Pierre-Alain Muet : "La TVA sociale ? Aussi injuste qu’absurde"

Pierre-Alain Muet : "La TVA sociale ? Aussi injuste qu’absurde"
Pierre-Alain Muet - LyonMag/JazzRadio

Le député de la Croix-Rousse (2e circonscription) était l’invité de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.com.

Avec une augmentation de la pression fiscale préconisée pour relancer l’économie, Hollande et Sarkozy présentent, pour les mêmes maux, le même remède. Sont-ils si différents dans leur approche de la crise ? "Il y a de profondes divergences, mais au regard de la situation de nos finances publiques, il va falloir augmenter les impôts", confirme Muet. "On peut le faire de façon totalement injuste, avec l’augmentation de la TVA, dont on sait qu’elle pèse davantage sur les plus modestes, explique-t-il, évoquant à mots couverts la fameuse TVA sociale détaillée par Nicolas Sarkozy lors de son intervention télévisée dimanche soir. On peut aussi le faire en faisant en sorte que notre impôt sur le revenu soit débarrassé de tous ces dispositifs qui font que quand on a beaucoup de revenus, on peut échapper à l’impôt." Et pourtant, le président de la République a également annoncé une hausse de la CSG de deux points sur les revenus financiers, pour faire porter l’effort aux plus aisés. "C’est de la poudre aux yeux, c’est une petite mesure pour faire oublier ce qu’est l’augmentation de la TVA", peste le député socialiste, qui ne s’explique pas le choix de Sarkozy. "Il est particulièrement absurde d’augmenter la TVA en ce moment, explique-t-il. Nous sommes en récession car le revenu des Français baisse. Si le revenu des Français baisse, leur pouvoir d’achat diminue. Y rajouter 1,5 point de TVA, c’est casser la croissance, c’est rendre encore plus difficile la réduction des déficits. C’est aussi injuste qu’absurde." Le candidat Hollande propose le retour de l’impôt sur la fortune, et la création d’une nouvelle tranche à 45% pour toute part fiscale supérieure à 150 000 €. Un programme que connait bien Pierre-Alain Muet pour avoir travaillé sur sa partie économique lors de sa rédaction. "Il faut remettre de la justice fiscale. On peut en remettre très facilement en supprimant tous les dispositifs qui font que notre impôt sur le revenu et celui sur les sociétés pèsent plus sur les faibles revenus ou les petites entreprises que sur les grandes", expose-t-il.
Initialement supporter de Martine Aubry pour les primaires socialistes, Pierre-Alain Muet assure que depuis plusieurs jours, "on découvre le vrai François Hollande." "Il a été très habile dans la gestion de la campagne, assure-t-il. Il sait très bien que tout se joue dans les trois derniers mois. Il n’a pas commencé trop tôt. La campagne est vraiment lancée depuis une semaine. On voit la différence, il suffit de comparer le discours de Sarkozy de dimanche à celui de François Hollande au Bourget pour voir où est l’avenir." Le parlementaire a d’ailleurs vu dans l’exercice télévisé du président de la République une dimension crépusculaire. "Dans son discours, Sarkozy a été fidèle à lui même, raille-t-il. C’est à dire consternant. Je pense que c’est déjà une fin de règne."

Tags :

tva sociale

muet

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
cétéqui le 31/01/2012 à 20:09
sourd a écrit le 31/01/2012 à 14h15

Rien .....

Rien de rien !

Signaler Répondre

avatar
sourd le 31/01/2012 à 14:15
Parigo a écrit le 31/01/2012 à 13h30

C'est qui Pierre-Alain Muet ?

Rien .....

Signaler Répondre

avatar
toctoc le 31/01/2012 à 13:44

C4EST CE MEME PERSONNAGE QUI CONSEILLAIT JOSPIN quand ce meme jospin a privatisé france telecon bravo la gauche muet combien d 'emploi sur le carreau

Signaler Répondre

avatar
Parigo le 31/01/2012 à 13:30

C'est qui Pierre-Alain Muet ?

Signaler Répondre

avatar
jm le 31/01/2012 à 11:58

Qui expliquera à M. Muet que l'économie planifiée soviétique des années 30, n'est pas adaptée à notre France des années 2010 ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.