pour ceux qui divisent, ceux d’un autre temps, a-t-il déclaré. Je vais voir ce que je peux faire pour durcir tout ça." Des propos qui rejoignent ceux du 1er adjoint à la sécurité de la Ville de Lyon, le député du Rhône Jean-Louis Touraine, qui souhaite restreindre l’accès au centre-ville lors des manifestations des groupes d'extrême-droite.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jm le 18/01/2012 à 09:28

Le commentaire est attendu mais la signature rebellyon suffit pour signifier l'extrèmisme et le manque de sens commun.

Signaler Répondre

avatar
bruno le 18/01/2012 à 09:08

Il est incroyable ce préfet.
L'organisateur de cette manifestation inutile n'est autre qu'un délinquant en manque de notoriété qui sur grand nombre de clichés fait le salut nazi, que le Front National lui même sous un vernis de respactibilité à même évincé de ses propres rangs, et lui durcit le ton après leur avoir donné autorisation, tribune et protection policière.
De qui se moque-t-il ?
http://rebellyon.info/

Signaler Répondre

avatar
Liberticide pour les neo-nazis ? le 18/01/2012 à 01:14

En France ou en Allemagne ,contrairement aux USA,l'apologie du racisme ou du 3eme reich n'est pas legale..Si la loi etait vraiment appliquee ,le leader des jeunesses nationalistes,Alexandre Gabriac l'homme qui a des crampes aux bras droit quand il pose devant devant un drapeau nazi, aurait a repondre devant la justice.
Je suis pour la liberte d'expression ,neamoins je trouve normal que la loi empeche de faire l'apologie de la pedophilie ou de la haine raciale ,par exemple..(dans ces 2 cas il s'agit de gens malsains et dangereux)

Signaler Répondre

avatar
Contre leur système liberticide le 17/01/2012 à 20:32

"Durcir le ton" autrement dire supprimer la liberté d'expression d'un mouvement parfaitement légal..........

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.